Merci de votre visite

vendredi 9 janvier 2015

INFLUENCES DU CHANT ET DE LA MUSIQUE


Pour que le chant occulte soit expressif, il doit être imagé et représentatif. En vérité, le sentiment est nécessaire pour le chant, mais ce sentiment doit se développer en images. Or, ce développement en images est un processus mental. Voilà pourquoi le chanteur de chant occulte doit penser, doit créer des images vivantes et les projeter à travers son chant. Toutes ces idées doivent s’exprimer nettes et palpitantes à travers son intellect ; et par son chant, il doit leur donner une expression musicale laquelle, secondée par l’intellect, unie à la douceur d’un sentiment profond et pénétrant et appuyée par les gestes correspondants, confère au chant un caractère magique. Ainsi chantent les chanteurs géniaux. Les chanteurs et les musiciens véritables sont venus sur la terre avec une tâche bien déterminée : consoler et relever les âmes affligées, douloureuses ou déchues.

En vérité, ces êtres donnent toujours quelque chose d’eux mêmes ; c’est pourquoi on dit d’eux qu’ils chantent avec âme. Il y a des chanteurs qui ne donnent rien d’eux-mêmes ; leur chant est indifférent, il endort et hypnotise l’homme. Le bon chant vivifie, encourage, transporte ; il éveille la pensée, il nous approfondit et nous ravit en contemplation. Celui qui a entendu au moins une fois un tel chant ne l’oubliera jamais. Le musicien de l’avenir doit s’inspirer de l’idée que sa musique doit bouleverser les âmes déchues.

Et si vous me demandiez en quoi consiste le travail d’un chanteur qui a chanté durant de longues années et ce qu’il a apporté au monde, je vous dirais que du point de vue des hommes modernes, il n’a rien apporté du tout, mais du point de vue de la haute mathématique cosmique, ce chanteur a accompli un travail essentiel : il a créé dans le monde idéal une série de belles images qui serviront de base à la culture de l’avenir. Dans ce sens, les chanteurs sont les pionniers de la culture à venir : ils déterminent les formes de la vie future. La vie actuelle a été déterminée par les chanteurs du passé.

Vous demanderez : « Comment se fait-il que les musiciens façonnent la vie ? » Nous ne considérons pas la musique comme un art d’agrément, mais comme une énergie créatrice, comme une force qui façonne et qui se trouve à la base de la pensée humaine.

Tout grand chanteur ou musicien sert d’instrument d’expression à plusieurs âmes qui se manifestent à travers lui, afin d’agir sur les hommes. Les vibrations de ces êtres supérieurs, projetées dans la musique de cet exécutant, se propagent loin dans l’espace, exerçant une influence bienfaisante sur les hommes. Encore plus forte est leur action sur l’auditeur quand celui-ci entend directement quelque grand virtuose ou chanteur. Il entre en lien, non seulement avec l’artiste, mais encore avec un groupe d’êtres qui sont en liaison avec ce dernier.

L’homme peut exécuter un chant avec tant d’inspiration, avec un tel sentiment pénétrant qu’il provoquera un véritable bouleversement chez tous ceux qui ’écoutent et, ainsi, vous vous liez aux Êtres avancés qui se manifestent à travers eux. Les vibrations de ce chant se répercuteront dans 1’espace, seront répétées par les hommes et continueront à résonner dans l’éternité. Il y en a peu qui se répercutent dans l’espace. Ainsi, par exemple, il est très rare de pouvoir saisir aujourd’hui quelque chant antique égyptien ou hindou. Or, les chants et la musique dont les vibrations ne restent pas imprégnées dans l’espace pour toute une éternité, ne sont pas de la vraie musique.

