Merci de votre visite

lundi 19 décembre 2016

Il y a deux naissances, l'une de la chair, l'autre de l'esprit




On peut évoluer par la matière, c'est ce que fait le ver. Que fait-il? Il prend la terre, l'avale, puis la rejette comme excrément: il veut la connaître. Ce faisant, il l'élabore, La matière devient plus fine en traversant son corps; elle se trouve animée. L'évolution se cache dans ce processus. Vous verrez plus loin si cela est vrai ou non. L'homme agit de même. Dans les Psaumes de la Bible, l'homme est effectivement comparé à un ver. De quelle façon l'homme procède-t-il? Il mange la matière et la rejette ensuite partiellement. Pourquoi la mange-t-il? Parce que l'humanité a une tâche à accomplir, une énorme tâche: celle de manger toute la terre, de la passer au travers de son estomac et de son intestin afin de la connaître et de la transformer. La matière se transforme grâce a la nutrition humaine. Cette façon de connaître est la manière inférieure, c'est elle qu'Adam et Eve ont choisie.



Regardez ce que fait l'eau. Elle passe au travers d'une couche de terre et devient rouge. Elle en traverse une autre et devient jaune, et ainsi de suite. L'eau qui traverse successivement toutes les couches de la terre prend leur couleur et se ternit: c’est encore la connaissance inférieure.

Il existe cependant une autre forme de connaissances, c'est celle qu'Adam et Eve auraient dû choisir. Quelle est-elle? C'est celle du feu. La connaissance horizontale est celle de l'eau qui entre sous la terre, se répand en s'élargissant, en s'étalant. L'autre, verticale, est celle du feu. Lorsque Christ a donné les deux symboles du serpent et de la colombe, il voulait dire qu'il faut agir par les deux méthodes, celle de la connaissance du serpent qui rampe, de la vague qui s'étale, puis celle du feu qui monte, de l'oiseau qui vole. La connaissance de l'eau consiste à descendre dans la matière, à la traverser. Elle exige beaucoup de temps. Eve a choisi la connaissance du serpent, celle de l'eau. C'est long, c'est minuscule, pénible, terrible. Telle une eau d'infiltration, l'homme devra entrer partout, prendre toutes les teintes, souffrir et se purifier. Le feu monte, lui. Et la colombe, c'est la pureté, l'esprit, le feu. Il faut connaître les choses en s’élevant. Si l'on s'élève là où se trouvent la lumière, le feu, on découvre instantanément toutes les connaissances, sans être obligé de souffrir durant des siècles pour les acquérir, sans être terni, souillé à la manière de l'eau qui s'engloutit sous terre pour aller sortir très loin de là. La connaissance de la colombe est celle du Saint-Esprit. Les Initiés suivent cette connaissance, qui n'implique ni souffrance, ni souillures. Ils fusionnent avec le Saint-Esprit, et celui-ci leur révèle tout ce qu'il possède comme connaissances.

Les hommes ordinaires ont accepté au contraire de descendre dans la matière, de se marier, de souffrir, de mourir, et de recommencer. Certains Initiés disent: "Nous devons descendre dans la matière pour la connaître". Mais ce chemin est très long. D'autres ne veulent pas la toucher ni la voir, parce qu'ils savent que "tout ce qui est en bas est comme ce qui est en haut". Ils se lient donc directement au Saint-Esprit dont toutes les connaissances leur sont révélées. Il y a donc deux naissances, l'une de la chair, l'autre de l'esprit. Tous naissent dans la chair; mais maintenant il faut naître en esprit et connaître les choses de l'autre façon, celle que Christ nous a enseignée. Nous sommes obligés de manger la nourriture qu'Eve a choisie: la connaissance du serpent. La formule: "Soyez prudents comme le serpent" est parallèle à celle: "Rendez à César ce qui est à César".

Soyez initié comme les colombes; donnez issue à tout ce qui est de l'autre côté en vous, tâchez de connaître les choses d'une autre façon, abandonnez la méthode du serpent. Lorsque la femme était tout enfant, elle ne pouvait, direz-vous, connaître le courant du feu. Vous vous trompez. Elle pouvait le connaître, elle était libre de choisir. Eve avait été créée avec cette possibilité en elle. Si cette possibilité n'avait pas existé en Eve et Adam, Dieu ne leur aurait pas dit de ne pas manger du fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Comment pouvez-vous imposer à une chatte de rester tranquillement, sans bouger, à garder la maison, quels que puissent être les bruits qu'elle entendra dans la chambre? Admettez que la chatte dise oui et qu'elle essaye de vous obéir; dès qu'elle entendra une souris gratter le mur, elle se jettera vers ce lieu et guettera. Il en aurait été de même pour Eve et Adam s'ils avaient été contraints de suivre la méthode de connaissance inférieure. Mais il n'en était rien. Ils avaient la possibilité de ne pas toucher à l'arbre, et c'est pourquoi Dieu leur a commandé de n'en rien faire. A quoi aurait rimé un ordre qui n'aurait pas pu être accompli?


 Propos de Omraam Audio MP3 sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/