Merci de votre visite

mardi 20 septembre 2016

DEVENIR UN CONTACT AGREABLE



Quelle richesse on gagne et quel bonheur on possède en devenant vraiment un réservoir qui répand une odeur agréable. Que gagne-t-on en faisant tous les efforts possibles pour obtenir d'être sympathique, de donner une joie à tous ceux qui vous approchent, d'être un aimant? C'est une joie, une grande joie et cela vaut la peine de s'améliorer, de se purifier et surtout d'augmenter l'amour et la patience envers les autres.



On devient pareil à un fruit dans le désert, autour duquel tous les insectes se précipitent, tous les papillons se dirigent. On ressemble à un aimant qui attire. C'est très bien, mais on ne doit pas profiter de cette situation pour se servir personnellement, dans un but égoïste, de ce pouvoir d'attraction. On doit cette attraction, cette joie pour servir les autres grâce à elles et non pour conserver pour soi-même les êtres qu'on attire, car sinon, il y a des leçons que le disciple doit apprendre à ses dépens. Le disciple ne doit pas conserver pour lui, ni profiter des êtres qui viendront à lui. Le berger qui attire les brebis et en préparer ensuite de succulents repas; les brebis commencent alors à diminuer en nombre. Le véritable berger paît les brebis, mais ne les tue pas pour les manger. Il les soigne, les nourrit, prend leur lait, leur laine et c'est tout.

De même, le véritable disciple ne conserve personne pour lui. Il se dit: "Que vais-je faire de tous ces êtres qui sont attirés par moi?

C'est difficile, encombrant de les voir là, sans cesse autour de moi. Qu'ils aillent vers Dieu. C'est là que je les enverrai, que je leur dirai d'aller". Et, il dit à tous ceux qui l'écoutent: "Allez vers Dieu, ne restez pas auprès de moi. Il est bien que vous soyez venus et que vous restiez un peu de temps auprès de moi, mais c'est vers Dieu que vous devez aller". Le vrai disciple est impartial, il connaît sa mission; il sait qu'il faut envoyer tous les êtres vers Dieu, il ne fait que leur montrer le chemin. S'il agit autrement, il sera un disciple de l'autre loge, il attirera les gens, puis ne les laissera pas aller vers Dieu; il leur dira de ne pas faire un pas de plus. Il les mangera, les mettra en morceaux.

Le Maître dit: "Grâce à cet écart du droit chemin, nombre d'êtres se trouvent sous le poids de quantité de pensées et de désirs inutiles qui déforment leur vie. Ils doivent se libérer des pensées et des désirs inutiles. Tout comme le fumeur doit se libérer du désir de fumer le tabac". Pour vous rendre compte que cette question est loin d'être résolue pour nombre de gens, causez un peu avec des occultistes très avancés et vous verrez que beaucoup vous diront qu'il est très bien de fumer; que cela ne fait aucun mal; ils sont comme des locomotives.

Ceux qui sont sensibles, qui ont davantage d'esthétique, ne peuvent rester auprès d'eux. Certains vous donnent même des preuves et des exemples; ils vous disent que même des Grands Maîtres ont fumé. Je ne le nie pas et je le crois; mais ce que je sais, c'est que s'ils l'ont fait, ce fut non pas pour eux, mais pour les autres, pour ne pas les troubler, les brusquer de suite dans leurs goûts et leurs opinions. Ils ont voulu, par ce geste, gagner la confiance de certains hommes, les éduquer, ne pas leur faire sentir dès les premiers contacts, l'abîme qui les séparait d'eux. Il arrive souvent que les Grands Maîtres se montrent tout d'abord semblables aux hommes ordinaires, qu’ils semblent avoir les mêmes faiblesses qu'eux, puis, tout à coup, Ils refusent de continuer à manifester ces faiblesses et cela fait beaucoup réfléchir les autres qui les croyaient pareils à eux, parce que la contagion des actes est grande. C'est ainsi que beaucoup de Grands Maîtres sont parvenus à tirer des êtres de sensations lamentables, de passions et même de vices. Toutefois, il existe d'autres Maîtres qui, eux, n'acceptent pas de montrer de telles faiblesses, qui ne veulent pas laisser entrer en eux d'impuretés.

Ce sont les véritables Maîtres qui suivent la Fraternité Blanche. Ils n'ont jamais ni bu, ni fumé, ni commis d'impuretés. S'ils le faisaient exceptionnellement, c'est toujours pour sauver d'autres êtres. Le tabac est-il nocif? Oui. Les occultistes clairvoyants disent qu'il existe une membrane dans l'homme, laquelle est comme une protection contre tous les dangers dans le plan astral.

Elle se trouve située entre le plan astral et le plan éthérique. Dans le double éthérique, il existe comme une membrane qui est une limite, une barrière particulière, protection contre toutes les invasions, toutes les forces nuisibles qui peuvent entrer et obséder l'homme. Elle est semblable à un gardien, on ne peut faire pression sur elle, ni la pénétrer. Elle est comme un ange.



Propos de Omraam Audio MP3 sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/