Merci de votre visite

lundi 30 novembre 2015

LE TRAVAIL SPIRITUEL AVEC LA LUMIERE




Combien de personnes voudraient avoir la révélation du monde divin, se sentir inspirées, vivre dans des extases ! Mais elles s’imaginent que ce doit être extrêmement difficile d’y parvenir. En réalité, c’est très simple, si simple que si on leur dit comment c’est possible, elles ne le croiront pas : elles ne feront donc rien pour y arriver et elles ne connaîtront jamais les splendeurs du monde divin.

Dieu n’est pas la lumière, mais puisque la lumière est la première émanation divine, elle contient toutes les qualités, toutes les vertus de Dieu, et on ne peut connaître Dieu qu’à travers la lumière.  Donc, voici l’exercice que vous pouvez faire : chaque jour, plusieurs fois par jour, dès que vous avez quelques minutes, pensez à vous concentrer sur la lumière, à vous reposer sur la lumière, à vous fondre dans la lumière, à vous imprégner d’elle… imaginez que l’univers entier baigne dans cette lumière. Vous sentirez peu à peu que tout se rétablit en vous, que cette lumière vous apporte la vraie science, la paix durable, l’équilibre, la puissance.

 Au lieu de perdre votre temps dans toutes sortes d’activités inutiles, pensez à la lumière qui éclaire, qui vivifie, qui apaise. Vous ne pourrez jamais trouver le sens de la vie en dehors de la lumière. Prenons un exemple très simple de la vie quotidienne : lorsque vous vous réveillez pendant la nuit et que vous voulez vous lever, la première chose que vous faites, c’est d’allumer une lampe. Au moment où vous y voyez clair, vous pouvez faire ce que vous voulez, tandis que dans l’obscurité vous pouvez faire tomber des objets, vous blesser, etc.

Oui, mais la majorité des humains n’ont pas compris cet enseignement de la lumière, ils font tout dans les ténèbres, symboliquement parlant, ils ne savent pas où ils en sont et c’est pourquoi ils se cassent la tête. Il faut chercher la lumière, se concentrer sur elle, la boire, la manger, la placer au-dessus de tous les trésors de la terre. Dès que vous avez un instant de libre, fermez les yeux et concentrez-vous sur cette image de la lumière qui pénètre tout et apporte toutes les bénédictions. Vous devez attendre chez le dentiste ou dans une gare ?…

 eh bien, au lieu de feuilleter des magazines bourrés de choses inutiles ou stupides, pensez quelques minutes à la lumière. Quand vous marchez dans la rue, il peut arriver que des pensées ou des sentiments négatifs vous assaillent.

Évidemment, là, vous ne pouvez pas vous arrêter et fermer les yeux (sinon au bout d’un moment il y aura toute une foule autour de vous, certains apporteront leurs chaises pour s’asseoir et vous contempler ; même la circulation sera arrêtée !) Mais rien ne vous empêche alors de rester un moment devant une vitrine comme pour la regarder (évidemment, pas une vitrine où d’autres personnes peuvent vous voir de l’autre côté) et là, vous vous concentrez quelques secondes en essayant d’introduire la lumière en vous.

 Quand vous repartez, vous vous sentez allégé, purifié. Voilà des méthodes que la majorité des humains ne connaissent pas; ils marcheront une heure, deux heures avec des embêtements à mourir, mais ils continueront à traîner cet état toute la journée. Ils n’auront même pas l’idée de s’arrêter dans un parc pour essayer de changer leur état d’esprit au contact des arbres, des fleurs, des fontaines… Ils iront plutôt dans un bistrot où ils boiront quelque chose en regardant les passants comme les vaches qui regardent passer les trains, puis ils repartiront – toujours avec leurs embêtements – et quand ils rentreront chez eux, ils transmettront ça à leur femme qui les attend: «Chérie, comment vas-tu?» Et hop, un doux baiser par lequel ils vont lui communiquer tous leurs miasmes intérieurs. Et ensuite la femme les communiquera aux enfants… C’est ainsi que les humains vivent inconsciemment, stupidement.

Cet exercice que je viens de vous donner est valable dans toutes les circonstances de la vie : que vous fassiez la cuisine, que vous écriviez des lettres, que vous vous laviez, que vous vous habilliez ou vous déshabilliez, vous pouvez pendant quelques secondes imaginer cette lumière dans laquelle baigne l’univers entier. Certains clairvoyants l’ont vue ; ils ont vu que toutes les créatures, tous les objets, même les pierres, baignent dans la lumière et émanent la lumière. Cette lumière, on l’a appelée tout d’abord la lumière astrale, parce qu’elle est comparable à la lumière des étoiles.
Mais au-dessus de cette lumière il en existe encore une autre, plus subtile. Quand vous méditez ou que vous êtes dans un état très spirituel, vous avez pu sentir parfois que tout en vous devient lumineux comme si un soleil vous éclairait de l’intérieur, comme si des lampes s’étaient allumées, et vous sentez même que cette lumière sort à travers votre visage.

Dès que vous vous élevez vers les degrés supérieurs de la bonté, de la générosité, de la douceur, de la pureté, la lumière se fait en vous, vous la voyez, tout s’éclaircit. Tandis que si vous vous laissez aller à des sentiments de jalousie, d’égoïsme, de cupidité, il n’est même pas nécessaire que vous vous regardiez dans une glace pour vous en rendre compte: vous sentez physiquement l’obscurité sur votre visage.

Maintenant, bien sûr, il ne faut pas généraliser. Quand vous voyez une ombre sur le visage de quelqu’un, vous ne devez pas vous imaginer qu’il est obligatoirement animé par de mauvais sentiments ou de mauvaises intentions. Non, si vous n’avez pas d’autres connaissances pour juger, vous pouvez vous tromper : il se peut qu’il y ait quelqu’un d’autre là qui soit en train de faire une ombre sur le visage de cette personne ; ce n’est pas elle qui est dans l’obscurité, mais il y a un nuage qui passe, ou un objet qui projette son ombre.

Et quelquefois, si son visage brille, cela peut être aussi quelqu’un d’autre qui joue avec des miroirs, et ces miroirs projettent un éclat sur son visage. Ce n’est pas la personne elle-même qui a su créer cette lumière: une entité est venue pour un moment comme ça jouer sur elle, et lorsqu’elle s’en va, la lumière disparaît aussi.

 Pour pouvoir se prononcer sur le visage de quelqu’un, il faut être capable de voir au-delà des apparences. Mais tout de même, prenez comme critère que d’après vos pensées, vos sentiments, vos désirs, vos projets, vos intentions, la lumière en vous varie.


Les livres de Omraam sur le blog de Francesca : http://herosdelaterre.blogspot.fr/