Merci de votre visite

mercredi 12 février 2014

Les Maisons astrologiques


La Science ésotérique révèle que le plan physique est un reflet du plan astral, avec une inversion de l’image comme cela se produit dans un miroir. C’est pour cela que si les voyants lisent 321 dans le plan astral, il faut comprendre 123 en ce qui concerne le plan physique.

En astrologie, la Maison 1 est celle des premières années de vie et la Maison 12, celle des dernières, de la plus grande maturité. En réalité, le 1er Signe du Zodiaque, en allant dans le sens de l’évolution, est celui des Poissons qui correspond aux pieds et le dernier, le plus élevé, le 12ème, celui du Bélier qui correspond à la tête et non le contraire comme c’est présenté habituellement. Il est dit que les êtres trop orgueilleux sont parfois obligés de recommencer un cycle d’incarnations en repartant avec le Signe des Poissons comme Signe solaire. Le sens des Signes zodiacaux représentant le plan astral doit être opposé à celui des Maisons astrologiques représentant le plan physique comme c’est usuellement accepté et comme on le voit habituellement sur les cartes du Ciel.

Pourtant un astrologue de renom : Jacques Dorsan, prétend le contraire se basant sur une longue expérience et en donnant des arguments pertinents. Le fait de naître quand le Soleil se lève et apporte une espérance, une foi, une énergie, devrait correspondre à sa position en Maison 1, celle de l’affirmation du Soi et non, comme c’est le cas, à la Maison 12 usuelle qui est celle des grandes épreuves et limitations.

Le moment le plus difficile de la journée est, pour la plupart d’entre nous, celui qui précède la sortie du lit quand le Soleil transite la Maison 1 usuelle alors qu’ il serait plus logique que ce soit la Maison 12. L’autre moment critique de la journée, où l’ambiance est lourde, pesante, c’est la fin de journée juste avant le coucher du Soleil quand celui-ci transite la Maison 7 usuelle alors qu’il serait plus logique que ce soit la Maison 6, celle de la routine, d’une certaine lassitude, fatigue. Et inversement l’arrivée de la nuit, quand la Lune commence à purifier l’atmosphère, à l’alléger, où le Soleil transite la Maison 6, devrait correspondre à la Maison 7, celle de l’harmonisation. Cela peut aussi apparaître bizarre que la Maison 4 usuelle soit celle de la vie de famille alors qu’à l’heure où le Soleil la transite presque tout le monde dort et que la Maison 10 usuelle, correspondant à l’heure juste après que le Soleil soit passé à son Zénith, soit celle du travail dans la plus grande solitude alors que presque tout le monde fait une pause pour manger et, souvent, se retrouve en famille.

Le statisticien Michel Gauquelin apporte de l’eau au moulin de cet astrologue car les résultats de ses recherches donnent les Maisons 12, 9, 6 et 3 usuelles comme les plus valorisantes pour les planètes, alors que pour la tradition ce sont les Maisons 1, 4, 7 et 10. Par contre, si on inverse le sens traditionnel, comme le fait Jacques Dorsan, nous nous retrouvons en parfaite adéquation : la Maison 12 usuelle devient la
Maison 1, la Maison 9 devient la Maison 4, la Maison 6 devient la Maison 7, La Maison 3 devient la Maison 10. Oui, les savants, rigoureux, méthodiques, patients, concentrés et obstinés pour mener à terme leurs expériences étaient plus nombreux avec un Saturne en Maison 12 usuelle qu’en Maison 1, idem pour les artistes, en représentation, avec Jupiter en Maison 12 usuelle et pour les sportifs, en compétition, avec Mars en Maison 12 usuelle.

Quand le Soleil ou une planète transite la Maison 12 usuelle, c'est-à-dire au petit matin, il donne un influx de sa nature pour la journée ou alors pour la vie à un individu si c’est à l’heure exacte de sa naissance. Celui-ci pourra l’utiliser pour faire une carrière de savant s’il s’agit de Saturne, d’artiste si c’est Jupiter ou de sportif avec Mars. Il est logique qu’à ceux qui ont beaucoup reçu à la naissance parce que le Soleil, la Lune ou des planètes se levaient à l’horizon et transitaient la Maison 12, leur donnant de plus grandes capacités, il soit beaucoup demandé et notamment de passer par de grandes épreuves.

