Merci de votre visite

jeudi 2 mars 2017

Que veut dire le chiffre 8



Cabalistiquement le 8 est formé de deux cercles tangents. Le premier représente la tête et l'autre le corps. La tête étant plus petite que le corps le premier cercle est aussi plus petit que l'autre, le poids du corps est grand, vous avez vu parfois ces poupées appelées poussah, qui ont du plomb dans le bas du corps. Quelle que soit la position qu'on leur donne elle se remette toujours verticalement en position d'équilibre. Celui dont le 8 a un second cercle très gros a un très grand poids du côté inférieur, terrestre, il rencontre une grande résistance dans la matière. Ils représentent de bons bateaux qui supportent les orages, ils ont un bon estomac, ils ne sont solides que dans le plan physique.



Plus tard, lorsque les conditions matérielles changeront, la vie ne sera plus la même, les plantes, les animaux, les courants magnétiques et électriques ne seront plus les mêmes, on pourra vivre autrement et diminuer le poids : les deux cercles du 8 deviendront égaux.

Le 8, c'est le nombre de l'homme, c'est aussi celui de l'éternité, celui du travail absolument spirituel et des nombres infinis. C'est le chiffre de l'esprit, donc le Christ avait le nombre 8.

Celui qui possède le nombre 8 parfait sera le véritable ouvrier de Dieu. C'est le Saint-Esprit qui travaillera à travers lui, qui portera tous les nombres en lui et la vie éternelle. Vous pouvez remarquer que tous les insectes sont construits d'après la forme du nombre 8. Notre vie également se déroule d'après le chiffre 8.

J’explique comment l'enfant, l'esprit qui doit s'incarner dans le sein de la mère, a un cycle (un cercle) à accomplir au cours des 9 mois de la gestation. Durant cette période se fait un travail tout à fait déterminé. Quel organe doit commencer à se former le premier et lequel le dernier ? Il y a une oeuvre, un cercle tout à fait achevé à la fin du 9ième mois. A la naissance se sont les poumons qui commencent à respirer : l'enfant est vivant.

Supposez que pendant la gestation la mère ait eu des sentiments, des pensées, des troubles quelconques, tout cela s'est inscrit dans les organes qui étaient en voie de construction à ce moment. Si ce que la mère a vécu était de mauvaise disposition, cela a dérangé la construction de ces organes. Supposez encore que le mois suivant, la mère ait été dans un excellent état, l'organe qui était en voie de formation durant cette période en aura subit les heureux effets et sera parfaitement construit.

La mère, actuellement, ne tient pas un journal des états qu'elle a traversés durant sa grossesse et cependant durant sa vie l'enfant répétera tout ce que la mère a vécu durant les 9 mois de gestation. Seulement cette répétition se fera en sens inverse.

En suivant le second cercle du 8 (la vie terrestre) l'enfant développera tout ce que la mère a mis en lui, dans son corps. Il manifestera les mêmes successions de périodes et dans le même ordre mais sur une durée élargie, augmentée.

Décrivez le 8 en partant du point de tangence et en suivant tout d'abord le petit cercle, lorsque vous abordez le grand cercle vous le dessinez en sens inverse du premier. Si vous divisez le petit cercle d'après les périodes vécues par la mère et joignez les points marquant ces divisions avec le point de tangence des deux cercles, vous définissez des droites qui couperont le grand cercle en le divisant en autant de tranches que le petit cercle. Toutefois les divisions correspondantes seront plus longues sur le grand cercle que sur le petit. Vous verrez sur la figure que la division 0 à 1 du petit cercle correspond à celle 0 à 1 du grand, celle 1, 2 à celle 1-2 etc...

Supposez alors que la mère ait commis des imprudences, fait des bêtises au 3ième et 9ième mois, dans l'enfant il y aura des matières qui resteront dans l'homme et qui ne se manifesteront que lorsqu'il atteindra la période correspondante dans sa vie. Par exemple, si les erreurs ont été commises au point 2 du petit cercle, elles se manifesteront dans la vie de l'enfant, lorsqu'il atteindra le point 2 du grand cercle de sa vie. Vous penserez que les événements de sa vie sont produits par hasard, mais les Initiés diront que non, que tout était déjà prévu, mais la montre ne marquait pas encore l'heure à laquelle ils devaient se produire.

Vous avez mis le réveil à 5 h, les aiguilles tournent et le réveil ne sonne pas, mais quand les aiguilles arrivent sur le 5 du cadran, vous entendez la sonnerie se déclencher. Il en est de même dans nos vies, tout était préparé d'avance. Le cercle préliminaire de la gestation se développe ensuite dans l'autre, la première partie qui marque le début de la vie étant en correspondance avec la dernière partie du petit cercle, c'est-à-dire avec la fin de la grossesse.



La vie humaine représente un 8.

Le premier cercle correspond à ce qui se passe dans le ventre de la mère, le grand cercle représentant la vie qui continue le cercle, dès après la naissance physique, durant le cours de la vie. Celui qui comprend ces choses réfléchira sur cette question. Celle qui a déjà mis des enfants au monde cherchera à se souvenir de ce qu'elle a vécu pendant ses gestations et à faire la comparaison avec la vie de ses enfants, elle trouvera des correspondances inouïes. On comprendra alors que tout ce qui se passe est essentiellement juste, que tout ce qui est vécu était déterminé préalablement. De la même façon, dans le passé, nous étions dans le sein de la nature. Nous pensions et travaillions, se furent les 9 mois de la gestation.

Lorsque nous nous sommes incarnés, nous avons abordé l'autre cercle du 8, le plus grand qui ne fait que développer l'autre et où rien n'est arbitraire, ou rien ne se réalise qui n'est déjà été prévu. Une incarnation n'est qu'un développement.


  Propos de Omraam Audio MP3 sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/