Merci de votre visite

mercredi 8 janvier 2014

La condition humaine via l'Astrologie


Omraam Mikhaël Aïvanhov, reprenant la science ésotérique, nous explique que l’homme est composé de deux natures : une égoïste, égocentrique, qui veut prendre, appelée personnalité ou nature humaine, et une désintéressée, altruiste, qui veut donner appelée individualité ou nature divine. Ces deux natures forment chacune une trinité qui pense, sent et agit. Elles se manifestent donc ensemble sur 6 plans de conscience que les Hindous nomment, en commençant par le plus élevé pour aller jusqu’au plus bas : atmique, bouddhique, causal en ce qui concerne l’individualité et mental, astral et physique en ce qui concerne la personnalité.

L’être humain a un intellect qui pense, un cœur qui ressent, aime, désire et un corps physique qui agit. Dans la société humaine, les intellectuels, les penseurs, les décideurs, ceux qui ont fait de longues études, su acquérir des talents tout au long de leurs vies passées et un point de vue supérieur à la masse des humains, occupent globalement le sommet de la hiérarchie. Ils sont suivis des gens ordinaires, de ceux qui rêvent d’avoir une partie de leurs privilèges, ont des ambitions, le désir d’améliorer leur situation. Ceux-ci mettent du cœur à l’ouvrage. Ils sont là pour motiver les exécutants qui possèdent des capacités physiques mais se placent tout en bas de l’échelle. Ces derniers, s’ils ne vivent que pour satisfaire leurs pulsions et instincts animaux peuvent être considérés comme des brutes.

Pour réaliser un projet humain, il faut d’abord y réfléchir, ensuite le désirer de toutes ses fibres et ressentir comment s’y prendre pour enfin agir.

Pour la nature divine, la trinité est inversée : l’action surpasse le sentiment qui domine la pensée. C’est pourquoi au dessus de la personnalité, des intellectuels et des hommes de talents qui ont des pensées humaines, terre à terre, il y a ceux qui ont des idées : ce sont les génies qui peuvent être des artistes, des chercheurs ou des visionnaires comme certains hommes d’affaires ou grands entrepreneurs. Au-dessus d’eux, il y a ceux qui ont un amour désintéressé, donnent sans attendre de satisfactions terrestres et même y renoncent parce qu’ils sont plus ambitieux et veulent goûter à des joies extraordinaires, au sublime : ce sont les Saints. Tout en haut, il y a ceux qui agissent suivant des impulsions divines, habités par un esprit qui les guide : ce sont les Grands Initiés ou les Maîtres spirituels tel Jésus.

Si nous sommes poussés par l’Esprit à faire un geste magnifique, le mieux est d’agir tout de suite pour ne pas laisser le mental briser notre élan puis ressentir que c’est bon et enfin comprendre pourquoi.

L’homme a besoin de sa nature inférieure pour manifester sa nature supérieure sur la terre. Un Ange désincarné n’a pas le pouvoir de froisser le moindre papier de cigarette car son énergie se manifeste dans l’intangible. La personnalité doit être le véhicule de l’individualité. On peut la comparer à un cheval, à une voiture nous permettant de nous déplacer. Plus elle est forte, plus nos possibilités sont grandes si nous savons la maîtriser. Nous avons besoin d’un intellect pour pouvoir convaincre et expliquer, d’un cœur pour pouvoir toucher celui des autres et d’une volonté pour nous lever le matin et réaliser de bonnes actions.

L’Esprit a comme véhicule le corps physique. Quand quelqu’un fait n’importe quoi, on dit qu’il a perdu l’esprit ou qu’il n’a plus tout son esprit et quand il meurt, que l’Esprit l’a quitté.

L’Ame a comme véhicule le cœur. C’est elle qui procure la joie, la dilatation, le bonheur, l’extase, la paix.

La Raison, le mental supérieur, a comme véhicule l’intellect.

Le plan atmique, c’est celui de l’Esprit qui est éternel, c’est-à-dire en dehors du temps, invisible et pourtant partout à la fois. L’Esprit, c’est la Vie, le Créateur, qui permet à toute chose d’être, à toute créature d’exister, de rayonner et de se mouvoir : c’est l’énergie créatrice.

Dans le plan physique, il est représenté par le point ou l’infiniment petit.
Le plan bouddhique, c’est celui de l’Ame universelle qui englobe tous les mondes et toutes leurs créatures. Dans le plan physique, il est représenté par l’Univers, l’espace infini.

Le plan causal, c’est celui de la Raison, des lois universelles, des archétypes, des idées, de tout ce qui peut éclairer le mental. Dans le plan physique, il est représenté par les étoiles fixes, et les constellations qu’elles forment, qui sont des lumières pouvant nous guider.

Le plan mental est celui qui est en dessous du plan causal. C’est ici que notre intellect peut évoluer et où les pensées circulent. Dans le plan physique, il est représenté par les planètes qui bougent en permanence autour du Soleil : une étoile représentant un idéal à réaliser.

Le plan astral est celui des désirs, des sentiments, des émotions.

C’est ici que s’exprime notre cœur quand il est éveillé ou traversé par des pensées. Dans le plan physique, il est représenté par les 12 Signes astrologiques formant le Zodiaque tropical, trajectoire illusoire du Soleil autour de la Terre durant les 12 mois de l’année et des planètes durant des périodes distinctes. Les 12 signes astrologiques représentent les 12 types de sentiments que nous pouvons éprouver.

Le plan physique est représenté par les 12 Maisons astrologiques, par 12 secteurs d’activités où la volonté peut s’exercer.


Des clefs pour l’astrologie données par Omraam Mikhaël Aïvanhov et  révélées par un de ses élèves : Hugues Lecharpentier