Les guides de l’extraordinaire médium Monique Mathieu affirment aussi que les théories de Jacques Dorsan seraient vraies à 80%.

L’explication des 20% restants, du moins en ce qui concerne les Maisons astrologiques, pourrait être donnée par Alice Bailey qui crédite, en les citant, un courant d’astrologues croyant à la réincarnation et disant qu’il faut lire les Maisons dans un sens ou un autre selon le degré d’évolution du natif. J’ai des doutes avec tout le respect que j’ai pour cette grande dame car, pour moi, nous sommes tous structurés sur une base identique.

Je crois plutôt que les êtres les plus sensibles détachent leur conscience du plan physique pour vivre dans son éther, le monde des sensations. Ce qui est important pour eux, ce sont plus les événements de la vie subtile, ce qu’ils ressentent physiquement, vibratoirement, que ce qu’ils voient extérieurement : les apparences, les manifestations extérieures.

Ma conclusion serait que : L’éther physique serait représenté sur une carte du ciel, au cas où on voudrait faire cet ajout, par les Maisons astrologiques allant dans le sens des aiguilles d’une montre.

Le plan physique est représenté sur une carte du ciel par les Maisons astrologiques allant dans le sens opposé des aiguilles d’une montre.

Nous aurions donc :
 Ether atmique représenté par le point immatériel 
 Plan atmique représenté par le point matériel 

 Ether bouddhique représenté par l’éther de l’Univers 

Plan bouddhique représenté par l’Univers 

 Ether causal représenté par les soleils noirs
  Plan causal représenté par les étoiles fixes

 Ether mental représenté par les planètes transpersonnelles 
 Plan mental représenté par les planètes personnelles

 Ether astral représenté par le Zodiaque tropical de l’autre hémisphère 
 Plan astral représenté par le Zodiaque tropical

 Ether physique représenté par les Maisons « Dorsan » 
 Plan physique représenté par les Maisons astrologiques traditionnelles.

Les 12 Maisons astrologiques représentent les 12 étapes successives et inégales d’une vie. Elles forment l’enceinte circulaire de la carte du ciel de naissance, mais aussi la circonférence de la Terre, dans lequel on inclut un autre cercle ayant aussi comme centre celui de notre planète : le Zodiaque tropical constitué des 12 Signes de
30° chacun.

L’Ascendant, c’est l’horizon à l’Est et le début ou cuspide de la Maison 1.

Le Fond du Ciel, le point où le Soleil est le plus bas, c’est le Nord et la cuspide de la Maison 4 usuelle ou de la Maison 10 pour Jacques Dorsan

Le Descendant, c’est l’horizon à l’Ouest et la cuspide de la Maison 7.

Le Milieu du Ciel ou Zénith, le point où le Soleil est le plus haut, c’est le Sud et la cuspide de la Maison 10 usuelle ou de la Maison 4 pour Jacques Dorsan.
 
Il y a différentes écoles pour diviser le Ciel et placer les cuspides des 8 autres Maisons, proposant chacune leur système de domification : Placidius, Régiomantus, Campanus, Koch et bien d’autres.
 
J’ai entendu une voix me suggérer de diviser chaque distance entre 2 points cardinaux successifs en 3 parties égales. De l’Ascendant au Fond du Ciel, nous avons 3 Maisons égales, identiques à celles allant du Descendant au Milieu du Ciel car du Nord au Sud, il y a 180° ainsi que de l’Est à l’Ouest. Du Fond du Ciel au Descendant, nous avons donc 3 Maisons égales, identiques à celles allant du Milieu du Ciel à l’Ascendant.

Imaginons un horoscope dont l’Ascendant soit à 120° du Fond du Ciel, cela implique que du Fond du Ciel au Descendant, il y a 60°.

