Merci de votre visite

lundi 27 juin 2016

LE SENS DE LA CRITIQUE



Parlons un peu de cette habitude si répandue : la critique.

En bref, il est très dangereux de critiquer, mais il faut savoir supporter les critiques. Un homme cherchait un Initié, afin de devenir son disciple. L'ayant trouvé, il se présenta à lui et demanda: "O mon Maître, que dois-je faire maintenant ?"

L'initié lui dit: "Voici la première leçon. Va dans un cimetière et parle aux morts, en les louant, en énumérant toutes les vertus que tu connais, et tu viendras me rapporter leurs réponses". Le disciple obéit; au cimetière il flatte les morts, les traite de saints, de sages, les déclare la couronne de la création, mais aucun ne répond.

Pensant que le Maître s'est trompé ou que lui-même a mal compris, il se plaint de n'avoir aucune réponse. "Bon, dit l'Initié, maintenant va dire aux morts toutes leurs méchancetés, tous leurs défauts, toutes les souillures dans lesquelles ils ont vécu. Ils seront furieux, ils répondront sûrement".

C'est ce que fait le disciple. Retourné au cimetière, il profère les pires reproches, et ne reçoit aucune réponse. Il s'en va raconter à son Maître ce qui s'est passé. "Mon enfant, dit l'Initié, fais comme les morts. Qu'on te flatte ou qu'on te critique, reste insensible. C'est ainsi que tu passeras la première initiation.

Dans son école, Pythagore chargeait des disciples d'accabler de critiques, de moqueries, de railleries terribles les nouveaux élèves. On riait d'eux quand ils donnaient la solution aux problèmes qu'on leur avait posés, on les narguait, on les humiliait. Soumis à ce dur traitement, beaucoup se fâchaient, cassaient leur ardoise ou leur cruche, tapaient du pied dans la cellule où ils passaient l'épreuve.

Très peu supportaient les sarcasmes, mais ceux qui passaient outre sans colère étaient admis à suivre l'école et devenir disciples. Pythagore qui les avait observés secrètement les choisissaient d'après leur attitude.

Et voilà que les choses se déroulent de la même façon dans la Fraternité Blanche Universelle, à cette différence près que ce sont des esprits qui se chargent de malmener quelque peu le disciple pour voir comment il se comportera. Il faut que vous soyez attentifs dans ce domaine. Il m'arrive de gronder mes amis pour savoir jusqu'à quel point je peux compter sur eux, s'ils resteront auprès de moi malgré ma sévérité.

Plusieurs ont magnifiquement résisté, et ils ont gagné ma confiance. Ces examens sont absolument nécessaires.

Vous avez demandé la signification du triangle enfermé dans le cercle. Ce symbole a plusieurs sens. Il représente, par exemple, l'homme parfait possédant les trois vertus : amour, sagesse, vérité inscrites en son aura de lumière.

Une autre interprétation : le cercle représente l'infini, l'être non manifesté, qui dans le triangle devient "être manifesté", c'est-à-dire le verbe parfait.

Respectez-vous les uns les autres.

Se respecter mutuellement, c'est honorer et respecter Dieu. Dans tout être, Dieu est présent.


Propos de Omraam Audio MP3 sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/