Merci de votre visite

jeudi 13 juillet 2017

Sachons vivre l’autre facette des choses



 Ne regardons pas les autres pour les imiter ; s'ils vivent dans la lutte et la méchanceté, ce n'est nullement notre affaire. Chacun vérifie par lui-même. Qui veut vérifier lui-même la méchanceté, la violence, se cassera la tête.

L'autre qui vérifiera la bonté, la sagesse, fera l'expérience contraire. Très peu parmi vous raisonnent correctement.

Vous dites : "Regardons ce qui se passe dans la vie et imitons les autres". Notre philosophie reste alors sans application. Laissons les autres se casser la tête. Dieu vous a placés dans la lumière, la pureté, la joie, Il allège votre âme; ne descendez pas. Si vous voulez descendre, liez-vous fortement à la corde de l'idéal, et ne coupez jamais le lien, car vous tomberiez. Lié, vous ne tomberez pas, vous vous approcherez des choses inférieures et vous apprendrez ce qui se passe parmi les hommes, là où est l'enfer, le mal.

Lorsque vous serez instruit, vous remonterez, la corde vous hissera et vous constaterez que l'idéal vous a retiré de l'enfer. Vous comprendrez qu'en bas, c'est affreux. Si vous descendez sans vous lier, il vous faudra attendre ensuite des siècles que la grâce divine vienne à vous.



 Les véritables disciples ne se leurrent pas d'illusions. Ce sont des rocs, des rochers, des êtres inébranlables. Ils ont observé les autres qui étudient l'enfer et qui, peut-être, en tireront une leçon, à la condition qu'ils restent vivants; car la question est de savoir s'ils resteront vivants dans l'enfer. Je prie Dieu pour que vous sentiez combien ce que je vous dis est vrai. Très souvent, lorsque vous êtes restés des mois en dehors de notre ambiance spirituelle de la Fraternité, vous êtes changés; votre façon de réfléchir est modifiée et il m'est très difficile de me faire comprendre. Vous me regardez en pensant: "De quoi nous parle-t-il ?" Cela parce que nous ne nous sommes pas vus depuis trois mois. Combien on perd vite la mentalité lumineuse qu'on avait acquise !

Voici ce que je pense : vous devriez pouvoir rester séparés de notre ambiance durant des années et garder cependant la même compréhension. Beaucoup parmi vous, après un mois d'absence répondent des choses qui vous déconcertent....

Avant de vous parler, je sens l'atmosphère. Je me dis que tel sujet vous paraîtra brumeux, parce qu'une distance s'est créée entre nous. Il faut que vous saisissiez votre violon et que vous vous mettiez à en jouer. Vous essayez, mais cela ne va plus.

C'est chaque jour qu'il faut se trouver intérieurement dans la même ambiance, la même lumière et pouvoir jouer correctement sur son violon. Il ne faut pas se promener en enfer et raisonner ensuite comme la foule imbécile et matérialiste. Non, vous ne devez pas raisonner comme la foule, car elle n'est pas sur le chemin lumineux. Si vous retournez à ces façons de réfléchir et de penser, c'est triste.

 Laissez la foule non éclairée et allez vers la Fraternité Blanche, apprenez chaque jour, apprenez surtout la nuit pendant que vous dormez. Ils sont nombreux ceux qui lâchent les grands Maîtres en haut et commencent à se faire instruire de jour par la foule. C'est triste. Je suis chargé de vous dire ces choses. Prenez-les au sérieux.

 "Seul l'amour de Dieu apporte la plénitude de la vie".

No 106 du 2 mai 1941
de Omraam Mikhaël Aïvanhov

Merci de respecter le lien du blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/