Merci de votre visite

mercredi 9 avril 2014

A l’origine de l’or, La Lumière



L’argent n’est pas la cause de tous les crimes, comme on le croit souvent. L’argent n’est qu’un moyen, un instrument. Ce sont les humains qui tâchent à travers lui de satisfaire leurs convoitises. Enlevez l’argent et mettez n’importe quelle monnaie d’échange à la place : tant qu’ils n’auront pas appris à maîtriser leur nature inférieure, on se trouvera devant les mêmes problèmes. Ce n’est donc pas l’argent qui est coupable, c’est l’homme qui n ‘est pas éclairé et qui ne sait pas comment le considérer, comment s’en servir, pour quelque raison et dans quel but. L’argent, lui n’est ni bon ni mauvais, il est neutre. S’il possède un tel pouvoir, c’est parce qu’on le lui  a donné. Si un jour on décidait de lui enlever toute valeur pour la donner à quelque chose d’autre, la même histoire recommencerait : les mêmes séductions, les mêmes tragédies, les mêmes chutes.

Tant que c’est à l’argent que les humains ont donné de la valeur et que cette valeur permet la satisfaction de quantité d’appétits, tous se concentrent sur ce moyen pour obtenir ce dont ils ont besoin ou envie, c’est normal, c’est naturel. Mais on peut trouver d’autres monnaies d’échange. Peut-être dans l’avenir on pourra supprimer l’argent et le remplacer par l’amour… Oui, car l’amour est une monnaie supérieure à l’or. Mais il est trop tôt encore pour que l’humanité arrive à ces conceptions, et puisque l’argent sera encore là pendant un certain temps, il faut apprendre à penser correctement à son sujet pour éviter de tomber dans les pièges. Il n’y a rien de mal à avoir de l’argent. Si vous voulez aider quelqu’un qui est dans la misère, comment ferez-vous si vous n’avez pas d’argent ? Vous avez de l’amour dans le cœur, c’est bien, mais si vous n’avez que votre amour !...

Mais voilà que je suis en train de vous parler comme si je devais vous persuader ! Oh là là ! je sais que je n’ai pas de souci à me faire pour vous à ce sujet : vous tous, vous êtes d’accord qu’il faut avoir de l’argent. Oui, mais la question, c’est de savoir comment se comporter avec lui. Si vous le mettez dans votre tête comme idéal à atteindre, il vous donnera de mauvais conseils et vous serez perdu. Alors, placez-le dans une poche, dans un tiroir, dans un coffre-fort, n’importe où, sauf dans votre tête. Car une fois placé dans votre tête, l’argent devient votre maître, et vous on esclave ; il vous pousse à vouloir être partout le premier pour tout acheter, tout diriger, tout dominer, et vous êtes forcé de transgresser les lois de la morale divine, et même celles de la morale humaine : obnubilé par lui vous ne voyez plus les bonnes qualités des autres et vous devenez grossier, cruel, implacable. Mais si vous savez comment le considérer, vous devenez son maître, il vous obéit, et vous faites beaucoup de bien.

Dès qu’il a de l’argent, celui qui n’est pas maître de ses pensées, de ses sentiments, de ses désirs, se met à en user et en abuser jusqu’à la dégringolade. La faute n’en est pas à l’argent, l’argent donne seulement à l’homme la possibilité de satisfaire ses désirs bons ou mauvais ; ce n’est pas l’argent qui rend ces désirs bons ou mauvais. D’ailleurs, prenez n’importe quoi : le pétrole, le gaz, l’électricité, etc… c’est pareil, vous pouvez en disposer pour éclairer et chauffer, ou pour tout détruire. Et si vous en faites un mauvais usage, ce n’est pas eux les fautifs, mais vous qui n’avez pas de bonnes intentions dans votre t^te et dans votre cœur.

La conclusion à tirer, c’est que chacun doit d’abord se transformer lui-même pour arriver à se servir de l’argent, et de tout le reste, uniquement pour son élévation et le bien de l’humanité. A ce moment-là, même si on lui donne des milliards il ne succombera pas : il se consacrera seulement aux œuvres sublimes auxquelles aspirent son esprit et son âme pour la réalisation du Royaume de Dieu.

