Merci de votre visite

samedi 7 mars 2015

SYMBOLES ET TRAVAIL SYMBOLIQUE


Le langage symbolique absolu est celui des figures géométriques. Il représente la quintessence de la sagesse. Il est impossible de transporter toute une forêt, mais il est possible de transporter des graines. Les symboles sont des graines que vous pouvez planter ; ainsi vous travaillez avec une dizaine de symboles et vous possédez toutes les sciences.

- Omraam Mikhaël Aïvanhov

Les symboles sont un langage. Ce langage est celui dans lequel s’exprime toute la nature, tout l’univers, du microcosme au macrocosme. Les formes géométriques fondamentales se retrouvent à tous les échelons de la création, de l’atome au système solaire, dans le minéral comme dans le végétal, l’animal ou l’humain, dans les cristaux comme dans les ruches, dans les cellules comme dans l’œil. Dit d’une autre façon, les figures géométriques fondamentales sont le plan, la charpente ou encore le squelette de l’univers.

Langage, les symboles sont destinés à être lus et compris. Ils sont porteurs de sens. Ils condensent toute une sagesse dans leurs formes et leur structure. Toute la création peut être déchiffrée par celui qui apprend le langage symbolique. Se concentrer sur certains symboles fondamentaux, comme on le fait dans Symboles de Vie, c’est leur permettre de s’exprimer, de parler à la psyché profonde.

Même lorsqu’on ne le comprend pas encore intellectuellement, un symbole agit sur soi comme le ferait une parole ou un mot prononcés. Ainsi, des expériences ont été menées aux Etats-Unis avec des enfants accusant un important retard scolaire, que l’on a fait se concentrer sur certains des symboles qu’utilise Symboles de Vie, avec pour résultat des progrès considérables. Cela tient au fait que les symboles géométriques ont des formes archétypales qui entrent en résonance avec la structure fondamentale de l’être humain.

Les réflexions proposées de chapitre en chapitre sur chaque symbole permettent de rendre conscients les messages dont ils sont porteurs et d’amorcer votre propre capacité à comprendre le langage symbolique par vous-même. Plus vous vous familiariserez avec le travail symbolique, plus ces symboles vous parleront petit à petit d’eux-mêmes, plus vous en approfondirez les multiples niveaux d’interprétation et la façon dont ceux-ci sont en rapport avec votre propre existence, vos relations, le sens de votre vie.

Le langage symbolique n’étant pas enseigné dans les écoles, il est nécessaire de l’apprendre par d’autres voies. Cela peut prendre un certain temps, dans la mesure où la plus grande part de l’enseignement actuel stimule l’hémisphère gauche du cerveau - le côté rationnel, logique, linéaire - alors que la symbolique fait appel à l’hémisphère droit, siège de l’imagerie, de l’intuition, de la “logique circulaire”. Si certaines personnes ont de la facilité avec ce deuxième mode de fonctionnement - les artistes, les imaginatifs, les intuitifs, les créateurs, notamment - d’autres ont besoin d’un peu de temps pour se libérer de l’habitude de vouloir tout aborder sous l’angle de la logique et de la raison.

Dans un orchestre, avant de commencer à jouer, le hautbois donne le “La” pour que les musiciens s’accordent et puissent jouer ensemble harmonieusement. De manière analogue, les symboles géométriques envoient à notre être tout entier une fréquence juste et parfaite, inscrite dans leur forme, qui permet à tous les composants de notre être de s’harmoniser et de s’ajuster. De même, dans un laboratoire scientifique, avant d’utiliser un instrument de mesure on commence par l’étalonner, par le mettre à zéro, sans quoi les mesures qu’il fournira seront complètement erronées. Il est nécessaire de faire de même à l’égard de nos instruments de mesure intérieurs, de nos critères d’évaluation. Ils sont généralement étalonnés d’après des normes sociales, éducatives, familiales ou religieuses subjectives qui varient d’un individu ou d’un pays à un autre.


En méditant sur les symboles géométriques, on fournit précisément à sa structure psychique et même physique un étalon sur lequel s’ajuster, se rééquilibrer. C’est d’autant plus important que chaque jour, on est soumis à de nombreuses influences, tant intérieures qu’extérieures, qui faussent l’appréciation juste des situations, des événements et des personnes. Chaque matin (et chaque soir, si vous le faites deux fois par jour), quand vous vous concentrez sur les symboles, prenez conscience que vous opérez cet étalonnage intérieur, lequel va affecter tous les aspects de votre existence. Avec le temps, les participants au programme finissent par ressentir le besoin de cet ajustage régulier ; certains utilisent même les symboles pour se recentrer et se rééquilibrer lorsqu’une émotion forte les a déstabilisés.