Merci de votre visite

samedi 4 avril 2015

L’ECOLE DIVINE SOUMET TOUT ENSEIGNEMENT A L’EPREUVE


Tous les êtres aujourd’hui aspirent à un idéal.

Chacun veut parvenir à quelque chose : pour les uns, l’idéal est de trouver le bonheur, les autres désirent se perfectionner. Mais quel que soit l’idéal que peut avoir l’homme, sa première tâche est d’accomplir la volonté de Dieu. C’est en cela qu’il trouvera la clé de la vie.


Celui qui accomplit la volonté divine bénéficie de quelque chose de nouveau. En observant la vie des êtres, vous constaterez que ceux qui n’obéissent qu’à leur propre volonté diffèrent radicalement de ceux qui se soumettent à la volonté de Dieu. La manière dont l’homme se nourrit l’influence. Par exemple l’enfant s’attire différentes qualités suivant le lait dont il est nourri.

Chaque enfant nourri au lait maternel ressemble à sa mère. Par « lait maternel », j’entends ce lait qui renferme les qualités de l’amour ; j’entends aussi le lait de la Parole. Celui qui se nourrit avec un tel lait devient un homme véritable. L’âme se nourrit avec le lait de la Parole et, en conséquence, elle contient les qualités de ce lait. Quand je cite le verset « la Vérité vous rendra libres », j’ai en vue la présence de la Parole, de l’Esprit divin dans l’âme humaine. Ne peut être libre que celui qui porte la Vérité en lui ; et là où est la Vérité sont aussi l’Amour et la Sagesse. Tous les humains, qu’ils soient religieux ou laïques, attendent la venue de l’Esprit. Pourquoi l’attendent-ils ? Parce qu’Il apporte cette Lumière qui découvre les chemins de la Vie.

Sans la Lumière et les connaissances de l’Esprit, l’homme demeure dans les ténèbres, comme dans une sombre nuit d’orage. Tel est le soleil pour l’homme physique, tel est l’Esprit pour l’homme spirituel. Sans soleil, on ne peut jouir des biens physiques ; sans l’Esprit, on ne peut bénéficier des biens du monde spirituel. Avec l’Esprit, l’homme devient savant, fort, riche, sain, heureux. Il peut tout faire. Sans l’Esprit, c’est-à-dire en vivant uniquement avec la conscience humaine, il reste faible, désarmé, infirme. Lorsque le Divin se révèle en l’homme, il fond tout en Lui ; sachant cela, donnez accès au Divin en vous. Le Christ a parlé des béatitudes, mais elles restent encore incomprises.

Les béatitudes sont des qualités de l’homme spirituel ; celui-là peut être doux, humble, pacifique ; il considère tous les humains comme des frères ; sa pensée est juste. Dès qu’une pensée injuste s’introduit dans l’intellect de l’homme, il pèche. Chaque pensée, chaque sentiment, chaque action injustes mènent l’être humain vers le mal ; et il est alors enclin à renoncer à ses convictions. On a le droit de renoncer à ses convictions, à ses croyances, uniquement lorsque celles-ci vous détournent du droit chemin. Quand les humains ne peuvent venir à bout de leurs difficultés, ils remettent en cause leurs convictions, leurs croyances et ils attribuent aux autres la cause de leurs malheurs. Le mari dit que sa femme est la source de tous ses maux et il décide de la quitter. La femme, elle, prétend que la faute incombe à son mari.

Le mari et la femme se séparent, mais les malheurs pour suivent l’un et l’autre. Ils n’ont pas une notion juste et claire de ce qu’est un homme, de ce qu’est une femme. L’homme symbolise l’esprit et la femme l’âme, c’est-à-dire que l’homme représente la sagesse, et la femme l’amour. Là où est l’amour, là est la Vie, là est la pureté. Comment connaîtrez-vous la vie et la pureté ? La vie est l’eau, la source qui donne constamment. Est-il besoin de démontrer la pureté de la source ? Allez près d’elle et regardez son eau : elle parle d’elle-même ! La sagesse, elle, apporte le savoir et la lumière ; dès que quelqu’un peut éclairer votre chemin, ne doutez pas de lui. Il est porteur de la Sagesse divine. Si l’homme possède en lui de l’Amour et de la Sagesse, il peut vaincre tous les ennemis.

Il est temps que les humains prennent leurs vies en main, tout en sachant que la clef de la vie se trouve dans l’accomplissement de la volonté de Dieu. Ce ne sont que l’âme et l’esprit qui peuvent comprendre cette volonté et l’exécuter. Si l’homme laisse à son intellect et à son cœur le soin d’accomplir la volonté divine, il ne s’égarera pas. Un grand tri s’effectue dans le monde : ceux qui négligent d’accomplir la volonté de Dieu vont être rejetés en dehors du crible. Tout le monde passera par ce grand nettoyage. Ceux qui seront restés sur le crible seront semés en terre pour qu’ils fructifient. Ceux qui seront rejetés iront dans le bec des volailles. En m’entendant parler ainsi, chacun veut savoir à quelle catégorie de grains il appartient ; mais cela n’est pas important. Pour vous, la chose importante est de devenir parfaits comme notre Père céleste est parfait. Comment peut-on devenir parfait ? En donnant le droit à l’âme et à l’esprit d’être maîtres en soi, c’est-à-dire en devenant le conducteur de l’Amour divin et de la Sagesse divine. On peut alors bénéficier de tous les biens. Par le nouvel Enseignement, l’intellect et le cœur se développent, l’âme s’épanouit, s’élargit, se renouvelle. Il apporte la paix au cœur, la lumière à la pensée, la force à l’esprit. C’est l’enseignement du Dieu vivant, qui pénètre tout et en qui chaque chose est.


Par Peter DEUNOV