Merci de votre visite

jeudi 20 mars 2014

Le chant choral



La tendance naturelle des humains est de s’individualiser, de s’isoler et même d’être hostiles les uns aux autres. Cependant il y a au moins trois moments où ils acceptent davantage d’être ensemble : pour manger, pour prier et pour chanter. C’est pourquoi le chant choral est une activité très bénéfique : il nécessite des efforts pour s’accorder, s’harmoniser, vibrer à l’unisson, et ces efforts influencent favorablement les relations que les humains ont ensuite les uns avec les autres.

Chanter ensemble en chorale à quatre voix (basse, ténor, alto, soprano) est donc un acte d’une grande signification. C’est d’abord un reflet, une expression dans le plan physique de l’exercice que nous devons faire chaque jour, plusieurs fois par jour, pour accorder ensemble notre esprit, notre âme, notre intellect, notre cœur. On peut comparer les quatre voix aux autres cordes du violon dans lequel ont peut voir aussi une image de l’homme : le sol représente le cœur, le l’intellect, le la l’âme et le mi l’esprit.

La fusion harmonieuse des quatre voix, ou le jeu sur les quatre cordes, nous apprend que les quatre principes du cœur, de l’intellect, de l’âme et de l’esprit, doivent vibrer en harmonie dans l’homme. Pourquoi croyez-vous que le violoniste soit toujours obligé d’accorder son violon ? Pour nous dire que l’homme ne peut faire aucun travail intérieur véritable si son être entier n’est pas accordé. Donc, avant toute chose, il faut jeter un regard en soi-même et ne rien entreprendre avant que les "cordes du violon" soient accordées. Ensuite, le chant choral est un symbole du travail que nous devons faire pour nous accorder entre nous. Une fois que chacun a introduit l’harmonie en lui-même, c’est alors, et alors seulement qu’il peut commencer à s’harmoniser avec les autres afin que cette fusion des voix au-dessus de nos têtes soit aussi une fusion de nos cœurs, de nos intellects, de nos âmes et de nos esprit. Enfin, par le chant choral, nous exprimons notre désir d’embrasser l’univers, d’être en harmonie avec le Tout. C’est pourquoi, je le répète, avant de chanter, il est important de jeter chaque fois un regard en soi-même pour s’apaiser, pour s’éloigner des soucis quotidiens et s’harmoniser avec toutes les créatures du cosmos afin de vibrer à l’unisson avec elles.

Il est très important de chanter. Bien sûr, on peut se contenter d’aller au concert ou d’écouter des disques. Pourtant, entre chanter et écouter chanter, la différence est énorme. Exactement comme manger soi-même et regarder manger quelqu’un. Si vous vous contentez de le regarder, c’est lui qui prendra des forces et vous rien ; et quand il se lèvera, il sera dynamique, prêt à travailler, tandis que vous, à peine si vous pourrez remuer. Voilà la différence. Oui, ceux qui chantent se nourrissent de sons, alors que les autres  s’affaiblissent intérieurement parce qu’ils ne se nourrissent pas. La musique, le chant sont une nourriture qui permet de faire un travail spirituel.

Vous direz : "Ah ! On peut faire un travail quand on chante ?" Mais bien sûr, et c’est un répertoire très riche que vous avez à la Fraternité avec les chants du Maître Peter Deunov   , et en les chantant vous contribuez au maintien et au renforcement de la lumière dans le monde, mais d’abord vous travaillez sur vous-même.

Maître Peter DEUNOV mpg


Quand vous vous sentez troublé, désorienté, chantez "Misli, pravo misli : Pense juste", et vous verrez déjà mieux le chemin… Quand vous croyez que plus personne ne vous aime, chantez "Bog é lubov : Dieu est amour" et alors que voulez-vous de plus puisque Dieu ne vous abandonnera jamais ?... Et si vous êtes un peu fatigué, malade, chantez "Sila zdravé é bogatstvo : Force et santé sont des richesses", alors tout vibre en vous et vous vous relevez... Si vous trouvez que la vie est terne, qu’elle ne vous inspire plus aucune joie, chantez "Krassiv é jivota : La vie est belle…" Et quand vous êtes heureux, chantez "Blagoslaviaï, douché moïa, Gospoda : Mon âme, bénis le Seigneur". Vous avez là tout un arsenal magique !

