Merci de votre visite

samedi 25 avril 2015

LES INDESIRABLES


Il est dit dans les Evangiles ; "Si quelqu’un m’aime… mon Père et moi viendrons faire notre demeure chez lui". Cela signifie donc que l’être humain est construit de telle façon qu’il peut abriter en lui d’autres entités. Et si c’est vrai pour le Seigneur, pour le Saint Esprit, pour le Christ, c’est malheureusement vrai aussi pour les esprits infernaux et les diables ; Les Evangiles en parlent très clairement.

Vous connaissez l’histoire de Marie Madeleine que Jésus a délivrée de sept démons. On dit sept, mais ils avaient une foule de serviteurs avec eux ; c’était donc toute une légion d’indésirables, mais qui étaient d’abord très désirables !... Oui, parce que Marie-Madeleine avait tout fait pour les attirer, pour les inviter. Vous direz ; "Mais ce n’est pas possible ! Elle ne connaissait pas l’existence de ces esprits… » Eh bien, justement, parce qu’elle était ignorante elle ne savait pas qu’avec sa façon de vire, son habitude de séduire les hommes, elle invitait les esprits malins. Et une fois qu’ils sont invités, ils s’installent pour être logés et nourris gratuitement ; ils mangent, ils boivent, puis ils salissent tout, ils cassent les meubles et la vaisselle (symboliquement bien sûr). Mais quand Jésus a rencontré Marie Madeleine, il a vu que ce n’était pas une mauvaise femme, qu’elle était même bonne et généreuse, et que c’était peut-être à cause de cette bonté qu’elle avait accepté de servir les humains (mais d’une drôle de façon, évidemment.

D’ailleurs, si on observe un peu ce genre de femmes, les prostituées, on s’aperçoit qu’elles ont souvent de très grandes qualités. Seulement, à côté de ces qualités, les pauvres, elles manquent tellement d’intelligence, elles sont tellement faibles et influençables qu’elles deviennent des victimes, parce qu’il y en a toujours d’autres pour profiter de leurs faiblesses ; et ensuite, la société est très cruelle envers elles.

Donc, Jésus a décidé de délivrer Marie Madeleine de ces esprits malins parce qu’il a vu qu’une fois libérée elle ferait du bien à beaucoup d’autres qui appartenaient au même milieu qu’elle. Oui, parce que chaque être est toujours en relation avec les habitants de la région, du milieu auquel il appartient. Quand il tombe, il en entraîne beaucoup d’autres avec lui, et quand il s’élève également. Voilà pourquoi le bien et le mal sont très puissants ; parce qu’ils ne sont pas isolés. Le mal a des ramifications, des accointances, des liaisons incalculables, et le bien aussi. C’est pourquoi chaque être est responsable de ce qu’il fait, de ce qu’il pense et des sensations qu’il éprouve.

Les indésirables sont donc des créatures d’un ordre inférieur qui s’installent dans l’homme et lui inspirent toutes sortes d’actes répréhensibles et insensés, jusqu’à l’anéantir. Car une fois l’homme habité par ces esprits, il est leur prisonnier, il ne peut plus se débarrasser d’eux. Quelquefois, par la grâce divine, ou quand il a déjà payé son karma et que le délai est arrivé, des amis du Ciel viennent l’aider à les chasser, mais c’est rare, très rare ; il faut l’avoir mérité, il faut avoir fait des efforts.

Et maintenant si vous allez dire aux humains qu’ils ont invité des esprits malfaisants à venir habiter en eux, non seulement ils ne vous croiront pas, mais se moqueront de vous ou seront furieux. Malheureusement c’est la vérité, la pure vérité. Je ne veux pas vous décrire ces esprits ; leurs formes, leurs émanations parce qu’en parlant on se lie à eux, on les vivifie, on les rend présents.

Je vous dirai seulement comment l’homme les attire. Chaque fois qu’il n’est pas irréprochable dans ses pensées, ses sentiments et ses actes, il prépare les conditions pour faire venir ces indésirables….

