Merci de votre visite

mardi 16 août 2016

RENFORCER LE CHRIST EN SOI



Des ondes innombrables nous traversent, disent les occultistes ; toutes les stations cosmiques nous envoient des messages. Les ondes des stations terrestres viennent nous frapper aussi.

Toutes ces ondes sont les vagues de la grande mer dans laquelle nous sommes tous immergés. Quelqu'un a dit: "Autrefois j'étais dans la mer, c'est-à-dire dans le sein de ma mère".



Oui, cependant nous sommes toujours plongés dans le ventre de la grande mère, et nous ne sommes pas encore nés une seconde fois. Nous sommes encore intimement liés à la mère nature par un cordon ombilical bien que nous en soyons inconscients ; la mère nature nous nourrit tout comme la mère nourrit l'enfant qu'elle porte en elle. Un jour nous aurons grandi et nous sentirons que nous sommes devenus un être indépendant. Bien que sans cesse les vagues arrivent à nous et nous portent, nous ne le savons pas, nous ne le sentons pas.

L'oeil doit être lié au cerveau. Ainsi entre Dieu et nous Dieu, étant un des deux éléments et nous l'autre, il n'y a pas communication parce que le lien entre les deux n'est pas encore établi, il ne fonctionne pas. Pourtant Dieu est parfait. Où donc manque-t-il quelque chose pour que la relation existe? La ligne n'est pas encore posée. L'important pour nous, c'est de former ce lien, ce médiateur. Nous avons un double éthérique dont le rôle est de transmettre ondes, vibrations, forces du plan astral au plan physique. Le double éthérique est le conducteur de la force vitale.

Le corps physique peut être parfaitement bien constitué, solide ; si le corps éthérique n'est pas en bon état, s'il n'est pas bien lié aux autres principes de l'être, l'homme n'a aucune vitalité. Les liens entre nos corps, c'est sur cela que depuis la plus haute antiquité les occultistes arrêtent leur attention. Le lien le plus spirituel, celui qui nous unit à Dieu, qui nous défend, parle en notre faveur, qui nous fait communiquer, communier depuis la création du monde jusqu'à aujourd'hui, c'est le Christ. Ces conducteurs, ces agents de liaison, ces médiateurs, tous sont le Christ. C'est lui qui nous lie au Père, à Dieu. Voilà pourquoi il faut renforcer le Christ en nous.

Méditez un peu et vous constaterez que tout est très bien organisé en nous, tout est préparé, parfaitement construit. Il ne manque ni chakras, ni cellules, ni ganglions, aucun organe dans ce complexe dont nous ignorons la structure profonde. Pour que ça fonctionne, il manque tout simplement le médiateur, le lien qui unira ces excellents organes établis d'après les plans divins, selon la sagesse et l'amour de Dieu; il manque le médiateur qui ferait que tout vienne à nous. Lorsque nous prions et méditons, c'est précisément cela que nous faisons: nous lions notre être consciemment avec le Créateur, chaque jour et nous nous sentons alors plongés en Dieu; tout ce qui circule autour de nous, messages, ondes, vibrations, vitalité, enfin se manifeste à nous et nous pouvons en bénéficier. Un bateau qui flotte ne peut être immergé, inondé complètement s'il n'y a pas dans la cale au moins un petit trou qui laisse entrer l'eau. Si vous ne faites pas un trou en vous, l'eau n'entre pas.

Aussitôt que vous acceptez de percer ce trou, l'eau se précipite! Quelle pression! Quelle hâte! Quelle force elle a cette mer où nous sommes plongés!

Faute d'avoir ouvert une brèche, on l'ignore. On n'a pas ouvert son coeur. Si le coeur est ouvert, la vitalité entre à flots et le sang, c'est-à-dire la vie, circule partout abondamment. N'ouvrons-nous pas la bouche pour ingérer les aliments, les narines pour aspirer l'air, les yeux pour recevoir la lumière, l'esprit pour actionner la volonté? Pour toute activité, il faut que quelque chose s'ouvre. Tous ces organes sont faits pour s'ouvrir. Donc, pour que Dieu y entre, il faut que nous l'ouvrions.

Votre appareil de radio est placé sur votre table, muet ; il ignore que les ondes existent. Vous tournez le commutateur, établissant ainsi un contact, il s'allume et fonctionne; vous le réglez pour qu'il reçoive telles ou telles ondes, celles du ciel ou celles de l'enfer. Nous sommes tous des appareils récepteurs et émetteurs mais nous ne recevons rien tant que le lien, le contact n'est pas établi. Faute d'être reliés à la centrale, nous sommes des lampes sans lumière.


Propos de Omraam Audio MP3 sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/