Merci de votre visite

lundi 8 août 2016

Mieux se connaître pour ne pas tomber dans les erreurs



 Si on ne se connaît pas, on tombe et retombe dans les erreurs. Alors, comment réussir? S'observer. Quand on saura le moment où l'on sera en état de faiblesse, de moindre résistance, on sera prudent et attentif.

D'autre part, connaître les ressources que l'on possède permettra d'entreprendre des choses magnifiques. Doutes, hésitations, craintes proviennent du fait que l'on ne se connaît pas bien. Cela vaut pour le libre-penseur autant que pour l'homme religieux.

Selon son intelligence et selon son degré d'évolution on tire de cet examen de soi-même des conclusions et des enseignements importants. Si l'on n'est pas capable de le faire, il y a un autre moyen ; c'est de trouver quelqu'un qui connaisse l'être humain, c'est-à-dire un Initié, afin qu'il jette un regard sur notre vie et qu'il nous ouvre les yeux.



Je demandais fréquemment à mon Maître de me révéler ce que je ne pouvais voir en moi-même et chaque fois Il me signalait une faiblesse que je n'avais pas analysée. Faites de même. Si vous ne pouvez voir certaines choses en vous, si vous n'arrivez pas à vous connaître, demandez à un Maître, à un Initié, de vous révéler ce qui vous échappe.

Ne vous adressez pas à des êtres qui ne se connaissent pas eux-mêmes, qui ne savent rien de l'homme ; ils vous feraient du mal en sciant les branches de votre être même. Il arrive souvent par exemple que dans une famille, une soeur aînée, qui se croit sage, paralyse les autres en les disant stupides, ignorants, incapables. Cette influence peut persister des années. J'ai reçu des confidences de personnes qui souffraient de s'être entendu dire, par leur mère, enfants, qu'ils étaient incapables et idiots. Une mère suggestionne son enfant, qui ne peut pas toujours dépasser ou effacer cette influence destructrice.

Il est dangereux de faire définir son caractère par des ignorants. Cela peut entraver votre évolution. Un Maître vous dira vos faiblesses, mais Il vous révélera aussi vos qualités. Il faut accepter qu'un Maître vous montre vos défauts et vous mette au travail pour les surmonter. Les Initiés n'osent pas toujours révéler aux autres leurs faiblesses, par peur de les froisser et de les éloigner. Le véritable disciple accepte la critique, il en est heureux, et il cherche à se corriger. Ce sont les faibles, les paresseux, les vaniteux qui se fâchent tellement le lien se rompt entre eux et leur Maître qui a osé leur dire la vérité.



Propos de Omraam Audio MP3 sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/