Merci de votre visite

jeudi 18 février 2016

COMMENT VIVRE DANS LE MONDE


Beaucoup de gens se disent : "D’abord je vais régler tous mes problèmes matériel, et ensuite je serai libre pour penser à la vie spirituelle"… Mais en réalité les années sont passée s, les voilà déjà vieux, usés, et ils n’ont pas réussi à consacrer une minute à la vie spirituelle ; pourquoi ? Parce qu’ils avaient fait un raisonnement erroné.



Pour vivre la vie spirituelle ? Il ne faut pas attendre d’avoir arrangé ses affaires ? Car rien n’est jamais définitivement réglé, il y a toujours quelque chose qui cloche quelque part. C’est exactement comme si vous essayiez de redonner sa rondeur à une balle de caoutchouc qui a été percée ; quand vous arrivez à supprimer le creux d’un côté, il se reforme de l’autre.

Vous avez un métier, mais peu après vous perdez votre place et vous voilà au chômage… Vous vous mariez, mais quelque temps après, rien ne va plus, et vous divorcez… Vous avez une maison, amis un évènement se produite qui vous oblige à déménager ; Et les enfants, quels soucis avec les enfants : leur santé, leur éducation, leur avenir. Et après les enfants, ce sont les petits-enfants… je vous le dis, c’est interminable. Alors n’attendez pas, pour vivre la vie spirituelle, que vos affaires matérielles soient au point.

D’autant plus que, sachez-le aussi, c’est grâce à la vie spirituelle que vous trouverez de meilleures solutions à tous les problèmes qui se posent à vous chaque jour, car vous serez plus fort, plus patient, plus sage, plus avisé.

Maintenant, bien sûr, il faut savoir garder la mesure. Si vous me dites : "Bon, maintenant j’ai compris, je vais organiser ma vie de telle sorte que je n’aie plus à dépenser mon temps et mes énergies dans des préoccupations matérielles, professionnelles ou familiales" , je vous répondrai qu’il ne faut pas non plus exagérer, car vous vivez dans le monde et vous ne pouvez pas faire comme s’il n’existait pas. Si vous vous comportez comme un asocial et un parasite, vous végéterez, vous serez un fardeau pour les autres, et ce n’est pas recommandé. Il faut savoir ajuster les deux ; les activités dans le monde et la vie spirituelle.

C’est un équilibre que tout être humain qui veut évoluer doit trouver : comment vivre dans le monde, avoir des relations avec lui tout en laissant quand même la première place à l’essentiel : l’âme et l’esprit.

C’est d’après sa façon d’ajuster ces deux aspects, matériel et spirituel, que chacun révèle son degré d’évolution, et rien n’est plus difficile. Les uns sont tentés de s’enfoncer dans la vie matérielle en oubliant la vie de l’esprit, et les autres de ne s’occuper que de la vie de l’esprit en négligeant la vie matérielle. Mais il existe une troisième solution, et c’est celle que chacun doit trouver pour lui-même, car chaque cas est particulier.

Pour le fond, bien sûr, tous les êtres humains possèdent la même nature, ils ont les mêmes besoins, mais leur degré d’évolution n’est pas le même, leur tempérament n’est pas le même, leur vocation dans cette existence n’est pas la même, et chacun doit trouver individuellement son équilibre sans vouloir imiter le voisin.

Celui qui se sent poussé à fonder une famille ne peut pas résoudre la question comme celui qui préfère rester célibataire. Celui qui a besoin de beaucoup d’activité physique ne peut pas mener la même vie que celui qui a un tempérament méditatif, contemplatif. L’essentiel c’est que chacun soit capable de bien s’analyser afin de connaître ses tendances profondes ; ensuite, une fois qu’il les connait, il s’efforcera d’équilibrer dans sa vie le spirituel et le matériel.


sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/  retranscription des livres de Omraam