Merci de votre visite

jeudi 18 décembre 2014

INFLUENCER LE CŒUR ET L’ESPRIT DES HOMMES par Peter Deunov



Maintenant, j’ai décidé de consacrer un peu de temps à la musique occulte - quelques leçons - afin de vous enseigner ses rudiments. Il y a des choses que je ne peux vous confier ; des morceaux que je joue rarement. Même moi qui comprends très bien la musique, quand je joue certains airs, les pulsations de mon cœur changent. Quelquefois, le cœur risque de s’arrêter. Ces morceaux sont dangereux, c’est pourquoi je les joue très rarement. Quand j’ai eu l’occasion de jouer un de ces airs parmi les gens qui m’écoutaient, quelqu’un risquait de mourir. Le sachant, je ne jouais pas. Pourquoi risquait-il de mourir ?

Si le rythme de ce morceau de musique n’avait pas correspondu à l’état de son cœur, cela aurait pu entraîner sa mort. Mais, s’il lui avait correspondu, il aurait été inspiré. La musique qui exerce une forte influence est dangereuse. C’est pourquoi, actuellement, on ne joue pas les exercices de musique occulte. Vous devez vous y préparer. J’ai très rarement eu l’occasion de faire des expériences avec la musique occulte. J’en ai joué une seule fois à Varna, c’était la nuit, dans une maison. En dessous, se trouvait une taverne où une quinzaine d’ivrognes chantaient, faisaient du vacarme et se bagarraient. J’ai joué durant quinze minutes et le calme est revenu dans la taverne. Depuis, la taverne a été désertée et en plus le tavernier a quitté les lieux ! La voisine disait : « Le tavernier m’a quittée » et plus aucun autre tavernier ne s’est présenté ensuite.

Mais combien d’effort et d’énergie il me fallut pour arriver à cela. Pourquoi la musique n’aurait-elle pas une certaine influence sur l’esprit et le cœur des hommes ? Chaque musicien devrait connaître la force de sa musique et sa répercussion sur ceux qui ’entendent. Combien de temps avais-je dû jouer ce soir-là pour amener les hommes à cesser de boire et à se calmer. Les vibrations produites par mon violon avaient annihilé celles des buveurs et la paix était revenue. Vous demandez : « Mais aviez-vous le droit d’agir ainsi ? - Et le cabaretier, avait-il, lui, le droit de réunir des hommes et de les laisser se saouler ? - Mais il exerçait ainsi un métier qui lui permettait de nourrir sa famille. - Pensez-vous donc qu’il n’avait pas un autre moyen de gagner sa vie ? Ce qu’il a d’ailleurs fait par la suite. »

Quand le diable vient vous visiter, vous devez chanter ou jouer de la musique. « Mais que doit-on chanter ou jouer ? - Vous devez chanter ou jouer de telle manière que vous puissiez atteindre votre but : chasser le diable ou l’asservir. » Et cela exige une grande concentration. Nombreux sont ceux qui chantent ou jouent d’un instrument sans parvenir au sens divin de la musique.

La musique est une force : Moïse n’a-t-il pas conquis toute une ville avec des cris et des trompettes ? Il l’a conquise à l’aide de la musique. Avec des trompettes, il a détruit les remparts de Jéricho. Tout cela en sonnant de la trompette et en criant. Ce n’était pas un cri ordinaire, mais musical. Et quand ils ont crié, tous les murs se sont écroulés. Au regard de nos contemporains cela semble ridicule. Cette année, vous avez fait une petite expérience : vous êtes sortis de la ville, du centre culturel de Ternovo en chantant, n’est-ce pas ?

