Merci de votre visite

dimanche 3 mai 2015

Les fondements de la vie Spirituelle



Les humains étudient, travaillent, voyagent, se marient, ont des enfants, un métier, des loisirs… Mais si vous leur demandez : "Vous sentez-vous heureux, comblé" ? ils  répondront que, malgré leurs occupations et leurs possessions, ils sentent toujours qu’il leur manque quelque chose. Et que leur manque-t-il ? Le goût, tout simplement, le goût des choses, cet élément subtil, mystérieux qui, quoi que vous fassiez, vous donne le bonheur et la plénitude. A partir du moment où vous possédez cet élément, même les occupations les plus insignifiantes vous procurent de la joie, parce que cet élément transforme tout.

On connaît ces phénomènes, mais très peu de gens s’y sont arrêtés pour en tirer un véritable enseignement. L’amour embellit tout. Mais sans être amoureux d’un homme ou d’une femme (avec lesquels on risque toujours des déceptions), n’est-il pas possible de trouver cet élément qui transforme la vie ? Si, l’amour est capable de changer la vision des choses, la sensation des choses, il y a certainement d’autres éléments encore qui sont capables de le faire. si vous croyez que les Initiés ont seulement recours à l’amour, comme les poètes, les musiciens, les artistes qui s’imaginent qu’il faut être amoureux pour avoir des sujets d’inspirations, et qui font ensuite toutes sortes de folies. Non, les Initiés qui se sont penchés sur cette question ont découvert qu’on peut aller encore  plus loin, encore plus haut, pour trouver l’inspiration et la plénitude dans un élément stable, éternel, qu’on ne peut plus jamais perdre une fois qu’on est arrivé à s’emparer du lui. Cet élément est une particule subtile, impondérable, mais quand elle entre dans le cœur, dans l’âme humaine, elle élargit chaque chose aux dimension de l’univers. Pour l’obtenir il faut longtemps travailler, prier et méditer, mais quand elle vient s’installer, elle transforme tout.

Evidemment, l’amour peut être un moyen de l’obtenir. Supposez que vous aimiez une charmante jeune fille ; grâce à tout ce qu’elle vous inspire, elle peut vous aider à trouver cet élément, mais ce n’est pas en elle que vous le trouverez. Et même la poésie, même la musique sont souvent incapables de vous apporter cet élément-là. J’ai rencontré beaucoup d’artistes qui se sentaient encore dans le vide. Ils étaient satisfaits autant que c’était en leur pouvoir, mais ils sentaient toujours que quelque chose leur manquait. Tandis que ceux qui ont cherché très haut, jusqu’au sommet de l’univers, et qui ont réussi à capturer cet élément, arrivent à triompher de toutes les conditions dans lesquelles la vie peut les placer.

Ne cherchez donc jamais le bonheur ni la solution de vos problèmes dans les plans inférieurs, parce qu’il n’est pas donné à la matière physique ni à la matière éthérique de posséder cet élément dont l’âme et l’esprit ont besoin. Vous devez aller le chercher très haut, demander et réclamer très haut. C’est là que vous le trouverez.

La nourriture et les boissons ne vous apportent que ce qu’elles peuvent apporter ; si vous n’avez pas la santé, vous ne pouvez pas vous réjouir de ce que vous mangez et buvez. Il faut donc cet élément, la santé, pour donner de la saveur à la nourriture. Si vous êtes seulement un peu enrhumé, vous n’avez plus ni goût ni odorat et tout devient insipide. La nourriture est ce qu’elle est, les piscines, les voitures, l’argent sont ce qu’ils sont, mais il faut au moins être bien portant pour pouvoir les apprécier. Cet élément qui s’appelle santé change donc beaucoup de choses. Et de la même façon, si vous n’avez pas d’amour, si vous n’avez pas d’intelligence, aucune nourriture, aucune possession, aucune activité ne pourra vous apporter quelque chose de plus qu’une satisfaction matérielle.

Vous voulez beaucoup d’amants, beaucoup de maîtresses, beaucoup d’argent, beaucoup de voitures ? Eh bien, occupez-vous d’abord de ce qui, en vous, est capable de sentir et de se réjouir. Eh non, vous ne faites rien que cela, parce que tout votre temps est occupé à chercher ce que vous pouvez encore posséder. Mais quand vous comprendre cette vérité, vous diminuerez la quantité de vos possessions pour augmenter la qualité de vos sensations, et avec le peu de choses que vous posséderez, vous vivrez sans arrêt dans les extases. Quand un jeune garçon est amoureux pour la première fois, si la jeune fille qu’il aime lui a envoyé un pétale de rose ou une mèche de cheveux, voilà qu’à cause de ce pétale de rose ou de cette mèche cheveux, il vit dans un océan d’effluves célestes. Il n’a ni argent en banque, ni usine, ni voiture, mais il est dans l’extase parce que sa bien-aimée a voulu lui donner quelque choses ; il prend le pétale, il le respire, il le met la nuit sous son oreiller, et même il écrit des poèmes sur ce petit pétale de rose ; dans son cœur il l’amplifie, il lui donne une valeur, une importance extraordinaire, et c’est comme s’ils possédaient la terre entière. C’est un fait psychologique et on doit se pencher sur les faits psychologiques parce qu’ils sont des sources d’enseignements.


Les livres de Omraam retranscrits par Francesca