Laissez l’argent jouer tranquillement le rôle qui est le sien, et vous, occupez-vous simplement de vous améliorer. Combien de fois j’ai entendu des gens se plaindre : "Ah c’est l’argent qui crée toutes les injustices" ! Ils parlent ainsi tant qu’ils n’en ont pas. Dès qu’ils en ont, c’est différent. Donc, premièrement ils sont stupides de ne pas voir la vraie cause des injustices, et deuxièmement ils sont malhonnêtes. Deux gros défauts. C’est trop facile d’accuser l’argent. Il faut dire seulement : "Ah l’argent est utile, nécessaire, mais pourvu que je ne devienne pas esclave" Car celui qui s’attache trop à l’argent, va sacrifier ce qu’il possède de plus précieux : la faculté de goûter les joies et les plaisirs que cet argent pourrait lui procurer ; il n’éprouve plus rien. Voilà le danger : il a obtenu tout ce qu’il voulait, mais il est malheureux, parce qu’il a anéanti en lui cet élément mystérieux qui donne à tout ce qu’il goûte le s saveurs les plus exquises.

Bien sûr, il est terrible d’être dans le dénuement. Mais si on devait vous donner à choisir entre les deux situations : tout posséder en ayant perdu la capacité d’apprécier les choses, ou au contraire ne rien avoir et garder le goût, la deuxième serait préférable. Car lorsque vous avez le goût, à la moindre chose qui vous tombe sous la dent, vous poussez des cris de joie. Oui, pouvoir garder le goût, c’est cela l’essentiel. Et ce goût des choses, seule la lumière peut vous le donner. Lorsque vous trouvez la lumière, quoi que vous fassiez : manger, travailler, vous promener, vous sentez que tout prend une saveur délicieuse. Tout est dans la lumière. Et s’il y a un domaine à approfondir, c’est la lumière : ce qu’elle est, comment elle travaille et comment, nous aussi, nous devons travailler avec elle. Car voici ce que nous révèle la Science initiatique : l’or n’est rien d’autre qu’une condensation de la lumière scolaire. Oui, l’or est de la lumière du soleil condensée dans les entrailles de la terre depuis des milliards d’années. Et si les humains sont tellement attirés par l’or, c’est qu’ils ont intérieurement cette intuition obscure qu’i est de la lumière solaire, et que cette lumière contient la vie, qu’elle contient l’amour… Ceux qui cherchent l’or sont donc, d’une certaine façon, tout à fait justifiés. Mais ceux qui le cherchent à travers la lumière dont le soleil les abreuve chaque jour sont encore plus justifiés, parce qu’ils prennent la voie directe pour trouver ce que les autres essaient d’atteindre par des chemins détournées et souvent dangereux.

Si les humains sont tellement attirés par l’or, c’est qu’ils sentent instinctivement qu’il contient un élément divin, une quintessence cachée : la lumière. Mais cet instinct doit maintenant être éduqué, afin qu’ils commencent à chercher l’or là où il se trouve réellement : dans la lumière. La lumière est un esprit, un esprit qui vient du soleil… Chaque rayon est une force formidable qui va partout pénétrer la matière et travailler sur elle. Celui qui abandonne la lumière pour s’occuper seulement de l’argent, des affaires, n’est pas sur le bon chemin, et il ne rencontrera que des déceptions. Car que va-t-il se passer ? C’est exactement comme si invité dans un magnifique château il négligeait la châtelaine pour faire des avances à sa femme de chambre. Et la châtelaine qui s’en aperçoit lui ferme la porte, elle dit : "C’est à moi que tu devais rendre hommage tout d’abord, à moi que tu devais donner ton amour… Mais tu me négliges et tu vas embrasser la servante là-bas… Très bien, les portes te seront fermées, les portes de la vraie vie te seront fermées". Alors, celui qui a compris ira rendre hommage et amour à la châtelaine, et à partir de ce moment-là tous les autres seront à son service. La châtelaine dira à ses serviteurs : "Allez, apportez-lui à manger, à boire, donnez-lui des vêtements, une chambre... Que des musiciens, des chanteurs, des danseurs viennent jouer, chanter et danser pour lui". Et quand il sortira avec elle, tous les autres lui feront escorte aussi.

