Merci de votre visite

vendredi 25 mars 2016

Un moment passé avec l’Ange


Vous interrogez un ange et l’ange, vous lui dites : « Mais si tu devais t’incarner sur notre terre tu le ferais dans la peau d’un maître et d’un sauveur ? ».




L’ange répond : « Mais pas du tout, je m’incarnerais comme quelqu’un de très souffrant. » Pour quelle raison ? Pour sentir la compassion humaine et l’amour humain que l’ange ne connaît pas. Donc ce qui est de ton point de vue n’est qu’un reflet égocentré qui se réfère à toi mais pas aux lois de l’univers, en tout cas dans les mondes enfermés. Vous êtes pas dans un monde libre. Et dans ce monde particulier, la souffrance, la guerre, qui n’est pas voulue par la Lumière, qui est la conséquence, non plus de Dieu, c’est la conséquence des actions humaines, loi d’action-réaction, or c’est à travers cette souffrance que certains êtres peuvent être libérés. Tu n’as pas à le comprendre puisque tu ne le vis pas. Ce que tu dis n’est qu’une projection de l’ego qui voudrait que tout le monde soit gentil et heureux.

 Mais je t’assure que si tu demandes à des anges quels qu’ils soient - je ne parle pas des Archanges hein - s’ils devaient venir sur Terre, ils choisiraient non pas du tout la posture ou l’emplacement d’un gourou ou d’un maître spirituel quel qu’il soit. La conscience a besoin d’expérimenter. Et tu ne pourras jamais le comprendre depuis le point de vue où tu es.

Tu pourras tourner ça dans tous les sens dans ta tête, tu seras obligé de récuser ou de refuser cette proposition. Bien sûr que la personne ne peut pas, elle peut pas comprendre la souffrance, elle ne peut pas accepter la mort, même quand tu perds ton mari, ta femme ou un enfant, c’est intolérable.

Mais que sais-tu des effets au-delà de la personne, sur l’âme, sur les capacités de dépassement et de transcendance, et de transmutation ?

C’est en ce sens que les forces de l’ombre ne jouent pas leur partition ; elles croient jouer leur partition. Vous savez, dans la cinquantaine de systèmes solaires qui ont été libérés, c’est toujours, toujours, la même histoire : les gens sont léthargiques, ils sont avachis devant la technologie, devant les plaisirs.

Bah, c’est pas la joie et c’est pas la vie ça, c’est une fausse vie ; c’est un dérivatif, une illusion. Vous-vous rendrez compte de toute façon dans pas très longtemps, quand Nibiru sera là. Là on verra, à ce moment-là, que vont devenir vos convictions et que vont devenir ce qu’il peut rester comme croyances en vous ou comme compréhensions. Y a rien à comprendre. Parce que ça dépasse tellement largement l’illusion que vous êtes en ce monde en tant que personne prisonnière, que vous ne pouvez même pas ni le comprendre, ni le concevoir, ni l’imaginer, pour la plupart d’entre vous.

Et quand je dis que chaque être est très précisément à sa place, dans les circonstances actuelles de ce monde - y a pas d’erreur, y a pas de mauvais emplacement - ce qui se joue est réellement ce qui se joue. 

Autre question. Question : peut-on penser que les êtres qui s’incarnent avec la trisomie 21 sont des anges incarnés? Tout à fait, pour la plupart oui.

Ceux qui ont eu la chance d’approcher certains enfants trisomiques ont pu se rendre compte de cela. Il émane d’eux une lumière qui n’a rien de l’humain joyeux, mais il y a une telle candeur, une telle instantanéité et proximité. Pas tous mais la plupart. Je vous l’ai dit, plus vous avez une vie heureuse, lascive si je peux dire, où vous profitez de tous les plaisirs de la vie, plus vous avez des chances de vous égarer - même si vous êtes persuadé de vivre les énergies et de vivre des choses magnifiques.

Au moment de votre mort, je ne parle même pas de la fin de ce système, ces êtres-là, ils vont demeurer attachés viscéralement à ce monde. Et eux passeront beaucoup plus difficilement que celui qui, de son vivant, a renoncé. Vous comprenez cela ? Bien sûr les circonstances actuelles sont un peu différentes, parce qu’il y a cet élément collectif et global. Mais je vous garantis que ceux qui étaient attachés, avant la descente de l’Esprit saint en 84, ceux qui étaient attachés à leur église, à leurs bonnes actions, au bien, étaient les plus lourds, ils ne pouvaient pas monter dans la Lumière. Il en est de même pour celui qui, par chance, par karma ou par effort personnel, a réussi à construire une vie parfaite dans l’aisance matérielle la plus totale, aura beaucoup de difficultés.

Ce n’est pas pour rien si le Christ a dit : « Il sera plus difficile à un riche de passer par le chas d’une aiguille qu’à un chameau. » Parce que vos possessions vous possèdent, quelles qu’elles soient. Et vous allez vous en rendre compte de manière de plus en plus, pas cruelle mais évidente, il faut voir et appeler les choses comme elles sont. Rappelez-vous des colères de Moïse quand il a redescendu les Tables de la Loi 24 - enfin, rappelez-vous ce que vous avez lu, si vous ne l’avez pas vécu. L’adoration du veau d’or, ça vous dit quelque chose ? Vous voyez bien, quand même, que le destin d’un Maître Philippe de Lyon, d’une Thérèse, de Ma Ananda Moyi…


Propos de Omraam Audio MP3 sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/