Merci de votre visite

vendredi 18 novembre 2016

UNE GRANDE FORCE - C'EST L'AMOUR



De nos jours les hommes craignent de suivre le chemin de l'amour parce qu'ils le tiennent pour une force dangereuse qui leur apportera des souffrances. Mais les souffrances proviennent de ce qu'ils ne sont pas capables d'accepter l'amour totalement. L'amour est en lui-même indivisible. Il faut l'accepter totalement ou le rejeter.

Cependant la plupart pensent qu'ils doivent s'éprendre seulement d'une personne et n'aimer qu'elle. Être amoureux d'une personne et vouloir la garder constamment devant les yeux, c'est de l'aveuglement. Je ne parle pas d'un amour qui aveugle.



L'amour est une force qui ouvre à tous notre intellect et notre coeur. Celui qui aime ainsi est prêt à venir en aide à tous ceux qu'il rencontre sur son chemin.Un tel amour crée envers chacun, indifféremment, une bonne disposition d'esprit. Nos contemporains manifestent la même fausse compréhension par rapport à la foi. Ils se partagent en croyants et incroyants, mais cela n'a aucun sens, parce qu'il ne faut pas confondre la foi avec des croyances ou des idées religieuses. La foi est une force universelle sublime liée dans le monde avec le principe mental. Elle soutient l'intellect de l'homme. Si sa foi est faible, son entendement l'est aussi. Une telle correspondance existe également entre l'espérance et le coeur, et pareillement entre l'amour et l'esprit. Si l'amour de l'homme est faible, son esprit est faible lui aussi. Sans cette force suprême, on n'arrive à rien. Il y a une énorme différence entre cet amour et le mélange de sentiments et de désirs humains que l'on appelle communément l'amour.

Il faut que l'homme porte en lui ces trois vêtements : l'amour qui est le vêtement divin, la foi qui est le vêtement angélique et l'espérance qui est le vêtement humain.

J'appelle "saint" tout homme portant les trois vêtements de l'amour, de la foi et de l'espérance. Celui qui est revêtu de l'habit angélique de la foi peut seul comprendre ce que signifie "servir" dans le monde. Qui ne peut se mettre au service de tous ne sait pas ce qu'est la foi. Et l'homme qui n'est pas prêt à aimer tout le monde ne peut être appelé "fils de Dieu". Pour être fils de Dieu, il faut que l'on éprouve un saint tressaillement devant tout ce que Dieu a créé. J'exclus les choses que l'homme a créées. On ne peut aimer que le divin. On ne peut croire qu'au divin. On ne peut avoir d'espoir que dans le divin. C'est en vain qu'on s'efforce aujourd'hui d'être aimé.

Pour que vous aimiez quelqu'un, il faut qu'il ait la foi, il faut qu'il ait l'espérance, il faut qu'il ait l'amour. Si deux personnes ne s'aiment pas réciproquement, il leur est impossible de transmettre la force de l'amour, aucun échange ne peut se réaliser entre elles. L'amour se manifeste entre deux pôles, dont l'un doit être positif et donner, tandis que l'autre, négatif, reçoit. C'est ainsi qu'apparaît en l'homme le mouvement de la vie. Ceux chez qui ce mouvement existe ont une belle tête bien organisée, un joli visage, de belles mains et un corps bien bâti.

Aimer, croire et espérer revient à dire qu'on se construit un corps excellemment conditionné, qui sera en état de réaliser ce à quoi on aspire. Pour édifier ce corps, il faut que l'on renonce à soi-même. Il ne s'agit pas de ce renoncement qui effraye les gens. Lorsque le Christ a parlé de l'abnégation il entendait qu'il faut renoncer aux stupidités qui causent tous les malheurs. En y renonçant, on pourra accepter tout ce qui est beau, noble et grand. Toute chose qui vous apporte la beauté, recevez-la. Toute chose qui vous rend puissant et intelligent, recevez-la. Toute chose qui fait naître en vous la lumière, la paix, la richesse, recevez-la. Acceptez tout ce qui est beau, d'où que cela vienne.




Croyez que le monde a été créé pour les hommes raisonnables, pour les hommes bons, pour tous ceux que Dieu a chargés de quelque travail. Croyez. Ceux qui ne croient pas se posent à eux-mêmes des obstacles, et leurs progrès seront retardés. Si vous voyez un être malheureux qui croit qu'il sortira de son malheur, soutenez-le dans sa foi. Envoyez-lui de bonnes pensées. Si vous souhaitez du bien aux autres, ils vous en souhaiteront aussi. Réjouissez-vous du savoir des autres et ils se réjouiront du vôtre. Réjouissez-vous de toute belle chose, parce qu'elle vous appartiendra un jour.

La loi dit : "Ce que les hommes acquièrent et conquièrent individuellement deviendra un jour un bien commun". Faites donc entrer dans votre vie un amour absolu pour Dieu, une foi et une espérance absolues en Dieu. Alors vous entendrez sa douce voix vous parler. Chacun peut entendre la voix de Dieu. Celui qui en arrive là se souviendra que cela lui a été annoncé jadis et il constatera que cela était vrai.

Quand l'homme éprouve de grands revers, quand il est désespéré, quand il se sent abandonné de tous, qu'il rentre en lui-même; il entendra une douce voix lui murmurer: «Ne crains rien, tout s'arrangera". Ensuite vous verrez que vos affaires s'arrangeront en effet.

Croyez en Celui qui vous dit que vos difficultés s'aplaniront.



Propos de Omraam Audio MP3 sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/