Si nous chantons de façon occulte, soit la foule se dispersera, soit, au contraire, se joindra à nous pour chanter. Ce sera une terrible artillerie ! Voyez les soldats quand ils partent pour le champ de bataille, tous commencent à chanter et prennent ainsi courage. Mais s’ils s’arrêtent de chanter, ils font volte face et s’enfuient. Tant que l’homme chante, il est courageux et déterminé. Qu’il cesse de chanter et il pense à s’enfuir. Quand dans la maison la femme cesse de chanter, je sais ce qu’elle pense - elle s’enfuira. Chantez ! La première tentation est celle de ne pas chanter. Le matin, quand vous vous levez, fredonnez ou sifflotez. Si vous voulez que vos affaires marchent bien toute la journée, vous devez chanter pendant quinze minutes. C’est une règle que vous pouvez expérimenter. Le matin, vous vous lèverez et vous chanterez. Une femme qui ne chante pas et un homme qui ne chante pas ne peuvent gérer leur ménage et ne peuvent éduquer les enfants. Cela est parfaitement vrai. Faites-en l’expérience. N’est ce pas que cette année vous ferez des expériences ? Vous vérifierez mes paroles. Chaque jour, chantez consciemment pendant quinze minutes et, dans un an, nous pourrons voir les résultats. Avec l’aide de la musique, notre situation s’améliorera d’au moins 50% dans tous les domaines. Bien sûr, il y a un autre élément dangereux dans la musique, c’est pourquoi l’homme doit être pur. La vanité ou la cupidité peuvent intervenir. Si vous commencez à chanter ou à jouer pour en tirer de l’argent, et que l’argent soit à l’origine de votre désir de chanter, vous êtes perdu. La musique doit être donnée. Quand vous chantez, que disparaisse de votre âme l’idée même de l’argent.

Si quelqu’un vous donnait de l’argent, ne pensez pas qu’avec cinq ou dix leva il se serait acquitté. La musique est quelque chose qui ne peut être payé. Un morceau joué de façon occulte n’est pas monnayable. À ceux qui jouent du piano, de la guitare ou du violon, nous donnerons certaines règles de la musique occulte : comment tenir son archet, comment jouer. Nous leur donnerons des exercices dans ce but. Ensuite, nous attirerons leur attention sur la façon de positionner les doigts, mais ils ne devront pas le rapporter aux autres violonistes. Nous introduirons ces exercices par-ci, par-là, mais pas dans tous les cas.

Maintenant, si je désirais que l’un des disciples chante, pourrait-il le faire sans hésiter ? J’inviterais à chanter quelqu’un qui a une belle voix. Au début, vous vous sentiriez gêné et penseriez que ceux qui vous entourent pourraient vous juger. Non, ce ne sont pas des critiques. Ici, tous sont des amis, sont des disciples. Ici, il n’y a pas de critiques. Celui qui acceptera, chantera seulement la moitié ou même un seul couplet d’un chant. Si on vous proposait de voter, seriez-vous d’accord pour que quelqu’un d’entre vous chante ? Je sais que tous ne sont pas disposés à chanter, seulement la moitié. (Le Maître joue et chante « Force vive » avec une nouvelle mélodie.) Et maintenant, je demande : peut-on être indisposé si vous chantez ainsi ? Pouvez-vous transcrire ce chant en notes ? Vous bénéficierez du peu que vous aurez saisi et cela vous appartiendra. Maintenant, nous introduirons ces airs dans certains de vos concerts et vous constaterez leur effet sur le public. Ainsi, vous jouerez des airs occultes entre différents morceaux pour voir comment le public exprimera son mécontentement. Le minimum auquel on peut s’attendre est l’agitation de ce public auparavant si calme. Cela témoigne du passage d’un état à l’autre.

Quand l’homme change d’état, un mouvement se produit en lui. Les exercices occultes sont donnés uniquement pour tonifier l’organisme. Si vous êtes démagnétisé ou mal disposé, commencez à chanter un air occulte 5, l0, 15, 20 minutes et vous serez tonifié !

Je constate qu’actuellement vous chantez mieux ces chants, mais quelquefois, une certaine raucité survient dans vos voix. Il est nécessaire de chanter longtemps pour vous tonifier. Toute une année est nécessaire pour tonifier vos sentiments. Cela n’est pas facile. Nous nous trouvons dans un monde où il y a de terribles tempêtes et vous devez chanter et jouer longtemps, afin de pouvoir calmer cette mer houleuse. Ces exercices occultes ne sont destinés qu’à certains niveaux de conscience spécifiques.

