Merci de votre visite

vendredi 17 janvier 2014

Planètes zodiacales transpersonnelles


L’éther mental est représenté dans le plan physique et sur une carte du ciel par les planètes transaturniennes : Uranus, Neptune, Pluton, Proserpine, Vulcain. Elles nous conditionnent mentalement à faire un travail intérieur, à avoir une vie spirituelle.

Les planètes transpersonnelles, ou encore appelées transaturniennes parce qu’elles sont au-delà de Saturne, qui avancent très lentement dans le ciel vues de la Terre, ont une position quasi identique dans l’horoscope pour des dizaines ou centaines de millions de personnes vivant sur notre planète qu’elles influencent donc de façon similaire.

Plus elles sont lointaines, plus elles ont le pouvoir d’élever notre pensée, de la faire voyager dans des régions de plus en plus subtiles. Elles nous font prendre conscience que plus nous nous éloignons de la terre, de notre corps physique pour nous rapprocher de l’Esprit, plus nous nous ressemblons. Nous sommes tous issus d’un même Créateur. Notre programme est de devenir Lui , de nous identifier à Lui et de partager Ses privilèges. Un jour, nous formerons tous un être collectif, fusionnant par amour les uns avec les autres, baignant pour l’Eternité dans un bonheur indicible.

L’Eternité n’est pas un temps à la longueur infinie mais l’état de conscience le plus sublime qui est en dehors du temps auquel chacun peut avoir accès en oubliant justement le temps, en comprenant qu’il est une illusion.
 
Le système solaire est constitué d’un centre : le Soleil et des six planètes qui tournent autour de lui : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter et Saturne.

Le Soleil dans notre horoscope indique notre idéal de réalisation sur terre, les planètes des objectifs concrets pour y parvenir, les satellites de celles-ci des sous-objectifs pour réaliser les objectifs. Le Soleil Noir est le centre d’un autre système autour duquel tournent cinq autres planètes : Uranus, Neptune, Pluton, Proserpine et Vulcain.

Des astronomes ont décrété que Pluton n’était pas une planète parce que sa révolution autour du Soleil n’est pas régulière. Mais Pluton n’appartient pas au système solaire, il tourne autour du Soleil Noir dont le Soleil pourrait bien être un satellite. Pour Uranus et Neptune, plus proches, cela se voit moins. Pour Proserpine et Vulcain, plus lointaines, l’écart avec l’axe de révolution des planètes personnelles doit être encore plus important  - Le Soleil Noir signifie l’idéal de réalisation intérieure, les planètes transpersonnelles des objectifs intérieurs et leurs satellites de sous objectifs.

Le Soleil et le Soleil Noir caché juste derrière lui ont la même position dans l’horoscope, sont dans le même Signe, au même degré. Si nous sommes de tel Signe dans le Zodiaque sidéral, c’est pour apprendre à le manifester extérieurement en nous identifiant au Soleil, et à développer la vertu du Signe correspondant dans le Zodiaque tropical en nous identifiant au Soleil Noir. Par exemple, quelqu’un de né un 4 décembre aura pour mission de se comporter en bon Scorpion sidéral et de développer en lui les qualités du Sagittaire tropical.

Quelles sont ces vertus à acquérir ? Elles sont principalement au nombre de 12, chacune associée à un Signe et représentant la maîtrise d’un des 4 éléments soit par l’intellect, le cœur ou la volonté. Omraam Mikhaël Aïvanhov les assimile aux 12 fruits de  l’Arbre de la Vie dont se nourrissait Adam avant sa chute. Il en parle sommairement, donne des éléments sans pour cela leur attribuer de noms précis.

Nous voyons, appréhendons les objets d’après la structure de nos yeux. Si cette structure était différente, nous aurions une vision différente. Les chiens ne connaissent que le noir et blanc. Imaginons des êtres comme cela existe et que j’ai peut être rencontrés qui voient d’autres couleurs et saisissent 4 et même 5 dimensions à la place de 3 pour le commun des mortels. Comment sont en réalité les objets, les minéraux, les végétaux, les animaux, les personnes ? Certains voient les auras, des anges, les esprits de la nature ou des fantômes et ne sont pas forcément d’accord entre eux sur leur aspect. Où est la vérité ?

