Merci de votre visite

vendredi 13 janvier 2017

Se conformer le mieux possible aux LOIS de la VIE



Dans l'ancien enseignement on se comportait envers Dieu comme s'il représentait un vieux mendiant auquel nous devons donner tous les vêtements usagés, toutes les casseroles cabossées ou percées, dans l'espoir qu'en retour il nous donnera les plus grands biens. Des palais, de vastes richesses dans son Royaume. On ne se rend pas compte des nombreuses questions de la vie.

Il faut comprendre que c'est mille fois plus digne de nous, enfants de Dieu, de Lui consacrer le plus beau, le plus sacré, le plus lumineux de notre existence, plutôt que de Le traiter par nos actes comme un valet ou un mendiant.


Lorsqu'un homme, une société, une nation font banqueroute à cause d'une philosophie ne se conformant pas aux lois immuables de la vie, et que pour sortir des complications économiques qui en découlent ils ont recours à tous les déchets, à tous les vieux matériaux, leur vie ne s'améliorera pas beaucoup. On ne peut pas toujours purifier les choses par leur passage dans une usine terrestre: parce qu'elles sont imprégnées des souffrances, des déceptions, des amertumes, des révoltes, des larmes humaines qui retomberont ainsi de nouveau sur ceux qui utiliseront les objets fabriqués avec ces vieux matériaux, ce qui augmente le désastre spirituel. 


Actuellement, on ne vit que de cette façon, recueillir les déchets de toutes sortes, les transformer et les restituer à la société sous la forme d'objets neufs. C'est un replâtrage général.

Le monde entier est plongé dans ce camouflage: barbouillages pédagogiques, barbouillages éducatifs, barbouillages politiques ou sociaux, etc... On prétend redresser son pays par les mêmes méthodes vieilles et anciennes qui mènent aux catastrophes. Même les plus grands savants, lumières des nations, croient à la puissance de ces barbouillages et dans combien de domaines. Autrement dit, ils pensent qu'en intensifiant et en rendant général les anciennes méthodes ils découvriront ce qui est nouveau.

Dans notre Enseignement, on mange, on respire, on absorbe uniquement ce qui est tout à fait nouveau, pur, frais, ce qui vient de sortir de l'arbre de la nature. A ce sujet, je me suis élargi davantage dans la conférence intitulée: "La véritable initiation". C'est le feu qui brûlera et consumera la vieille vie et il ne restera après son passage que la vie nouvelle. Permettez-moi de vous donner encore un petit exemple qui vous aidera considérablement.

A New-York c'est passé il y quelques temps, un événement très drôle. Deux automobilistes se sont rencontrés alors qu'ils marchaient à une grande vitesse. Il y eut des blessures légères et peu de dégâts matériels. Les deux chauffeurs sortis de la voiture, examinèrent ces dégâts et tous deux s'accusèrent d'être coupables de l'accident. Ils se quittèrent donc sans rien se réclamer mutuellement.

Un très long temps se passa quand un jour, à leur grande surprise, tous deux sont convoqués devant la Justice. Que s'était-il passé?

Une institutrice qui s'était trouvée sur le passage des automobilistes au moment de l'accident avait porté plainte contre eux, parce que la vue du choc des autos l'avait tellement bouleversée qu'elle en était tombée malade au point de ne plus pouvoir continuer à assumer ses fonctions d'institutrice. Elle ne cessait d'entendre un bruit insolite dans la tête.

La Justice a condamné ces deux hommes à payer chacun 500 dollars à cette femme. Vous pensez que cette histoire vraie est très intéressante, et qu'il n'y a qu'à New-York qu'il peut arriver des choses semblables. Non, cette histoire montre le côté invisible des choses.

Deux personnes peuvent créer ensemble des désharmonies, provoquer des dégâts et se quitter ensuite en pensant: "Nous avons bien réglé cette affaire entre nous". Toutefois, une troisième personne quelque part, se trouve bouleversée à cause des deux premières et la Justice viendra plus tard pour dire que quelqu'un a souffert à cause d'elles. Les coupables diront: "Mais nous n'avons rien vu, rien su". "Cela n'a aucune importance, dira la Justice, payez maintenant".

Voilà comment la destinée vient nous surprendre sans que nous ayons fait directement du mal à quelqu'un. Nous avons simplement perturbé certains êtres par nos colères, nos désirs, notre méchanceté. Nous en serons punis.

Déjà vous avez vérifié cela, chaque fois que vous vous étonnez d'être obligés de payer alors que vous ne vous sentez pas coupables, c'est la preuve que vous êtes coupables tout de même, que quelqu'un vous a trouvé tel. Ces faits sont très intéressants. La question des causes et des conséquences de notre liberté et de notre esclavage s'élargit ainsi davantage.

Si nous pensons à ces choses plus longuement, des esprits viendront nous éclairer, afin que nous puissions comprendre, si bien la vie que nous deviendrons très prudent envers chaque pensée, chaque sentiment, chaque action. Alors, nous deviendrons Fils de Dieu, ou Disciple de Grands Maîtres, du Maître Christ.

  Propos de Omraam Audio MP3 sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/