Merci de votre visite

samedi 24 juin 2017

Il y a six directions fondamentales


Ces 6 directions sont en relation avec les trois principes, les trois vertus qui sont en l'homme. De quelle façon les animaux se sont-ils mû tout d'abord ? En avant ou en arrière, à droite ou à gauche, parce que leur position était horizontale. Plus leur intelligence s'est développée, plus ils ont commencé à se redresser jusqu'à devenir verticaux.

La ligne horizontale, c'est la manifestation de l'animalité; la perpendiculaire à l'horizontale, c'est l'humain. L'animal s'est redressé sur ses pieds et a commencé à marcher. Lorsque l'homme redevient animal, comme l'enfant, par exemple, il marche à nouveau à quatre pattes. Le fait que l'enfant pleure, qu'il ne fait que boire, manger et dormir et qu'il marche à quatre pattes, prouve son animalité. Peut-il écrire des livres, sculpter ? Non. Il se contente de se nourrir et de dormir et s'il marche, c'est à la manière de l'animal. Nul ne vient le consulter, lui demander son opinion, mais pour dévorer, il n'a pas son pareil. Cependant la mère met tout son espoir dans ce petit animal et elle dit parfois: «Mon enfant est un génie, un ange», cela bien qu'il ne l'est pas montré jusqu'ici et qu'il fasse constamment des choses qui nécessitent que la mère s'occupe de lui toute la journée pour le laver, le soigner. 



Les six directions précipitées se trouvent situées sur trois lignes qui se coupent à angle droit. La marche en avant est celle effectuée par l'intelligence, par le moyen de la connaissance, de la lumière. C'est l'intelligence qui fait évoluer, aller de l'avant. Son absence, c'est-à-dire la stupidité, l'ignorance, font reculer. Si l'on se déplace vers la gauche ou vers la droite, c'est qu'on agit par la volonté. Les actions se déploient sur les côtés: les bonnes se dirigent vers la droite et les mauvaises vers la gauche. Lorsqu'on dit de quelqu'un qu'il suit le chemin de gauche, cela signifie qu'il commence à commettre de mauvaises actions. C'est pour cette raison que Jésus a dit: «Quand la main droite fait quelque chose, la main gauche doit l'ignorer». Les mains agissent sous l'influence de la volonté qu'elles représentent. Gauche ou droite sont le chemin de l'action humaine. 

Le bas et le haut représentent les directions du coeur, des sentiments. Vers le haut se trouvant tous les sentiments profonds et élevés; les vertus les plus sublimes. Vers le bas se trouvent tous ceux qui sont inférieurs. Ces directions sont celles de l'amour et de la haine, comme l'avant et l'arrière sont celles de la sagesse et de la bêtise; comme la droite et la gauche sont celles de la construction (de la bonté) et de la destruction (méchanceté). L'amour, la douceur, sont en haut; la haine, la colère sont en bas. Tous ceux qui peuvent se dresser sur leurs pieds et marcher droit sont des humains. Quand on devient homme on peut se déplacer dans les six directions du monde à trois dimensions. On est alors l'homme parfait. Marcher vers la gauche signifie symboliquement, prendre le chemin de la loge noire. En réalité, toutes les directions sont bonnes. Ce n'est qu'au point de vue symbolique que ce que je vous dis est vrai; physiquement, vous pouvez faire de bonnes choses en vous dirigeant à gauche, et de mauvaises en allant vers la droite. Symboliquement, géométriquement parlant, les remarques que je vous ai faites sont exactes. Le langage symbolique est la mathématique des idées.

La ligne perpendiculaire au plan horizontal est le chemin sur lequel on peut trouver la vérité. Celui qui la suit commence à penser à Dieu et sent disparaître ses souffrances. N'avez-vous pas remarqué que lorsque nous prions Dieu, nous n'envoyons pas notre pensée en avant ni en arrière, ni à gauche ni à droite, ni en bas. Nous la dirigeons vers le haut suivant la verticale. Pourquoi ? Nous nous imaginons que Dieu se trouve en haut. Est-ce instinctif ? ou quelqu'un nous l'a-t-il dit ?

En tous cas nous ne trouverons personne qui cherche Dieu à gauche ou à droite, ou dans la profondeur des abîmes. Tous les êtres le pensent en haut, au-dessus de nos têtes, dans un espace illimité et indéfini. Le Maître dit: «Du moment qu'il pense à la vérité, il commence à penser à Dieu». Donc, Dieu se trouve en haut, symboliquement.



En fait, il se trouve partout, mais nous ne sommes pas habitués à le chercher dans toutes les directions. Nous le cherchons suivant la verticale. Cela provient d'une intuition intérieure de notre esprit qui, lui, connaît le symbolisme universel. Si nous demandons à notre esprit son opinion sur les formes, les végétaux, les poissons, les couleurs, etc. il peut nous expliquer les correspondances des symboles.

Ce qui est rempli de venin se distingue au dard, à la forme, à la couleur. Tout ce qui est dangereux pour notre vie est clairement décelé par les aspects et l'esprit comprend ceux-ci immédiatement. Ce qui est beau, agréable, utile, se reflète au travers des couleurs, des formes, des dimensions.

Tous les animaux, les insectes nuisibles, méchants, qui peuvent piquer mortellement ont une forme qui inspire la peur, la crainte et fait parfois se dresser les cheveux d'horreur sur la tête. Par contre, ceux qui sont inoffensifs ont une forme qui le manifeste. Observez les chiens, par exemple, de loin vous reconnaissez ceux qui sont méchants par leur forme, leur expression.

Celui qui connaît les symboles universels peut tout connaître. C'est le cas de l'esprit.

 Messages No. 209 Lever de soleil du 30 avril 1943 de Omraam Mikhaël Aïvanhov
Retranscrits par Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/