Ce qui est vrai, ce qui est réel, c’est ce que nous ressentons, comme par exemple la joie, la douleur. Ce n’est pas ce que nous voyons extérieurement qui n’est qu’une illusion : le reflet déformé, une projection, de ce qui existe en nous qui va d’un monde merveilleux, prodigieux, incroyablement et infiniment riche jusqu’au plus profond de l’Enfer en passant par une multitude de régions intermédiaires.

Tout ce que l’on voit extérieurement était déjà à l’intérieur. Les défauts ou les qualités aussi que nous percevons chez les autres sont en réalité les nôtres en plus ou moins développés. Quelqu’un de foncièrement bon, sans une once de méchanceté, ne verra le mal nulle part. Et quelqu’un de profondément démoralisé et aigri ne verra plus les opportunités que lui présentent la vie. Si nous cherchons quelque chose extérieurement : un travail, une maison, l’homme ou la femme de notre vie, la première étape est de la concevoir, de la visualiser, de la créer intérieurement pour qu’elle puisse se manifester concrètement.

Si nous sommes liés les uns aux autres dans la société humaine et si chaque acte isolé, le plus infime qu’il soit, a des conséquences sur tous, il en est de même des événements de la vie de notre âme et toute bonne pensée, tout bon sentiment aura aussi des conséquences positives, heureuses pour tous.

Le Soleil et les planètes jusqu’à Saturne qui gravitent autour de lui, nous invitent à expérimenter la vie extérieure.

Le Soleil Noir et les planètes transpersonnelles nous invitent à expérimenter la vie intérieure. Uranus, Neptune, Pluton, Proserpine et Vulcain nous donnent des outils pour réaliser notre mission intérieure, c’est-à-dire pour nous aider à développer la vertu désignée par la place du Soleil Noir dans notre horoscope. On regardera leur position en Signe, Maison, les interactions entre elles et avec le Soleil, la Lune, les planètes personnelles.

Chaque planète nous pousse à développer la vertu du Signe du Zodiaque tropical où elle se trouve. La Maison astrologique qu’elle occupe nous indique dans quel secteur concret.

Par exemple, Neptune en Bélier en Maison 2 pousse à vivre son mysticisme, à se détacher se la réalité prosaïque (Neptune), en cultivant l’engagement, la capacité de faire des choix (Bélier) dans la recherche du plaisir physique (Maison 2).

Uranus, octave supérieure de Mercure, nous pousse à nous analyser intérieurement, à nous remettre en question, à faire de l’introspection pour pouvoir développer la vertu du Signe que cette planète occupe dans notre carte du ciel ou thème astrologique.

Neptune, octave supérieure de Vénus, nous pousse à chercher en nous avec amour pour pouvoir la contempler, la vénérer, la Divinité étant la plus haute, la plus sublime représentation du Signe que cette planète occupe dans notre carte du ciel.

Cette Divinité est un diamant que l’on peut imaginer à 30 facettes correspondant chacune à un des 30° du Signe. Le 1er degré correspond à son état le plus subtil, le plus éthéré, à sa quintessence et son dernier à son état le plus abouti, le plus expressif.

Pluton, octave supérieure de Mars, nous pousse à vouloir acquérir, de façon volontaire, le plus rapidement la vertu du Signe que cette planète occupe dans notre carte du ciel.

Proserpine, octave supérieure de Jupiter, nous pousse à développer de façon remarquable, c'est-à-dire ici profondément, largement, avec expansivité, la vertu du Signe que cette planète occupe dans notre carte du ciel. Vulcain, octave supérieure de Saturne, nous pousse à intégrer calmement mais fermement et définitivement la vertu du Signe que cette planète occupe dans notre carte du ciel.

Nous avons vu dans le Chapitre 4 comment le Soleil et les planètes personnelles poussent mentalement à manifester dans le plan physique les 6 corps formant l’individualité ou nature divine et les 6 corps formant la personnalité ou nature humaine. Nous allons voir maintenant comment cela se passe avec le Soleil Noir et les octaves supérieures de ces planètes.

