Merci de votre visite

mercredi 24 décembre 2014

Que veut dire énergie divine


L’individu est lui-même une énergie. Pour un homme, incorporer une énergie divine ne s’éveille pas à un moment particulier, un cyclique prévu, comme s’il s’agissait de développer sa propre énergie de pouvoir, ce que l’on appelle aussi kundalini, ou d’incorporer une énergie spécifique pouvant donner par exemple l’esprit, comme disent certains. Il est dans la volonté de l’individu de la développer.

Naturellement, s’il a eu la volonté de la développer autrefois, et qu’il ait déjà en lui cette force, immanquablement, même s’il est un bébé de deux mois, il la possédera à la naissance. L’individu qui n’a jamais voulu être de bonne volonté, pourra mourir cent fois et renaître cent fois, il ne la possédera jamais.

Donc, l’énergie divine, visualisée comme une descente, donnant l’âme en fait, mais l’âme en tant que lumière, cette énergie descend, lorsque l’individu le veut, lorsqu’il fait la démarche, pour être la coupe qui va la recevoir.

Pourquoi l’énergie divine descendrait-elle sur vous, même si vous le voulez, si vous la désirez, si vous continuez à être habités par des ignorances, si vous continuez à faire partie de cette irréalité du monde ?

Cela ne servirait à rien, parce qu’elle ne pourrait pas rester en vous, elle ne ferait que vous effleurer et vous en seriez même inconscients. De la même manière si un individu avait tout son système de température du corps complètement annihilé, il ne pourrait pas plus sentir le froid que le chaud. Pour qu’il puisse sentir le froid et le chaud, il faut que tout son système de perception se réveille. Il en est de même pour votre conscience. L’énergie c’est toujours de la conscience. La conscience est énergie, et l’énergie est conscience. Et du fait même que la conscience est énergie, l’énergie en se projetant donne la matière, et c’est ainsi que la matière est énergie et conscience. C’est pour cela que certains disent qu’il faut voir Dieu en tout, qu’il faut voir la lumière en tout.


Quand l’énergie vient-elle ?

Le jour où la conscience de l’individu est au même degré que l’énergie correspondante. Alors l’énergie descend pour concrétiser l’état de conscience, en faire la nature de l’individu et lui permettre de rayonner en pouvoir le niveau de conscience atteint.

C’est pour cela que Jésus avait tous les pouvoirs, parce qu’il avait atteint un plan de conscience où se trouvaient les énergies nécessaires pour manifester tout ce dont il avait besoin. C’est pour cela qu’il a dit aux hommes, « Toutes ces choses vous pouvez les faire, et de bien plus belles encore », parce qu’il s’agit de bonne volonté. Il ne s’agit pas que Dieu, parce que vous avez beaucoup souffert, beaucoup prié, beaucoup pensé à lui, soit attiré par ce genre de comportement et décide de vous envoyer l’esprit, l’énergie ou l’initiation. Dieu pose son cœur et son œil sur tous ses enfants et à tous moments. Mais c’est à l’enfant de voir ce qui se passe et recevoir ce qui est donné.

Donc, l’évolution se passe toujours à l’intérieur de vous, c’est vous, vis-à-vis de vous-même. L’énergie vient lorsque la conscience est élevée au niveau où l’énergie peut descendre. Inutile d’envoyer l’énergie avant, elle ne serait pas ressentie sur un plan de conscience. Par contre sur le plan du corps éthérique, du corps astral, du corps physique cela pourrait être ressenti, mais de manière désastreuse, parce que, plutôt que d’être béni, l’individu pourrait être tué. Regardez dans la bible à propos de ceux qui ont touché l’Arche et qui n’étaient pas prêts, ils sont morts électrocutés.

Les énergies sont quelque chose de fantastique mais elles sont extrêmement dangereuses, parce que les énergies ne sont pas les bontés du Bon Dieu. Les énergies sont des fréquences. Vous connaissez ce qu’il vous en coûte lorsque vous mettez les doigts dans un interrupteur. C’est ce qui se passerait si un Maître, par pitié pour vous, venait vous initier, parce qu’il n’y a pas de différence entre la nature et les effets de l’électricité et la nature et les effets des énergies cosmiques.