Nous avons donc 6 Maisons qui font 40° (120° : 3) et 6 Maisons qui font 20° (60° : 3). Je ne sais si je dois donner crédit ou non à ce système de domification mais je le cite pour information et comme piste au cas où des chercheurs seraient prêts à l’expérimenter…Je suis partagé parce que j’ai entendu cette voix dans un endroit exceptionnellement fort spirituellement mais je n’ai ressenti aucune dilation, aucun amour, aucune paix l’accompagnant. C’était uniquement cérébral. J’ai tout lieu de penser que cela venait d’un esprit ami du plan éthérique qui me faisait subrepticement une proposition parce que je m’interrogeais juste à ce moment.

Pour Omraam Mikhaël Aïvanhov, une Maison représente en moyenne 7 années d’une vie, c’est-à-dire le temps de la régénération de toutes les cellules d’un corps humain. Le parcours des 12 Maisons et du Zodiaque correspondrait à une vie de 84 années, soit une révolution d’Uranus (Curieusement, cette planète est associée à la séphira Hochmah sur l’Arbre de Vie de la Kabbale qui est nommée aussi Zodiaque) autour de la Terre. L’Ascendant à sa place initiale représente l’individu, en tant que personne physique, à sa naissance. Il progresse donc de (360 : 84)° ou en simplifiant de (30 : 7)° par année soit approximativement de 4°17’. 

Ce type de progression, pourtant assez logique, est inédite à ma connaissance dans la littérature astrologique bien que je sais qu’elle ait été utilisée dans des variantes proches en remplaçant, par exemple, 84 par 80 ans. Les résultats, en progressant l’Ascendant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, ont dépassé mes espérances. Je l’ai testé pour moi et des amis proches, tous très engagés spirituellement (Je dis cela au cas où les astrologues cités par Alice Bailey auraient raison en pensant qu’il faut aller dans un sens ou un autre selon le niveau d’évolution de la personne). 

Le Fond du Ciel correspond toujours au passage à l’état adulte, à l’émancipation par rapport aux parents mais n’induit pas toujours un départ définitif de leur domicile. Certains pourront revenir chez eux comme un de mes amis qui, brouillé avec sa mère, part à Paris pour suivre des études tout en travaillant, s’assumant financièrement, juste à la période inscrite dans l’horoscope. Il se réconciliera ensuite avec elle et ils revivront quelques années ensemble. D’autres seront partis bien avant sans pour cela être rentrés totalement dans la vie active ou voler de leurs propres ailes. Assez souvent mais pas toujours, peu de temps après la progression sur le Fond du Ciel, il y a la rencontre d’un premier conjoint. Cette progression arrivant sur les planètes natales est aussi très significative et c’est un moyen de retrouver l’heure réelle de naissance et de rectifier l’horoscope en ayant le degré exact de l’Ascendant. Pour plus de précision, on peut être attentif, par exemple, aux transits des planètes lourdes en aspect sur l’Ascendant ou autre point cardinal qui agissent de façon remarquable à la seconde de degré astrologique.

Voilà 3 des 5 premiers cas que j’ai étudiés. Les 2 restants, probants aussi, sont le mien et celui d’une amie. Le mien ressemble un petit peu à celui de X et pour l’autre, la place précise de l’Ascendant n’est pas certaine mais même avec un quart d’heure de décalage, cela ne change pas grand chose. 100% de réussite pour commencer, c’est remarquable. En testant les directions primaires, je n’ai pas eu des résultats aussi significatifs.

X a son Ascendant à 10° degré du Verseau. Son Fond du Ciel est à 5° des Gémeaux. Il y a 115° d’écart entre ces deux points : quasiment 27 ans, période où il quitte définitivement le domicile maternel pour s’installer provisoirement chez un ami. Il rencontre alors sa future épouse qui, rapidement, le pousse à passer un concours qu’il réussira, intégrant la fonction publique et devenant totalement autonome financièrement.