Substituons le Soleil et les planètes personnelles par leurs octaves supérieures : 

Ether atmique Sagittaire - Soleil noir diurne 
Plan atmique Gémeaux - Vulcain diurne 
Ether bouddhique Bélier - Pluton diurne 
Plan bouddhique Balance-  Neptune diurne 
Ether causal Lion - Proserpine diurne
Plan causal Verseau - Uranus diurne 
Ether mental Taureau - Proserpine nocturne 
Plan mental Scorpion - Uranus nocturne 
Ether astral Vierge - Pluton nocturne 
Plan astral Poissons - Neptune nocturne 
Ether physique Capricorne - Soleil noir nocturne 
Plan physique Cancer - Vulcain nocturne

La meilleure façon d’appréhender les planètes transpersonnelles, c’est peut-être d’imaginer un monde parallèle : celui de notre âme dans lequel nous vivons détachés de notre corps physique et où leur influence serait la même que celle de leur octave inférieure dans le plan physique.

Le Soleil Noir, octave supérieure du Soleil (éther atmique et éther physique) et Vulcain, octave supérieure de Saturne (plan atmique et plan physique) sont opposés et complémentaires.

Le Soleil nous pousse à exister, à créer, à révéler par notre expression ce qui est essentiel, extraordinaire, à être unique en nous identifiant à l’Esprit manifesté (Lion) ou à prendre ce qu’il y a de plus précieux en arrivant dans l’instant présent à concentrer notre volonté, à maîtriser nos manifestations extérieures en sachant par exemple dire les bonnes paroles, sourire, pleurer ou se mettre en colère consciemment pour obtenir rapidement ce que nous convoitons (Cancer).

Saturne nous pousse à créer patiemment des richesses pour en faire profiter le plus grand nombre (Verseau) ou alors à nous les accaparer lentement mais sûrement par la volonté, en améliorant progressivement nos manifestations extérieures : nos paroles, nos gestes (Capricorne). Arriver à discipliner petit à petit son corps physique comme on le fait avec le Hatha yoga, c’est une attitude Capricorne influencée par Saturne.

Le Soleil Noir pousse à exister, à être centré et présent intérieurement, à apporter spirituellement quelque chose d’unique en développant une vertu, en devenant elle, en nous identifiant à un esprit non manifesté (Sagittaire) ou à prendre ce qu’il y a de plus précieux : l’or spirituel en étant habité par une vertu et avoir la sensation physique d’exister spirituellement, d’être tout puissant (Capricorne) et cela en maîtrisant de suite nos instincts et manifestations ou bruits intérieurs, empêchant tout malaise, toute maladie, tout cancer de se développer.

Vulcain pousse à développer patiemment toutes les richesses : les dons, les vertus que Dieu a déposées en chacun de nous pour les faire fructifier et pouvoir les partager un jour avec tous les êtres peuplant notre âme, toutes nos cellules (Gémeaux) ou alors à nous accaparer progressivement toutes ces richesses pour nous-mêmes les attirant en développant le vice et la maladie, le cancer en apprenant progressivement à supporter le mal être et la souffrance physiques pour avoir la sensation égoïste d’exister concrètement (Cancer).

Il y a une loi spirituelle qui dit que les êtres les plus évolués travaillent avec les êtres les moins évolués. Les plus hautes vertus sont attirées, se renforcent en côtoyant les vices les plus bas. Les Maîtres travaillent avec les brutes, les saints avec les gens ordinaires, les génies avec les gens de talents ou intellectuels.

Pluton (éther bouddhique et éther astral) et Neptune (plan bouddhique et plan astral) sont opposés et complémentaires. 

Naître une deuxième fois, comme il est dit dans les Evangiles, c’est retrouver l’autre partie de soi-même. Avant la chute, avant qu’Adam, qui est en chacun de nous, ait mangé le fruit de l’Arbre de la connaissance du Bien et du Mal, notre âme était une et baignait dans la félicité, dans la céleste harmonie, au Jardin d’Eden. Si les hommes et femmes se cherchent mutuellement, c’est qu’ils ont la nostalgie de ce temps là, de leur moitié perdue.