Il y a également une manière de marcher, en faisant des mouvements particuliers. Nous allons partir d’ici et chanter dans un endroit vaste et ouvert. Cela produira alors un effet, à condition que personne ne nous voie, que l’on soit loin des yeux du monde, à l’abri des regards étrangers. Que seuls les arbres, les oiseaux et les sources nous voient, afin que nous soyons libres de nos actions.

Nous avons besoin d’un endroit plat, d’une plaine, mais en altitude. C’est là que nous ferons cet exercice. Nous emporterons des violons, des guitares. Nous chanterons, jouerons et marcherons rythmiquement, et vous pourrez en constater les effets. Ensuite, en rentrant chez vous, vous entretiendrez le rythme toute la journée. Vous serez accordé de telle sorte que vous retournerez à Sofia rythmiquement, sans sourciller. La musique a un caractère particulier. Quand l’homme est musicalement prédisposé, il hésite peu. Nous resterons longtemps là-haut afin de retourner en ville dans notre état normal ; du moins celui paraissant normal aux yeux des gens. Car dans notre état actuel, nous sommes précisément anormaux. C’est là-haut, que nous nous trouverons dans un état normal et quand nous descendrons, nous retrouverons ce premier état, pour nous anormal.

Ainsi, nous serons satisfaits et nous aurons satisfait le monde. Si vous voulez vous persuader de la force des exercices, nous pourrons faire l’expérience suivante : nous pourrons donner une leçon aux Sofiotes. Pour cela, vous partirez au moins à cent personnes et vous traverserez la ville en chantant, et en faisant comme vous, les hommes et les femmes se mettront à vous suivre. Cela se déroulera d’une manière tout à fait naturelle. Ce sera comme une contamination. À votre passage, ils oublieront l’opinion publique. Ils partiront alors derrière vous et vous suivront. Et quand vous passerez d’une région de Sofia à l’autre, deux à trois cents personnes seront derrière vous. Car l’âme est sensible. C’était ainsi dans toutes les écoles occultes : on y chantait et jouait de la musique.

Quand Saül est entré à l’école musicale des prophètes, il a fait comme eux. Quand on va chez eux, on est contaminé par leurs chants et par leurs mouvements et on ne peut s’arrêter. Si vous voulez, nous pouvons faire cette expérience, mais elle produira une grande sensation. Nous pouvons faire en sorte que les ministres nous suivent, ainsi que les prêtres et les évêques. C’est quelque chose de terrible ! L’évêque lui non plus n’aura pas conscience de ce qu’il fait, mais en rentrant chez lui, dira : « Que s’est-il passé ? » Mais cela lui sera agréable, et il s’en étonnera lui-même. Tout cela est naturel ! Comme un courant peut vous emporter, de même un courant musical peut vous emporter malgré votre volonté. L’évêque avec sa soutane, parti derrière vous, pensera autrement, arrivé chez lui. Il sera transformé, il sera tonifié.

Je dis que nul ne peut s’opposer à ce courant. Certains nombres et certaines lois agissent. Il suffit que vous le fassiez. Nous pouvons par expérience, prouver l’influence de la musique. Nous prouverons d’abord quelle est sa puissance. C’est pourquoi nous mettrons la musique en pratique dans l’éducation des jeunes enfants. Nous utiliserons la musique en tant que moyen d’éducation des enfants pour établir l’ordre et la discipline. C’est un moyen divin qui demande une étude des lois occultes. Cette étude est un peu difficile, mais j’ai confiance. Nous ferons de petites expériences, d’infimes expériences, et nous verrons comment la musique agit sur nous. Tout d’abord, nous ferons les expériences sur nous-mêmes et ensuite sur les autres personnes, à l’extérieur. Si deux cents à trois cents personnes peuvent s’engager à nous suivre, vous pouvez être certains de réussir, car la musique occulte exige une grande présence de l’intellect, du cœur et de la volonté. Vous ferez preuve d’une volonté disciplinée. Rien ne vous troublera, car c’est une grande loi divine qui règne dans tout le cosmos, dans toute la nature. Toi, quand tu es en accord, en harmonie avec toi-même, toute la nature est avec toi, et personne ne peut s’opposer à toi. Si la nature est avec toi, si tu entres en accord avec elle, tout est réalisable.