Y a son Ascendant à 29° Cancer et son Fond du Ciel à 7° Balance. Il y a 68° d’écart : 15 ans et 10 mois, époque où elle abandonne sa chambre dans l’appartement familial pour vivre seule à Paris, subvenant à ses besoins, trichant sur son âge pour obtenir un logement et un emploi. Quelques mois après, elle s’engage dans sa première relation de couple sérieuse avec quelqu’un de plus âgé, d’adulte légalement.

Quand Saturne est passé à 28°56’ du Cancer tropical (environ 5° du Cancer sidéral), elle a été hospitalisée pour une opération à l’estomac l’obligeant à limiter son alimentation. Saturne limite et c’est la constellation du Cancer qui agit sur l’estomac. Nous avons de bonnes raisons de croire que nous avons là son Ascendant exact.

Avec Uranus, Neptune et Pluton qui sont plus lents que Saturne et peuvent rester plusieurs jours sur une seconde de degré, les résultats sont plus précis. Je disais à un astrologue, perplexe, que les trigones d’Uranus provoquaient des accidents ou des chocs se révélant positifs avec le temps et que les carrés de cette même planète apportaient souvent des événements heureux qui à la longue se transformaient en catastrophes parce que je l’avais vérifié par moi-même. Il m’a quand même cité le cas d’une de ses clientes venant juste de se faire retirer un sein le jour d’un transit exact par trigone d’Uranus à la Lune natale. Cette opération a peut être eu un effet favorable sur cette dame, l’aidant à mieux intégrer sa féminité.

Sa Neptune (l’inspiration mystique) natale en Maison 5, celle de la création, se trouve à 24° du Scorpion, à 115° de l’Ascendant : à l’âge de 27 ans et en opposition parfaite avec la Lune (représentant traditionnellement la mère) à 24° Taureau. C’est à cette période qu’elle crée une crèche alternative, avec aucun des diplômes requis, suivant, selon elle, les élans supérieurs de son cœur et portée par une force invisible et extraordinaire. Le moteur de sa démarche était en réaction par rapport à son éducation maternelle.

Z a son Ascendant à 16° du Scorpion et Mars en Maison 3 à 15° du Verseau et conjoint au Nœud Nord. Il y a un écart de 89° qui correspond à un peu moins de 21 ans. C’est à 20 ans et demi, d’après lui, qu’il décide volontairement de changer de comportement, se montrant un peu cassant (Mars) avec ses amis (peut-être le Verseau), pour se consacrer prioritairement à des études techniques (Maison 3) et préparer son avenir (peut-être le Nœud Nord). Le passage sur le Fond du Ciel, plus tardif, correspond bien à l’émancipation.

Pour la très grande majorité des cas que j’ai étudiés, qui concerne mon entourage proche, donc plus facilement vérifiable, la méthode a très bien marché et détermine des événements importants comme par exemple la perte de la virginité pour une amie (conjonction de la progression avec Mars, représentant la sexualité masculine en Maison 2, celle du plaisir physique). Il y a une analogie, une correspondance entre Signes et Maisons astrologiques : le 1er Signe : le Bélier correspond à la Maison 1 ; le 2ème Signe : le Taureau correspond à la Maison 2 ; etc.…

Pour les Anciens (Lire, par exemple, « La théorie des déterminations astrologiques de Morin de Villefranche » par Henri Selva, ed. Traditionnelles), le Maître de la Maison 1 est Mars qui est aussi le Maître du 1er Signe : le Bélier ;le Maître de la Maison 2 est Vénus qui est aussi le Maître du 2ème Signe : le Taureau et ainsi de suite…

En sachant qu’ils prenaient, avant le XIIIème siècle, Mercure pour Vénus et Vénus pour Mercure, logiquement, nous avons :

Mars et Pluton, Maîtres de la Maison 1 
Mercure ancien ou Vénus actuel et Proserpine, Maîtres de la Maison 2 
Vénus ancien ou Mercure actuel et Vulcain, Maîtres de la Maison 3 
Soleil, Lune et Vulcain, Maîtres de la Maison 4 
Soleil et Proserpine, Maîtres de la Maison 5 Vénus ancien et Pluton,

