Merci de votre visite

samedi 17 janvier 2015

LE CORPS D'ADAM KADMON



L'Arbre de Vie, c'est l'univers que Dieu habite et imprègne de son existence; il représente la vie divine qui circule à travers toute la création. Et l'être humain, qui a été créé à l'image de Dieu est donc aussi une image de l'univers. Bien sûr, quand on observe les manifestations de la majorité des gens, on se dit que l'homme n'est pas grand-chose. Oui, l'homme n'est rien du tout, mais il est aussi l'univers entier, il est Dieu.

Notre intelligence, qui ne peut concevoir que le monde à trois dimensions, est incapable de saisir l'homme dans tous ses aspects. Ce que nous voyons, touchons et entendons de lui n'est qu'un aspect très limité. L'homme véritable, on ne le connaît pas, on ne connaît de lui que des enveloppes. Comme le plongeur revêtu d'un scaphandre ou l'esquimau couvert de peaux de bêtes, l'homme est revêtu de plusieurs peaux, et ce sont elles que nous connaissons plus ou moins. Si l'on sait, pour ainsi dire, retirer ces peaux les unes après les autres, on découvre un point minuscule, un atome de lumière. Mais en même temps on comprend que l'homme est immensément grand et qu'il embrasse l'univers entier. Ces deux affirmations sont vraies en même temps, et cette vérité est symbolisée par le cercle avec un point au centre, le signe du soleil: le point infiniment petit, sans dimension, et le cercle infiniment grand qui rassemble et unifie tout. A nous maintenant de chercher cet homme, le vrai, celui qui est en nous, celui qui est à l'image de Dieu.

Quand la Kabbale parle de la création de l'homme, il ne s'agit pas des êtres humains que nous sommes, mais d'Adam Kadmon, nom qui signifie homme (Adam) primordial (Kadmon). Adam Kadmon est l'homme cosmique dont le corps est formé des constellations et des mondes. C'est cela le corps d'Adam Kadmon, le premier être créé par Dieu. Et Dieu est au-delà de tout l'univers créé, Il est au-delà de la séphira Kéther. C'est Adam qui commence dans Kéther. Kéther est la tête d'Adam Kadmon. Hohmah est son œil droit et la partie droite de son visage.

Binah est l'œil gauche et la partie gauche de son visage. Hessed le bras droit, Gébourah le bras gauche, Tiphéreth le cœur et le plexus solaire, Netsah la jambe droite, Hod la jambe gauche, Iésod le sexe et Malhouth les pieds. Adam Kadmon est l'archétype dont nous sommes une cellule, un reflet. On pourrait établir des rapprochements entre Adam Kadmon et l'entité que les chrétiens appellent le Christ, afin de vous montrer les relations qui existent entre eux, mais je crains de vous troubler.

Tout ce que l'on peut dire au sujet de l'homme est approximatif comme ce que l'on peut dire au sujet de Dieu. C'est pourquoi on est obligé de se servir d'images, de symboles, d’analogies. C'est en étudiant l'Arbre séphirotique, qui est un reflet de l'univers, que l'on connaîtra les véritables dimensions de l'homme. Et inversement, on peut avoir une idée de l'univers en   sachant que l'homme a été créé à son image. Ce qui veut dire qu'en étudiant l'homme, sa nature, ses fonctions, on arrive à connaître l'univers. Parce que tout se reflète en l'homme.

Pour trouver la solution des questions philosophiques les plus abstraites, il suffit d'observer l'homme. L'homme est une clé et il est construit d'après la forme d'une clé. Pourquoi les anciens Egyptiens représentaient-ils leurs hiérophantes avec ce symbole à la main? La clé est un résumé de l'homme, et c'est avec cette clé que l'initié peut ouvrir les 50 portes de Binah, la Mère cosmique, la matière primordiale. Celui qui possède la clé parvient à ouvrir les 50 portes, c'est-à-dire qu'il connaît toutes les propriétés des nombres et des entités, ainsi que toutes les relations qui peuvent s'établir entre eux. Il monte et descend sur l'échelle cosmique et toute la richesse de l'univers créé par Dieu est à sa disposition, du moment qu'il a découvert en lui la clé pour ouvrir toutes les portes. Quel que soit son degré d'évolution, l'être humain, créé à l'image de Dieu, est habité par une âme supérieure qui touche le Ciel et qui est une émanation de Dieu Lui-même.