La vraie musique ne peut émaner que d’hommes qui dans leur cœur ont érigé un autel sur lequel les Anges, les plus grands musiciens qui soient, apportent à Dieu leurs sacrifices, leurs chants inspirés. Là où il y a des musiciens qui ont su édifier de tels autels intérieurs, là brûle le feu sacré de l’Amour. Là sont offerts en sacrifice des hymnes sacrés. : le service de Dieu à travers la musique

©©©©


L’homme étudie la vie terrestre à l’aide de ses cinq sens qui lui servent aussi pour apprendre la musique. Dans la musique, les cinq sens sont représentés par les cinq lignes de la portée. Ainsi donc, étudiez la vie, mais aussi la musique en tant qu’accessoire de la vie. La première tâche de l’élève musicien est de connaître la portée sur laquelle sont inscrites les notes. Suivant qu’elles sont situées sur les lignes ou entre celles-ci ou sur les lignes supplémentaires que l’on ajoute en dessous et au-dessus de la portée, une différence existe entre les notes.

Le ton de base de la première note est ‘do’ qui s’inscrit sur la première ligne ajoutée sous la portée. Ce ton est positif : il donne quelque chose de lui-même et c’est en général le cas de toutes les notes inscrites sur les lignes. Le ton ‘ré’ représente le mouvement en avant, en vue d’une réalisation. Avec lui vous pouvez accomplir quelque chose à condition d’en avoir posé la base. Le son ‘mi’ représente le but vers lequel vous vous dirigez. Donc, avec ‘do’ l’homme naît ; avec ‘ré’ il commence à se mouvoir et avec ‘mi’ il va à l’école. Le ton ‘fa’, c’est l’école maternelle ; le ‘sol’, l’école primaire ; le ‘la’, le lycée et le ‘si’, l’université. Donc, en chantant la gamme, vous êtes né, vous avez avancé, vous êtes entré à l’école, vous avez terminé vos études et vous vous engagez dans la vie pour appliquer ce que vous avez appris !

En étudiant la musique, faites attention à la signification des tons dont vous vous servez. Il ne suffit pas de solfier : do, ré, mi, fa, etc., mais vous devez savoir d’où vous venez et où vous allez. Si vous ne commencez pas, poussé et en même temps attiré par l’Amour, la Sagesse et la Vérité, vous ne pouvez avoir un haut idéal dans l’existence. En se mouvant, en agissant, l’homme doit se rappeler que de cette façon il peut obtenir la santé, écarter les contrariétés, se libérer des limitations.

Par le mouvement conscient, vous vous porterez bien, vous irez de l’avant, vous étudierez et appliquerez ce que la musique vous aura appris. Il faut également parler des dièses et des bémols que l’on utilise  dans la musique. Le dièse est en rapport avec l’intellect et le bémol avec le cœur. Il en est de même dans la ‘musique organique’. Toute souffrance est une prière musicale donnée à l’homme pour qu’il l’exécute selon les règles. La souffrance doit être transformée en joie.

Voilà pourquoi les Écritures nous disent : « Lorsque la femme enfante, elle est dans la souffrance ; mais dès que l’enfant est né, elle oublie ses douleurs qui se transforment en joie ! »Jusqu’à quand l’homme souffrira-t-il ? Jusqu’à ce qu’il mette quelque chose au monde, autrement dit : jusqu’à ce que sa souffrance se transforme en musique et en chants. Le vrai musicien a des gestes esthétiques.

Vous regardez quelqu’un et vous le trouvez beau. D’où vient sa beauté ? De son front, son nez, son menton ? Pourtant cela ne suffit pas ; il doit encore exister un rapport précis entre les différentes parties du visage. Si cette corrélation n’existe pas, l’homme n’est pas vraiment beau et ses mouvements manquent d’harmonie.

La beauté est liée à la paix intérieure, à la sérénité de l’âme. Il n’y a pas de beauté si l’intellect, le cœur et l’esprit ne sont pas éveillés  par la voix de l’âme. C’est un bonheur que de rencontrer un être véritablement beau ! Vous pouvez compter sur lui, il est compréhensif parce que son âme est ouverte aux souffrances et aux joies des autres.


Peter DEUNOV