Merci de votre visite

mardi 6 septembre 2016

ŒUVRER POUR DIEU par Peter DEUNOV



Tout d’abord, c’est la mère qui sert l’enfant ; mais dès que celui-ci a grandi, il doit aider sa mère. Et s’il veut de l’eau d’une source, est-ce qu’il attend qu’elle s’approche de lui ? - Non, c’est lui qui y va. Par conséquent, nous ne devons pas attendre que le Seigneur fasse tout ; nous devons, nous aussi, travailler à faire Sa volonté. Il n’y a qu’une seule manière pour l’homme de vivre raisonnablement et harmonieusement : c’est de servir Dieu, l’Amour, le Bien en nous et dans le prochain. C’est ainsi que nous voulons vivre, et je veux vous montrer cet art et ces méthodes. C’est du Divin que nous avons tout reçu ; nous avons eu Sa confiance ; Il nous a donné tous les biens au cours des siècles afin que nous apprenions à vivre justement. Si nous refusons de Le servir, où sont notre noblesse et notre reconnaissance ? En disant que nous devons accomplir la volonté de Dieu, il faut comprendre qu’Il nous a placés ici comme caissiers de Sa banque dans le monde pour utiliser Ses biens au bénéfice de tous et de la tâche qu’Il a confiée à nos âmes.

« N’oublions pas que tout ce que nous avons est à Dieu »



Nous sommes venus sur la terre pour découvrir ce que Dieu a réalisé, pour nous lier à Lui et pour accomplir, nous aussi, quelque chose pour Lui. Un verset de l’Ecriture sainte déclare : «Nous sommes des collaborateurs de Dieu !». En agissant de la sorte, vous prenez part à Son travail, à Sa création ; et tous les purs désirs de vos âmes se réaliseront. 

Cependant, n’exigez pas que tout s’accomplisse en une fois ; ne désirez pas que toutes les fleurs fleurissent en même temps. Le sens de votre vie, c’est de vous unir au Créateur, à l’éternel grand Principe de toute vie. Que cela soit votre tâche consciente, votre travail le plus sublime. L’homme qui œuvre pour Dieu doit s’efforcer d’être le meilleur, le plus intelligent, le plus fort. Il passera par des épreuves, pour qu’on voit à quel degré il est prêt à servir et comment. Pour se préparer à ces examens, il doit donc s’intéresser à tout ce qui vit dans le monde, à toutes les manifestations divines de la vie.

« La dignité de l’homme se trouve dans son active reconnaissance envers le Créateur »

 Dieu donne force, connaissance et protection à ceux qui L’aiment et qui sont disposés à tout faire pour Lui. Mais combien d’êtres sont-ils prêts à monter sur le bûcher pour la pure doctrine, pour la vérité divine ? Le vrai service de Dieu ne se fait pas par contrainte, suivant une loi établie, mais librement, par l’action d’une conscience éclairée, d’une manière désintéressée et sans attendre d’éloges. Quand Dieu vous donne un travail, accomplissez-le en toute priorité ; après, vous vous reposerez ou vous pourrez songer à vos plaisirs. 

Les mots du Christ : «Renoncez à vous-même» signifient qu’il vous faut garder dans la conscience une seule image - l’image de Dieu, du Sublime, de l’Unique, de Sa présence en vous, dans votre prochain, dans la grande Nature. Tant que vous chercherez votre gloire dans le monde, vous n’obtiendrez qu’un développement plein de troubles et de souffrances, comme celui des hommes d’à présent. 

Qui cherche sa propre gloire sera toujours l’esclave des conditions limitatives ; mais celui qui travaillera à la gloire de Dieu demeurera libre. En quoi réside la joie de la source ? 

- En ce qu’elle vous permet d’étancher votre soif. Vos louanges ne l’intéressent pas, mais si vous buvez de son eau, elle se réjouira. En venant sur la terre, l’homme a promis d’apprendre à réaliser les idées divines, d’accomplir les ordonnances et la volonté de Dieu. S’il tient sa promesse, avec amour et reconnaissance, il devient lui-même une source d’eau pure et vivifiante, il sera une fleur épanouie et parfumée, il sera un arbre chargé de fruits succulents.

Celui qui sert, qui se sacrifie pour le Bien, en bénéficie lui-même le premier, par les bonnes conditions qui lui sont données de s’avancer vers un perfectionnement ininterrompu, guidé et soutenu par le puissant Amour divin. Tout accomplir avec Amour, avec une bonne et joyeuse disposition d’esprit, et de la meilleure manière, c’est cela que l’on entend par servir le Seigneur. Si l’homme pose le bien comme base de sa vie, il remarquera que sa capacité de prier devient une expression naturelle de sa vie. Alors, l’âme de l’homme fleurira comme un arbre aux mille fleurs parfumées. Quand l’homme éprouve le besoin de prier, le mal n’existe plus pour lui. Il est bien disposé envers tous, il se réjouit de tout, remercie pour tout. Lorsqu’il regarde ramper un ver, il s’arrête près de lui et s’efforce de l’aider en quelque chose.

Lorsqu’il regarde un arbre dont les feuilles sont secouées par le vent, il ressent de la sympathie pour cet arbre qu’il désire aider. Devant cet homme, tout se vivifie. Il voit partout l’Esprit divin qui travaille et qui aide. Cela éveille aussi en lui une impulsion vers le travail. Par la prière, l’homme entre en liaison avec Dieu et les êtres avancés. Au moment de la prière, Dieu parle à l’homme de l’amour et des êtres intelligents.


Propos de Peter DEUNOV sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/