Avec Mars et Vénus, hommes et femmes se cherchent extérieurement pour pouvoir s’aimer de nouveau, se réconcilier, retrouver le paradis. Avec Pluton et Neptune, ils se cherchent intérieurement pour la même raison. Mars, c’est l’amour passionné et intense, exclusif, vertical, unique pour ce qui est extérieur. Vénus, c’est l’amour large et profond, horizontal pour ce qui est extérieur.

Pluton, c’est l’amour passionné et intense pour ce qui est intérieur.
Neptune, c’est l’amour large et profond pour ce qui est intérieur.
Mars supérieur (Bélier) nous pousse à nourrir un amour passionné, intense pour une femme si on est un homme ou la partie féminine d’un homme si on est une femme.

Mars inférieur (Scorpion) nous pousse à désirer être aimé passionnément, intensément d’un homme si on est une femme ou de la partie masculine d’une femme si on est un homme.

Vénus supérieure (Balance) nous pousse à nourrir un amour profond pour l’homme si on est une femme ou la partie masculine d’une femme si on est un homme. Vénus inférieure (Taureau) nous pousse à désirer être aimé profondément d’une femme si on est un homme ou de la partie féminine d’un homme si on est une femme.

Pluton supérieur (Bélier) nous pousse à nourrir un amour passionné, intense pour la partie féminine de notre âme sœur. Pluton inférieur (Vierge) nous pousse à désirer être aimé passionnément, intensément de la partie masculine de notre âme soeur.

Neptune supérieur (Balance) nous pousse à nourrir un amour profond pour la partie masculine de notre âme sœur. Neptune inférieure (Poissons) nous pousse à désirer être aimé profondément de la partie féminine de notre âme soeur.

Nous avons tous une âme sœur vivant à l’extérieur de nous qui est le reflet de celle qui vit à l’intérieur mais dont nous nous sentons séparé. En général, quand l’une est incarnée, l’autre ne l’est pas, vit dans l’au-delà. Tout au long de nos réincarnations successives, d’après Omraam Mikhaël Aïvanhov, elles ne se rencontreraient que 12 fois. A chaque fois, elles s’attirent irrésistiblement et rien ne peut les éloigner en dehors de la mort physique de l’une d’entre elles. Et c’est ce qu’il se produit car la Terre ne peut supporter la lumière que provoque leur union. Nous le voyons pour Roméo et Juliette dans la pièce de Shakespeare. A chaque fois que nous retrouvons notre âme sœur, ce serait pour intégrer définitivement une des 12 vertus de chaque Signe zodiacal en vivant et en intégrant une des 12 félicités, en connaissant Dieu à travers l’une des 12 facettes, des 12 Vertus composant le Fils : Le Christ. 

Ce que l’on appelle la 1ère initiation, c'est-à-dire le sentiment absolu que Dieu existe en nous serait l’acquisition de la 1èrevertu. La deuxième naissance serait l’acquisition définitive des 12 vertus. Le temps pour obtenir la 1ère vertu est beaucoup plus long que celui pour intégrer la totalité des 11 autres. Une fois que la brèche est ouverte avec le monde divin, les bénédictions arrivent beaucoup plus rapidement même si cela demande encore de nombreuses incarnations pour toucher à la perfection.

Mars rend réactif, colérique, révolté extérieurement. Vénus fait prendre sur soi, pardonner, arrondir les angles extérieurement.

Pluton rend dynamique, agressif, révolté intérieurement de façon positive avec le Bélier qui veut chasser le dragon, l’égrégore de tous les démons de notre corps astral et de façon négative avec la Vierge qui peut devenir hystérique, couper chaque cheveu en quatre et faire vivre l’enfer si elle se sent coincée, refoulée, pas nourrie par l’Amour du Père Céleste à travers les Anges qui l’habitent et qu’elle ne ressent pas. Neptune fait prendre sur soi, pardonner intérieurement, apporte un détachement par rapport à l’injustice que l’on subit et une profonde compassion.


 Des clefs pour l’astrologie données par Omraam Mikhaël Aïvanhov et  révélées par un de ses élèves : Hugues Lecharpentier