Merci de votre visite

samedi 30 mai 2015

L’AME ET L’ESPRIT PAR Peter Deunov


L’Amour est le lien qui unit l’âme à son Créateur. L’intellect et le cœur aident l’âme - votre Mère - l’Esprit représente votre Père, et l’homme constitue ainsi une famille spirituelle sur laquelle le Seigneur envoie sa bénédiction.

Le Christ a dit : « Dieu est présent en l’homme dont l’intellect, le cœur, l’âme et l’esprit sont éveillés en union de conscience ». L’âme étant sortie de Dieu, aimez en elle le Tout-Puissant Créateur. En chaque lieu, à tout instant, pensez à Dieu ; Il est Lumière, Amour, Vie universelle ; vous ne pouvez voir votre âme, mais soyez attentifs à ses paroles, à ses conseils. C’est elle qui vous guide et vous parle raisonnablement. Savez-vous combien est délicat et saint le comportement de l’âme ? Sa tendresse et sa bonté sont des qualités divines. Un seul appel de votre âme que vous aurez su capter et retenir peut transformer et élever vos conditions, votre état intérieur et extérieur, et faciliter votre développement. L’aide de l’âme apporte toujours le savoir, la sagesse, l’amour, la liberté, la vie.

Vous qui m’écoutez, ne pensez pas : « Je suis jeune » ou « Je suis vieux ». Non ! Il n’y a pas de jeunes ou de vieux, il y a seulement des âmes vivantes ! Elles existent éternellement, apprenant, étudiant, et se manifestant toujours, dans toutes les conditions de la vie. À l’homme, il appartient de travailler sur lui-même, avec humilité et reconnaissance pour les possibilités qui ont été mises en lui. La pureté est le terrain dans lequel croissent les plus beaux fruits de l’âme.

Le disciple doit conserver dans son esprit, la pensée primordiale de servir le Bien - Dieu - en remettant à leur place les soucis secondaires des préoccupations purement matérielles. C’est un processus lent, qu’il faut accomplir sans hâte excessive, mais c’est le chemin qui mène au sommet que je vous montre. « Quand y arriverai-je ? » demandez-vous. Vous en êtes encore aux premiers pas sur votre sentier de disciples de la Vie véritable.

Mais ayez foi et écoutez la douce voix de votre âme par laquelle vous capterez celle de l’éternel Esprit divin. Le soir, avant de vous endormir, pensez calmement mais avec concentration au Monde supérieur, aux Anges, aux Êtres élevés qui vivent partout en harmonie avec leurs âmes.

Puisque vous avez bien commencé, poursuivez votre effort ; appliquez toujours le Bien silencieusement, secrètement, avec bonne volonté et amour. Le Ciel vous observe et vous soutient, et votre âme aussi. Soyez purs dans vos pensées, votre cœur, vos actes. La pureté est la porte qui ouvre le passage à la lumière de l’âme et de l’Esprit divin.

Pour se développer justement, l’homme doit améliorer, perfectionner continuellement en lui-même quatre éléments indispensables : l’intellect (la pensée), le cœur, l’âme et l’esprit. Les êtres, de nos jours, admettent l’intellect, le cœur et, en partie, l’esprit ; mais certains nient l’âme, ne reconnaissant pas son existence. Cependant, l’immortalité de l’homme réside précisé- ment dans la conscience d’avoir une âme, de la sentir. Et quand il la découvre et s’unit à elle, il se sent immortel. L’âme porte en elle la vie éternelle, lumineuse, ascendante ; et l’homme aussi qui la connaît, qui travaille et vit avec elle. La vie acquiert un sens nouveau quand l’être humain admet la présence de l’âme et collabore avec elle pour le service de Dieu.

Beaucoup d’êtres commencent déjà à vivre avec leurs âmes, accomplissant la Volonté divine et travaillant avec joie à leur amélioration personnelle et à l’élévation de l’humanité. Celui qui vit avec la Vérité dans son âme peut se libérer de l’esclavage du mal, des vieilles illusions, des erreurs.

C’est une tâche qui n’est pas difficile et que tous peuvent accomplir, à condition d’avoir une foi absolue dans le Bien, dans l’Unique, dans le Tout-Puissant Créateur. Autant l’homme est plus juste, raisonnable et bon, autant le vêtement de son âme est plus pur et lumineux ! L’Amour et la Sagesse servent de fondement à la vie de l’âme. « L’éternel Dieu souffla dans les narines de l’homme un souffle de Vie et l’homme devint une âme vivante. » Le souffle est l’union, la coopération des deux principes divins en l’homme : l’Amour et la Sagesse.

Tant que vous entretenez en vous un lien étroit avec ces deux forces, ces deux principes cosmiques, vous êtes un homme nouveau - une âme vivante. Que devient l’homme s’il se sépare de l’Amour et de la Sagesse ? Que reste-t-il de lui quand il cesse de penser et d’agir justement ?

PAR Peter Deunov retranscrit par Francesca