Maîtres de la Maison 6 
Mercure ancien et Neptune, Maîtres de la Maison 7 
Mars et Uranus, Maîtres de la Maison 8 
Jupiter et Soleil Noir, Maîtres de la Maison 9 
Saturne et Soleil Noir, Maître de la Maison 10

Saturne et Uranus, Maître de la Maison 11 
Jupiter et Neptune, Maîtres de la Maison 12
C’est à chacun de choisir le système de domification qui lui convient selon ses affinités, sa sensibilité, son type d’interprétation mais la signification des Maisons reste la même :

La Maison 1 est celle où nous apprenons à agir avec Feu, à suivre nos impulsions, à nous affirmer physiquement. Cela correspond généralement à la période entre 0 et 7 ans. L’énergie de l’Esprit, les courants de Vie sont encore puissants chez l’enfant et l’obligent à s’extérioriser. C’est la passion qui donne le courage de venir sur la Terre pour se confronter au monde et aux limitations extérieures avec Mars mais aussi intérieures avec Pluton pour pouvoir les dépasser. La Maison 1 donne des indications sur le tempérament, sur le comportement vis-à-vis des autres, sur l’image que l’on donne de soi en société, sur l’apparence physique.

La Maison 2 est celle où nous apprenons à travailler la matière avec amour. Cela correspond en moyenne à la période entre 7 et 14 ans où on sort de l’imaginaire parce que l’on est attiré par ce qui est plus tangible et qui éveille nos sens. Le père ou le grand père peut apprendre à bricoler, à se servir de ses mains au garçon ou à faire découvrir, par des ballades, la nature avec ses couleurs et ses formes, ses sons comme le chant des oiseaux ou le bruit des cascades, ses odeurs, ses goûts avec les fruits ramassés ou le poisson péché. La mère ou la grand-mère peut inviter la fille à partager ses tâches comme d’embellir la maison, concocter de bons petits plats. Vénus nous pousse à plaire physiquement, à être sensible aux apparences et à chercher le plaisir et Proserpine à ne pas nous culpabiliser pour cela. Cette Maison est traditionnellement celles des biens matériels parce que c’est en les aimant qu’on les attire et aussi bien sûr en se donnant physiquement, en payant de sa personne.

C’est ceux qui vendent qui gagnent le plus d’argent et en profitent. Pour être persuasif, convaincant, ils doivent faire envie aux autres. Un bon vendeur est quelqu’un qui aime consommer ce qu’il propose. Jésus disait « Heureux les doux, car la terre leur appartienne ». Il y a, probablement, plusieurs niveaux d’interprétation. Par la douceur, la gentillesse, vertus de Vénus, on arrive à modeler la matière, à obtenir beaucoup de faveurs, à satisfaire beaucoup de désirs personnels.

La Maison 3 est celle où nous apprenons à communiquer, à nous ouvrir intellectuellement. C’est la période d’apprentissage, en moyenne, entre 14 et 21 ans, où nous accumulons des connaissances permettant d’avoir un métier et où nous nous développons les relations avec l’extérieur. Sous l’influence de Mercure, l’adolescent est curieux et éprouve un besoin de se déplacer qui l’entraîne à faire des petits voyages. Sous l’influence de Vulcain, il va être poussé à tout expérimenter, à explorer beaucoup de domaines, que ce soit par la lecture, la musique, le cinéma, des activités culturelles ou sportives extrascolaires afin de se créer son propre monde et se différencier intérieurement en trouvant une identité. La Maison 3 donne des indications sur les études et l’entourage avec lequel on échange facilement mais superficiellement.

