Merci de votre visite

mercredi 15 avril 2015

LE SOLEIL, CENTRE DE L’UNIVERS


Vous l’avez sans doute remarqué, mes chers frères et sœurs, lorsque le soleil paraît, la nature est silencieuse, attentive ; elle se recueille comme si elle voulait recevoir quelque chose du soleil. Pour quelques minutes, la terre, les animaux, les insectes, les arbres, tout s’apaise et se tait, même les oiseaux…. Les oiseaux s’éveillent avant le lever du soleil, ils sont joyeux, ils volent, ils chantent, mais quand le soleil commence à paraître, ils s’arrêtent un moment… 

Seuls, les hommes continuent à faire du bruit ; ce sont les seuls qui n’ont rien compris. Toute la nature se tait, mais eux continuent à frapper, à parler, à crier, comme si cet événement qui touche l’univers entier n’était d’aucune importance. C’est là qu’on voit combien ils sont irrespectueux et ignorants, car ils ne savent pas profiter de tous les bienfaits qu’apporte cette présence du soleil…

Et vous qui venez chaque matin au lever du soleil sur le Rocher, pourquoi venez-vous ? Les uns, c’est pour faire comme les autres, d’autres, c’est pour regarder un beau spectacle… Mais combien viennent pour faire un travail grandiose et comprendre enfin ce qu’est le soleil ? Très peu. C’est pourquoi je voudrais vous parler de la signification et de l’importance du soleil, des possibilités et des richesses qu’il nous donne, afin que vous ayez des notions claires qui vous aideront à faire un grand travail spirituel.

Actuellement, on parle beaucoup de yoga. Je vous en ai dit aussi quelques mots en vous présentant les différentes sortes de yogas qui existent et qui viennent surtout de l’Inde et du Tibet, mais aussi de la Chine, du Japon, de l’Egypte, de la Perse… car toutes les religions ont leur yoga, même le christianisme.

Oui, les chrétiens ont toujours pratiqué l’adoration, la prière, la contemplation, le dévouement, l’amour envers le Créateur, c’est là l’aspect prédominant de la religion chrétienne, et dans l’Inde, on appelle cela Bhakti-yoga, le yoga de la dévotion, de l’adoration, de l’amour spirituel. Seulement, ce yoga convient à certains tempéraments, mais d’autres ont des qualités et des dons différents, et il faut donc leur donner d’autres possibilités. Nombreux sont les chemins qui mènent vers le Créateur. Les chrétiens se sont limités à une seule voie, qui est d’ailleurs merveilleuse, il ne faut pas la critiquer, mais les hindous, eux, sont plus riches, ils ont donné beaucoup d’autres méthodes.

Pour ceux qui veulent se dominer, maîtriser leurs instincts, leurs impulsions et leurs tendances inférieures, existe le Radja-yoga ; par la concentration et la domination de soi, ils arrivent eux aussi à atteindre l’Eternel, à se fondre en Lui, ils deviennent les "rois" (radja signifie roi) de leur propre royaume.

Le Kriyoa-yoga est le yoga de la lumière ; penser à la lumière, la connaître, la comprendre, s’entourer de couleurs, les introduire en soi et les projeter autour de soi. C’est un travail magnifique, c’est le yoga de Bahadji.

L’Agni-yoga est le yoga du feu : penser au feu, travailler avec le feu, éveiller le feu en soi-même. Puisque le feu est à l’origine de toute la création, l’Agni-yoga est encore un chemin qui mène vers le Créateur.

Maintenant, je voudrais vous parler d’un yoga qui dépasse tous les autres ; c’est le yoga du Soleil. Il était connu dans le passé : les Grecs, les Egyptiens le pratiquaient, ainsi que les Perses, les Aztèques, les Mayas, les Tibétains… Maintenant on l’a abandonné, surtout en Occident. Puisqu’en sanscrit le soleil se dit Surya, nous donnons à ce yoga le nom de "Surya-yoga". C’est mon yoga préféré, car il réunit et résume à lui seul tous les autres yogas. Oui, pourquoi ne pas réunir tous les yogas en un seul ?

Le disciple de la Fraternité Blanche Universelle ne peut pas rester un être étroit, limité, car il représente l’homme de la nouvelle vie qui doit se développer dans tous les domaines. Il doit agir avec un désintéressement absolu ; c’est le Karma-yoga. Il doit chercher Dieu, l’aimer et l’adorer ; c’est le Bhakti-yoga. Il doit méditer, se concentrer pour arriver à se maîtriser, à gouverner tout le peuple de ses cellules ; c’est le Radja-yoga. Lorsqu’il reste assis en méditation sur le Rocher ou exécute les mouvements de notre gymnastique du matin ou ceux de la paneurythmie, c’est si l’on veut, du Hatha-yoga…. Il projette de la lumière et des couleurs, il s’entoure d’une aura lumineuse ; c’est le Kriya-yoga. Il se concentre sur le feu et lui donne la possibilité de brûler en lui toutes ses impuretés ; c’est l’Agni-yoga. Il veille sans cesse à être maître de sa parole, à ne pas prononcer de mots qui séparent les êtres, qui introduisent en eux le doute ou le découragement, il s’efforce au contraire de devenir un créateur de la nouvelle vie ; c’est le Chandba-yoga.