Un véritable initié ne cherche pas l’or, il cherche la lumière, car il sait que lorsqu’il possédera la lumière, elle va se condenser en lui et deviendra de l’or. C’est beaucoup mieux que d’avoir de l’or dans s poche ou dans ses coffres. Vous direz : "Je n’ai jamais vu qu’un initié soit en or" Si, son or est au-dedans, c’est sa lumière, même si vous ne la voyez pas. "Et que peut-il faire avec cet or ? " Mon Dieu, que vous êtes ignorant. Ne savez-vous pas qu’il existe en haut des magasins, où avec cet or il va acheter la sagesse, l’amour, la vérité, la joie, la paix et il se sent tellement riche qu’il ne pense ensuite qu’à distribuer ces richesses aux autres. Tandis que souvent les riches, même avec leurs lingots d’or, ils pourrissent, ils moisissent, ils sont écrasés, malheureux, solitaires. C’est donc que cet or n’est pas suffisant pour leur apporter le bonheur. Est-ce que vous me comprenez ou non ?.... Ce sont là des réalités que vous devez, pour votre évolution, arriver à connaître, et non seulement à connaître, mais à vivre, pour pouvoir obtenir un jour les vrais trésors.

C’est bien de chercher la richesse, mais à condition de la rechercher là où elle est réellement, dans sa quintessence, et non là où elle est cristallisée, pesante et presque inopérante parce qu’elle ne peut pas vous donner l’essentiel. Si un jour vous devez transporter des coffres-forts remplis d’or à travers un désert, au bout de quelque temps vous direz :"Ah Seigneur Dieu, si quelqu’un pouvait venir m’apporter un verre d’eau, tous ces coffres je les lui donnerais" Mais personne ne vient et vous mourez de soif avec votre or. Tandis que si vous avez l’autre or, quelques que soient les conditions à traverse, vous buvez à la source de la Lumière et vous êtes désaltéré. Bien sûr, c’est une image, cela signifie que l’argent ne peut vous ouvrir que les portes du monde physique ; mais les autres portes, les portes spirituelles, restent fermées. A quoi cela peut-il servir d’avoir toutes les autres portes ouvertes quand les portes du sanctuaire, les portes spirituelles vous sont fermées ?  

Alors, cherchez la lumière, et c’est elle qui vous apportera tout… même l’argent ; Oui l’argent viendra tout seul, comme ça, sans que vous ayez besoin d’aller le chercher ; c’est lui qui viendra vous chercher, parce qu’il trouvera que vous êtes tout à fait la personne qu’il lui faut. Car l’argent, lui aussi, cherche la paix et l’harmonie, il en a assez d’être tiraillé dans tous les sens, et quand il verra que partout ailleurs il ne peut pas être tranquille, c’est chez vous qu’il viendra. Combien y a-t-il de gens qu’il a quitté,s parce qu’il était fatigué de voir leurs machinations, leurs agitations, leurs violences… Vous pensez : "Mais qu’est-ce qu’il raconte ? Il perd la tête". Pensez ce que vous voulez, et vous verrez… Si vous n’avez pas la lumière, il y en aura toujours d’autres, plus intelligents que vous, qui viendront vous dépouiller. 

Je ne vous prêche pas la pauvreté. Dieu est riche et Il ne veut pas que ses enfants soient pauvres. Alors c’est permis de chercher la richesse, mai sil faut prendre des précautions pour ne pas succomber aux états négatifs qui sont les fidèles suivants de tous ceux qui s’engagent imprudemment sur ce chemin. Et ces précautions sont simples : ne pas léser les autres, et surtout veiller à faire circuler ces richesses, trouver du plaisir à y faire participer d’autres personnes. Car donner est une façon de progresser. Mais rares encore sont ceux qui l’ont compris. Combien ont des fortunes immenses qu’ils gardent pour eux ! Et le comble, c’est qu’ils sont malheureux.


Dieu donne à l’homme toutes les richesses de l’univers. Alors pourquoi se sent-il encore pauvre et misérable ? Pourquoi lui faut-il posséder des quantités d’objets hétéroclites pour se sentir comblé ? Ce qui m’étonne toujours, c’est de voir comment les humains se limitent eux-mêmes. Dieu est juste et grand, il n’a jamais dit que les richesses qui sont les siennes doivent être pour les uns et pas pour les autres. Tout est à votre disposition, il n’y a pas d’interdiction. Les interdictions sont en vous parce que vous êtes aveugle, faible, paresseux. Tout ce dont vous avez besoin est là autour de vous : l’eau, l’air, l’espace, le soleil, les étoiles mais c’est vous qui ne savez pas les utiliser, et alors vous vous rabattez sur un petit nombre d’objets. Quand il y a tellement de richesses en vous et en dehors de vous pour vous combler, pourquoi s’acharner sur quelques objets, quelques appareils ? Mais c’est pauvre tout cela, tellement pauvre ! 

Par Omraam