Chacun de ces chants agit favorablement sur vous, mais même quand vous ne les chantez pas, le fait seulement de les avoir dans la tête vous fait du bien, car ces chants continuent à vibrer en vous. Seulement, pour pouvoir faire ce travail,  il ne faut plus considérer le chant uniquement comme un passe-temps agréable, mais comme une activité qui touche toutes les régions de l’être et de l’univers.

Dans l’Arbre séphirotique, la musique appartient à la séphira Hohmah où règnent les Chérubins. Les Chérubins sont pure musique, c’est pourquoi ils vivent dans l’harmonie parfaite. Hohmah est la région du Verbe, qui a tout créé, et le Verbe n’est rien d’autre que la musique, les sons harmonieux qui ont façonné la matière. Car le son touche la matière et lui donne des formes. C’est ainsi que, par le Verbe, Dieu a façonné la matière informe, "tohou vabohou" comme il est dit dans la Genèse. Dieu a parlé sur cette poussière cosmique et les formes sont apparues. Sous l’action du Verbe les Chérubins ont reçu une vibration divine et cette vibration s’est communiquée à toutes les autres créatures des régions situées au-dessous de la séphira Hohmah, jusqu’à Malhouth, la Terre. Les Chérubins ne savent que chanter ensemble en harmonie ; voilà pourquoi, lorsque les humains essaient aussi de chanter en choeur, ils commencent à se lier à cet ordre angélique des Chérubins qui est l’ordre de la musique et de l’harmonie célestes. Oui, à votre insu, quand vous chantez, vous vous liez aux Chérubins et cette harmonie des sons travaille sur vous, elle fait vibrer les particules de votre matière. C’est ainsi qu’elle la modèle, jusqu’au jour où, grâce à ces sonorités, votre corps même prendra des formes d’une harmonie et d’une beauté parfaites.

Si vous comprenez l’importance du chant pour votre développement spirituel, peu à peu s’éveilleront dans votre âme des centres subtils capables de capter les forces cosmiques qui viennent de la séphira Hohmah : vous recevrez l’inspiration, vous entendrez l’harmonie des sphères, vous chanterez avec les Anges et la sagesse viendra s’installer en vous. Car la musique est une expression de l a sagesse (Hohmah, en hébreu, signifie sagesse). Hohmah est une région qui se situe au-delà des planètes de notre système solaire, elle embrasse le zodiaque. Le zodiaque est un symbole de l’immensité, du cosmos, de l’infini, et c’est pourquoi la musique nous soulève jusqu’à nous fondre dans l’immensité. Mais pour comprendre ces vérités, il ne faut pas s’arrêter au seul plaisir de se retrouver ensemble pour exécuter une belle partition.

Les bienfaits du chant vont jusqu’aux régions les plus sublimes. Le jour où vous en serez conscients, vous consacrerez beaucoup plus de temps à chanter ensemble, parce que vous en sentirez vous-mêmes les effets bénéfiques. Vous êtes toujours plongés dans des occupations importantes en apparence, mais qui ne vous rendent ni plus heureux, ni plus nobles, ni plus lumineux, ni mieux portants. Elles vous apportent peut-être plus de facilité, d’aisance, mais cela n’ajoute rien pour votre transformation. Tandis qu’en chantant ensemble avec le désir de toucher les régions de l’âme et de l’esprit, vous transformez votre existence. Et même quand vous êtes seul chez vous, choisissez un chant, mettez-vous en contact avec la région des Chérubins et imaginez que vous chantez avec tous vos frères et sœurs du monde entier. Comme vous n’avez pas encore conscience de tous les moyens et matériaux que vous possédez vous ne vous en servez pas. Et c’est cela la pire des choses : posséder des richesses et être encore tellement malheureux parce qu’on ignore l’existence de ces richesses ! Donc, si vous consacrez plus de temps au chant, si vous tous, sans exception, vous apprenez à chanter ensemble en harmonie, cela donnera de grands résultats. D’abord, comme je viens de vous le dire, c’est un travail sur vous-mêmes, et ensuite sur le monde extérieur, car cette harmonie se propage et influence le monde entier. Voilà comment on travaille pour le bien de l’humanité.  Tout ce que l’on fait dans la vie est magique. Mais cet aspect est ignoré, méconnu, car la magie est un domaine que très peu sont capables de comprendre vraiment. Toute œuvre d’art : musique, peinture, sculpture, architecture, danse… et même la beauté des créatures, tout est magie ! "Magie" signifie influence, action d’une chose sur une autre. Alors, si un objet ou un être exerce autour de lui une action favorable, s’il apporte la paix, la lumière, l’harmonie, on dit que c’est de la magie blanche, divine ; et si au contraire il apporte le trouble, l’obscurité, le désordre, on dit que c’est de la magie noire. Il faut comprendre cela et arriver de plus en plus à penser, sentir, agir et se comporter d’une façon constructive, harmonieuse, car à ce moment-là on devient un mage blanc