C'est pourquoi votre existence ne prendra réellement un sens que lorsque vous entrerez en contact avec cette âme immortelle qui est lumière, harmonie et puissance. C'est à travers cette âme que vous communiez avec le Créateur en même temps qu'avec l'univers qu'il a créé, car elle est elle- même une quintessence de cet univers. Et si vous pensez à elle, si vous avez plus souvent recours à elle, si vous vous liez à elle, si vous lui parlez et vous identifiez à elle, vous commencez à comprendre ce qu'est votre Moi véritable. Alors, votre conscience s'élève, ses vibrations deviennent plus intenses, jusqu'au jour où elle se fond dans la conscience de cette Âme sublime, et vous ne faites plus qu'un avec Dieu.

L'homme a son origine en Dieu, c'est Dieu qui agit et travaille à travers lui. Un jour l'homme retournera en Dieu, il disparaîtra en tant qu’entité personnelle et se fondra en Dieu. Bien sûr, cette idée ne plaira pas à certains, qui y verront une atteinte à leur liberté individuelle. Mais qu'ils le veuillent ou non, la réalité est là. Alors, le plus souvent possible, au lieu de perdre votre temps à des futilités, à ressasser vos soucis, vos griefs, et ainsi de suite, pensez à cette âme que est vous-même, mais qui n'est pas encore tout à fait vous-même parce que vous ne savez pas comment la joindre. En répétant souvent cet exercice, vous sentirez peu à peu la paix et la joie - surtout la joie - vous envahir.

Depuis les pierres et les plantes jusqu'aux Archanges et jusqu'à Dieu, tout ce qui a une existence dans l’univers existe aussi en l'homme. Dans notre corps physique même, tous les éléments de la création sont présents. Rien ne manque, et c'est pourquoi nous pouvons  progresser jusqu'à l'infini sans jamais nous arrêter. Mais pour cela nous devons travailler sur notre propre matière, la rendre souple, transparente et la faire vibrer jusqu'à ce qu'elle puisse exprimer le monde divin. C'est ainsi que nous nous manifesterons un jour en plénitude tels que nous sommes en haut.

Mais pour nous guider dans notre vie spirituelle et nous indiquer le chemin à suivre, nous avons besoin d'une méthode. Pour moi, je vous l'ai dit, cette méthode, c'est le travail avec l'Arbre séphirotique. C'est pourquoi j'insiste toujours pour que vous appreniez à en approfondir tous les aspects. Avec Malhouth, vous concrétisez les choses. Avec Iésod, vous les purifiez. Avec Hod, vous les comprenez et les exprimez. Avec Netsah, vous leur donnez la grâce. Avec Tiphéreth, vous les illuminez. Avec Gébourah, vous luttez pour les défendre. Avec Hessed, vous les soumettez à l'ordre divin. Avec Binah, vous leur donnez la stabilité. Avec Hohmah, vous les faites entrer dans l'harmonie universelle. Enfin, avec Kéther, vous posez sur elles le sceau de l'éternité. Apprenez à méditer sur les dix séphiroth en ayant conscience que cet Arbre de la Vie est en vous, et que la seule activité qui vaille la peine est de le faire croître, fleurir et fructifier. Combien d'années, combien de réincarnations même il faudra avant que chacun de vous devienne réellement cet Arbre de la Vie... cela ne doit pas vous préoccuper. Des milliers de fois peut-être vous devrez revenir, jusqu'à ce que ces dix séphiroth qui sont inscrites en vous commencent à vibrer et que votre être intérieur soit éclairé par toutes les lumières de l'Arbre de la Vie.    


Omraam