Enfin, il se concentre sur le soleil, il l’aime et le recherche, il le considère comme une porte qui ouvre sur le Ciel, comme la manifestation du Christ, le représentant de Dieu, et c’est le Surya-yoga. Le disciple qui le pratique ne rejette aucun des autres yogas, au contraire, il devient un être complet, il vit dans la plénitude.

Dns le Surya-yoga l’adoration est comprise, la pureté aussi, l’activité, le dévouement, la lumière, ainsi que le feu sacré de l’amour divin. Voilà pourquoi je m’occuperai les jours prochains de vous présenter ce yoga du Soleil, afin que vous sachiez ce qu’il est et quels bienfaits vous recevez en venant chaque matin voir le lever du soleil.

Imaginez que vous lisiez un libre, le meilleur ; la Bible, ou les Védas, ou le Zend-Avesta, mais c’est l’hiver, et vous n’êtes pas chauffé, alors vous prenez froid et vous devez vous coucher. Eh oui, le livre le meilleur ne peut pas vous chauffer. Imaginez aussi que c’est le soir : la lumière diminue et bientôt vous ne pouvez plus lire, là encore le livre le meilleur ne peut pas vous éclairer. Et si vous êtes devenu anémique parce que vous avez trop lu ou trop travaillé, le livre ne peut pas vous redonner de la vitalité. Tandis que le Soleil lui vous donne la chaleur, la lumière et la Vie ; il est donc le livre le plus avantageux.

Personne encore ne se rend compte de l’importance du soleil. Bien sûr, la science s’occupe de lui, mais pour l’utiliser pour le mettre en bouteilles, pour le vendre. On ne voit toujours que l’aspect matériel, financier. Pour l’aspect spirituel, on est loin, tellement loin. … Même les religieux en sont loin, et surtout les religieux. Or, c’est justement cet aspect spirituel que je veux vous montrer ; ce que représente le soleil, ses rayons… comment se développer spirituellement par la connaissance du soleil, par la pratique du soleil, en sachant comment le regarder, le contempler, et même entrer en lui….

Le soleil est l’origine et le père de toutes choses, il est la Cause première ; la terre t les autres planètes sont sorties de lui, c’est lui qui les a engendrées. C’est pourquoi la terre contient les mêmes éléments que le soleil, mais à l’état solide, condensé. Les minéraux, les métaux, les pierres précieuses, les plantes, les gaz, les corps subtils ou épais qui se trouvent dans le sol, dans l’eau, dans l’air et dans le plan éthérique, sont sortis du soleil. Donc, les produits pharmaceutiques, qui sont fabriqués à partir de substances minérales ou végétales, viennent du soleil… Oui, tous les médicaments, toutes les quintessences que les chimistes ont réussi à extraire et à préparer, viennent du soleil. Vous verrez dans un moment quel chemin s’ouvre maintenant pour le disciple, comment, en se concentrant sur le soleil, il peut s’approprier, capter dans leur pureté originelle les éléments nécessaires à son équilibre et à sa santé.

A l’heure actuelle les gens se gavent de médicaments, il s ingurgitent des pharmacies entières dans l’espoir de se guérir. Ils ne pensent jamais à aller chercher plus haut, dans les régions subtiles, d’autres éléments meilleurs, ils se contentent de prendre dans le plan physique les substances dont ils ont besoin. Et d’où viennent ces substances ? Du soleil. Alors n’est-il pas préférable d’aller les chercher directement, en haut, à la source ?

Pour comprendre cette idée, il faut savoir que l’univers où nous vivons s’est formé par condensations successives. Au commencement était le feu. Le feu a peu à peu émané de lui une substance plus dense, l’air, qui a son tour a émané l’eau. Et alors, l’air veut retourner vers son père, le feu, mais son père lui dit : "Non, non j’en ai assez de toi, va-t-en, tu es très heureux là-bas" Et l’air se met à pleurer, pleurer, et voilà la pluie.

Vous direz : "Oh là là en voilà une explication" Oui, ce sont des explications… "maison"… L’eau, à son tour, s’est débarrassée de ses éléments les plus denses, et la terre s’est formée. On a d’ailleurs maintenant les preuves scientifiques que la vie sur la terre est sortie de l’eau. Chaque élément est une condensation d’un autre élément plus subtil ; l’air du feu, l’eau de l’air, la terre de l’eau. Mais au-delà du feu que nous connaissons existe un autre feu, la lumière du soleil, qui est à l’origine de toutes choses et dans laquelle on peut trouver à l’état subtil, éthérique, tout ce qui existe sur la terre.

Vous direz : "Mais que s’est-il passé pour que tous ces éléments se soient condensés" ? il a suffit qu’ils sortent du centre. Le centre, c’est le soleil. Lorsque les éléments contenus dans le soleil se sont éloignés vers la périphérie, ils se sont condensés, ils sont devenus opaques, lourds et pesants ... Et il en est de même pour nous, mes chers frères et sœurs ; en nous éloignant du centre, du sein de Dieu, nous sommes devenus ternes et pesants ; pour retrouver notre pureté et notre lumière, nous devons retourner vers le centre.

Les livres de Omraam retranscrits par Francesca