Quand vous êtes réunis pour chanter, vous possédez donc une puissance magique formidable, bénéfique, mais à condition de ne jamais perdre de vue cette vérité que la puissance est fondée sur l’unité, sur l’harmonie. Pensez à cette famille que vous devez former. Vos différences de caractère, de tendances, de degré d’évolution, d e milieu social, de métier… laissez tout cela de côté, ça n’a aucune importance, ça ne joue aucun rôle dans la vie spirituelle. Renforcez dans vos cœurs l’idée que, malgré vos différences, vous appartenez tous à l’immense famille universelle, que vous en êtes les membres et que vous chantez ensemble dans le but d’éveiller les consciences sur la terre entière. Croyez-moi, c’est cette unité qui fait votre puissance, l’unité que vous pouvez réaliser en chantant. Alors, que les autres ne vous plaisaient pas tellement, que vous ayez des différends avec eux, ç a ne fait rien, réunissez-vous quand même pour chanter et vous ferez des miracles. Vous êtes là en train de penser : "Ah ! si je rencontre un tel, je lui tordrai le cou !" Bon si vous voulez, mais tout d’abord allez chanter ! Après vous verrez. Chantez d’abord, et il se peut qu’ensuite vous n’aurez plus envie de tordre le cou à qui que ce soit. Vous ne comprendrez même pas d’où vos vient cette soudaine indulgence. Eh bien, c’est le chant qui vous aura un peu adouci, un peu assagi. Alors, que vous vous aimiez, que vous vous détestiez, que vous ayez des opinions différentes, ça ne compte pas : l’important, c’est de réaliser cette unité. 

Vous croyez que les soldats qui partent à la guerre dans un même régiment s’entendent bien ensemble ? Souvent, ce sont des voisins qui se détestent. Mais une fois unis pour la même cause, regardez ce qu’ils sont capables de faire pour repousser l’ennemi et sauver le pays. Ils se soutiennent, ils s’entraident, ils se sauvent même la vie. La guerre une fois finie, ils recommencent leurs querelles, mais pendant quelque temps au moins ils ont été d’accord. Pourquoi ne pas en faire autant ? Et même, je suis sûr que pendant que vous chantez, que vous priez tous ensemble, vos malentendus disparaissent et vous finissez par ne plus pouvoir vous quereller. Voilà la puissance du chant choral.


Vous devez tout faire désormais pour acquérir cette nouvelle conscience et même aller plus loi pour comprendre que le chant choral représente le degré le plus spirituel de la fusion entre les deux principes masculin et féminin dont les hommes et les femmes sont les représentants. La fusion est une Loi universelle : partout, les deux principes masculin et féminin doivent se fusionner afin de créer la vie. Pour ceux qui en sont conscients et qui s’y sont préparés, cette fusion par les voix se fait très haut, dans le monde de l’âme et de l’esprit, embrasant l’être tout entier et donnant naissance à des créatures célestes qui, pareilles à des flammes, à des étincelles, à des feux d’artifice, s’en vont déverser leurs bénédictions dans l’espace. La voix n’est que vibration, et cette vibration portée à un certain degré d’intensité devient lumière. Dieu a placé un immense pouvoir dans la voix humaine, et si vous pouvez vraiment en prendre conscience, c’est un travail de la plus haute magie blanche que vous parviendrez à réaliser pour le monde entier.