Merci de votre visite

samedi 18 février 2017

Pouvoir préparer sa future incarnation



Chacun s'est construit avec des matières fragiles ou résistantes, avec de l'or ou du plomb et est venu dans le monde avec cela, avec des choses bien déterminées.

Faut-il vous le prouver ? Si l'on naît aveugle, bossu, tout est déterminé dans le destin. Si l'on naît beau, bon, bien portant, tout l'est aussi pour un destin de gloire, de joie. Tout se trouve déjà au-dedans de nous, lorsque nous entrons dans cette vie. Rien d'autre que ce qui est ne se développe. Déjà, aujourd'hui, nous sommes sur le grand cercle du 8. Vous comprendrez maintenant ce que représente une chaîne, ce sont des 8 liés ensemble, toute une succession du nombre 8.



La chaîne montre qu'une incarnation précédente est le début du nombre 8, le début de celle que nous vivons. Mais cette incarnation-ci est à son tour la tête de la suivante, le petit cercle du 8 par rapport à l'incarnation suivante. Donc, en même temps, nous sommes hors du ventre de la mère mais dans le ventre de la mère nature. Nous sommes nés sans l'être.

Quand l'enfant naît, on coupe le cordon ombilical physique et l'on dit alors que l'enfant est né, qu'il fonctionne comme un être indépendant. Oui, cela est en apparence. En fait, on a coupé le cordon ombilical mais seulement avec la mère physique, on n'a pas coupé celui qui relie l'enfant à la mère astrale. Heureusement pour nous d'ailleurs, car sans cela nous ne pourrions pas vivre.

Nous vivons désormais, et nous nous croyons indépendant et libre. Cela n'est vrai que dans un tout petit monde. Dans un autre monde nous n'en sommes pas encore au 9ième mois. Lorsque nous y naîtrons nous serons alors fils de Dieu. Nous devons aussi naître de mères et mères une fois pour toutes. Il arrivera qu'un jour nous naîtrons et ce sera pour toujours cette fois-là. Ce sera la naissance dont nous a parlé Christ. Celui qui ne naît pas d'eau et d'esprit ne peut pénétrer dans le Royaume des Cieux. Jusqu'à cette naissance nous ne naissons pas de cette façon parce que la mère qui nous donne naissance est elle-même en voie de travailler à naître.

De la même façon qu'elle accouche elle naîtra à son tour. La tâche de la mère est donc de donner naissance à des enfants absolument sains et parfaits, car ce faisant, elle accélère la venue de sa propre naissance correcte. Si elle n'accomplit pas bien son travail, sa naissance se produira je ne sais quand.

Vous demandez: "Et les hommes ?" Eux aussi sont des mères dont les enfants sont des pensées, des projets, des sentiments. S'ils ne donnent pas naissance comme il faut à ces enfants, ils retarderont leur propre naissance.

La nature est tellement sage qu'elle a prévu que les êtres reviennent tantôt femmes, tantôt hommes au cours de leurs diverses incarnations, et nous étions des mères et des pères dans le passé, mais je ne vous dirai pas si nous avons fait de beaux enfants. Ne pensez pas que les hommes sont stupides et ne savent pas donner naissance à des enfants. L'homme comme la femme développera toujours en lui les deux pôles, l'amour et la sagesse. L'un sans l'autre ne sont rien.


Message-Audio de Omraam Mikhaël Aïvanhov
sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/