C’est pourquoi vous ne devez pas introduire d’impuretés dans vos pensées et vos sentiments, car elles attirent des esprits inférieurs qui viendront s’installer en vous pour être nourris, ni laisser des ouvertures par où toutes sortes d’animaux peuvent se glisser. Et en disant de ne pas laisser d’ouvertures, je veux dire que votre aura doit être forte et lumineuse, qu’elle doit s’opposer, comme une barrière infranchissable, à l’intrusion des êtres malfaisants et nocifs. Mais, voilà encore un sujet inconnu de la plupart des humains. Ils n’ont jamais entendu parler de l’aura, et évidement, ils ne savent pas non plus comment l’élargir, la purifier, la rendre puissante et dense. Aujourd’hui je ne reviendrai pas sur cette question de l’aura ; je vous répéterai seulement que lorsque l’homme est méchant, jaloux, envieux et qu’il est assailli par toutes sortes de convoitises, immédiatement il se produit dans son aura des brèches, des fissures à travers lesquelles les indésirables peuvent se glisser.

Le corps physique est comme une maison avec une quantité d’étages, qui sont tous habités. La cave, le rez-de-chaussée, le premier, le deuxième, le troisième étage, etc.. ont leurs habitants. Et même, tout à fait en haut, sur la terrasse se trouvent encore d’autres habitants avec des appareils pour observer les étoiles, le soleil, la lune et nous transmettre des messages. Je vous ai expliqué un jour que la différence entre les diverses catégories d’hommes (les brutes, les hommes ordinaires, les hommes de talent, les génies, les saints, les Initiés et les Maîtres) vient du nombre et de la qualité des habitants qu’ils ont attirés et de l’harmonie plus ou moins grande qui règne parmi ces habitants. On peut aussi comparer ce phénomène à ce qui se passe dans une famille.

Evidemment, à l’heure actuelle, les membres d’une même famille ne vivent plus tellement ensemble, mais dans le passé, depuis les arrière-grands-parents jusqu’aux arrière-petits-enfants, tous étaient là entassés dans une même maison. C’est ainsi qu’est la maison de l’homme

Quelquefois vous dites : "Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression qu’il y a deux êtres en moi. Quand l’un vient, je suis bon, doux, compréhensif, et tout le monde est émerveillé… Mais quand l’autre vient, je suis épouvantable…" Il y en a encore beaucoup d’autres qui peuvent se manifester, mais prenons-en deux seulement. Ni la psychanalyse, ni la physiologie ne peuvent expliquer l’existence de ces manifestations contradictoires en l’homme. On étudie les cellules, mais on ne sait pas tout ce qu’il y a comme habitants dans ces cellules. Quand les biologistes étudient la cellule, en réalité ils n’étudient que la maison de l’être qui l’habite ; ils se contentent donc d’en décrire la forme (hexagonale, ronde etc) et la structure (membrane, protoplasme, noyau) sans rien savoir de l’âme qui l’habite ni de la vie qui circule dans cette âme.

Pourtant, c’est là qu’est l’explication de tout ce qui se passe en l’homme. Nous sommes faits d’une multitude d’habitants, mais dans l’ensemble on peut les diviser en deux catégories, bons et méchants, qui viennent se présenter à tour de rôle.

Contre ces esprits malins les Initiés se servent parfois de procédés magiques et de pentacles. Si vous avez lu "Faust" (évidemment, Faust n’était pas un grand Initié, mais il possédait des connaissances occultes), vous avez vu qu’il avait placé au-dessus de sa porte un pentagramme pour empêcher les élémentaux d’entrer et les bons esprits de sortir. Pour se protéger, il existe des pentacles que l’on peut utiliser après les avoir préparés au moyen de formules et de rites magiques et beaucoup d’occultistes se servent du pentagramme. Dans la vie courante vous voyez des écriteaux : "Défense d’entrer" ; "Propriété privée", "Défense de fumer" ; "Défense de déposer des ordures"… c’est exactement la même chose dans le domaine spirituel, seulement ces interdictions sont indiquées par des symboles et des talismans que les esprits comprennent et respectent. Tandis que les écriteaux humains ne sont pas toujours très efficaces. Même s’il est écrit qu’il est t’interdit de déposer des ordures, on vient le faire pendant la nuit ; s’il est écrit dans un train « Défense de fumer » ; tout le monde fume, etc…. Les Initiés ont, eux, des moyens de protection beaucoup plus efficaces que les écriteaux, et si les esprits passent outre à leurs interdictions, ils sont foudroyés.


Les livres de Omraam retranscrits par Francesca