Merci de votre visite

mardi 28 juillet 2015

L’ENCEINTE DU ZODIAQUE


La science initiatique enseigne que nous vivons plongés dans un océan fluidique qu’elle a appelé la lumière astrale. Ce fluide est tellement sensible que tout s’inscrit en lui : la plus insignifiante de nos actions, la plus légère de nos émotions, la plus fugitive de nos pensées. D’après la tradition ésotérique, cette lumière astrale est une matière d’une extrême subtilité que dégagent toutes les créatures, les humains, les animaux, les plantes, les pierres et même les étoiles. C’est ce fluide qu’Hermès Trismégiste a appelé Télesma et dont il a dit : "Le soleil est son père, la lune est sa mère, le vent l’a transporté dans son ventre et la terre est sa nourrice".

Evidemment, il ne faut pas comprendre le soleil (le feu), la lune (l’eau), le vent (l’air) et la terre uniquement comme les quatre éléments matériels que nous connaissons, mais comme les principes cosmiques fondamentaux à partir des quels s’est constituée la lumière.

Les hindous, eux, appellent cette matière fluidique Akasha. Mais en réalité, peu importe les noms qu’on lui donne : électricité cosmique, serpent originel, force Fohat… Comme chaque créature qui pense, sent et agit, lui imprime des vibrations nouvelles, il est impossible de déterminer et de nommer toutes les formes qui sont les siennes depuis la création du monde. Sa nature est extrêmement mystérieuse, et tout ce qui peut être dit à son sujet est à la fois vrai et faux. Cet akasha a donc la propriété d’enregistrer tout ce qui se passe dans l’univers. Et d’ailleurs la preuve que tout s’enregistre, c’est que les clairvoyants peuvent lire sur un objet les événements qui se sont déroulés autour de lui, et même la destinée d’une personne qui a eu cet objet entre les mains pendant une ou deux minutes.

Ce fluide, cet akasha om tout s’imprimé, où tout se réfléchit, s’étend jusqu’aux confins de l’univers, représenté pour nous par les limites du zodiaque, car le cercle du zodiaque représente symboliquement l’espace que Dieu a délimité pour créer le monde. D’ailleurs, d’après la Science initiatique, la succession des douze signes du zodiaque (Bélier – Taureau – Gémeaux – Cancer – Lion – Vierge – Balance – Scorpion – Sagittaire – Capricorne – Verseau – Poissons) révèle les différentes étapes de la création.

Tous ceux qui pénètrent dans l’enceinte du zodiaque sont soumis aux impératifs du temps (périodes, cycles) et de l’espace (localisation à l’intérieur de l’enceinte). Seuls les purs esprits sont libres, ils ne sont pas enchaînés par le temps et l’espace. Mais dès qu’ils s’incarnent, ils entrent dans l’enceinte du zodiaque et ils sont pris dans le cercle magique de l’implacable destinée qui enchaîne même les êtres les plus lumineux, les grands Fils de Dieu.

D’ailleurs, avec son corps physique, l’être humain représente lui-même le cercle du zodiaque à l’intérieur duquel son esprit est maintenu captif. A chaque signe correspond une partie du corps :

Au Bélier : la tête,
Au Taureau : le cou
Aux Gémeaux : les bras – les poumons
Au Cancer : l’estomac
Au Lion – le cœur,
A la Vierge – les intestins et le plexus solaire,
A la Balance : les reins,
Au Scorpion : les organes génitaux,
Au Sagittaire : les cuisses,
Au Capricorne : les genoux,
Au Verseau : les mollets,
Aux Poissons : les pieds.

Pour échapper à ce Serpent qui l’enserre de ses anneaux, l’homme doit sortir du cycle des réincarnations. C’est pourquoi la liberté est considérée comme la couronne de la spiritualité ; cette couronne est un cercle de lumière que l’initié porte au-dessus de la tête pour montrer qu’il est sorti du cercle des limitations terrestres.


Les livres de Omraam retranscrits par Francesca