La Maison 4 est celle où nous apprenons à agir avec notre ressenti, avec notre cœur, à réaliser, à satisfaire aussi nos désirs du moment : avoir notre indépendance, une vie sexuelle, posséder une voiture clinquante et puissante pour certains garçons, une belle garde robe pour certaines filles. Le besoin de reconnaissance et la réceptivité qu’il induit (la Lune) nous poussent à utiliser notre idéal ( le Soleil) pour pouvoir briller et attirer tous les regards. L’imaginaire (la Lune) fonctionne et les artistes produisent à cette période, généralement entre 21 et 28 ans, leurs œuvres les plus pures, les plus poétiques ou originales trouvant leur inspiration dans une vie affective mouvementée, utilisant au mieux les ressources de leur coeur. Vulcain nous pousse à prendre, à être habité physiquement . Pour la femme, cela se traduira, par exemple, par le fait d’être enceinte. Le fait d’avoir un bébé qui sera dépendant d’elle, qu’elle pourra tenir dans ses bras est plus lié à la Lune et au Soleil qui pousse à prendre ce qu’il y a de plus charmant ou précieux. Pour l’homme, ce sera d’être habité par des êtres invisibles, des présences qui lui donneront du charisme et un pouvoir de séduction lui permettant de satisfaire ses appétits sexuels ou son besoin d’exister.

C’est la période qui est celle de l’engagement amoureux, du désir de fonder un foyer, de prendre des racines, et où nous construisons, sous l’influence de la Lune, nos rêves pour l’avenir. Pour cela, il faut un lieu. La Maison 4 donne des indications sur la maison, le rapport à la mère (La Lune) et au père effacé (Soleil Nocturne) derrière la mère à qui il donne son énergie.

En psychologie, la maison représente inconsciemment et symboliquement le corps physique. Vulcain nous pousse à prendre intérieurement et physiquement donc à remplir notre maison, à nous en occuper, à la meubler, à y attirer du monde. On a associé la Maison 4 à la fin de la vie probablement parce que dans l’horoscope, le Soleil s’y trouve aux dernières heures de la journée, approximativement de 22 à 24 heures solaires. Spirituellement, c’est bien au plus profond de la nuit qu’apparaît la lumière, mais physiquement, c’est quand le Soleil apparaît au petit matin.

La Maison 5 est celle où on apprend à aimer avec feu, à nourrir une passion. C’est la période, en moyenne, entre 28 et 35 ans, où il faut montrer ce que nous avons dans le ventre, en jouant gros, en renonçant à tout filet pour nous rattraper. C’est le moment de se jeter à l’eau pour pouvoir réaliser notre idéal dans la matière et de devenir créateur sous l’influence du Soleil tout en cherchant à avoir la plus haute élévation intérieure qui est la véritable noblesse, la dignité sous l’influence de Proserpine. Nous acceptons de prendre par amour de gros crédits pour monter notre entreprise, acheter une grande voiture et une maison, d’engager de gros frais pour le bien et l’avenir des nôtres.

Les enfants que nous avons mis au monde et que nous éduquons, en servant de modèle comme le Soleil, révèlent qui nous sommes.

La Maison 6 est celle où nous apprenons à penser concrètement. C’est la période, en moyenne, entre 35 et 42 ans, où nous devons assumer les charges matérielles : les crédits, les réparations et l’entretien de la maison, de la grosse voiture familiale, les études des enfants, leurs activités extrascolaires, leurs bêtises et dégâts.

Professionnellement, la concurrence et les rivalités entraînent le stress. Il y a les animaux domestiques qu’on amène chez le vétérinaire et qui posent des problèmes avec le voisinage. Il faut tout calculer. Des petits problèmes de santé sont dus au surmenage et aux excès que le corps ne supporte plus comme autrefois. Mercure nous pousse à faire des économies, a bien calculer notre budget, a être prévoyant et Pluton à gérer notre peur du lendemain. La Maison 6 donne des indications sur les petites épreuves du quotidien.

La Maison 7, correspondant en moyenne à la période entre 42 et 49 ans, est celle où nous apprenons à composer avec autrui, à lui élargir son champ d’action. Il est normal qu’après avoir été pris dans la spirale des problèmes matériels, s’être replié sur soi et avoir engendré des déséquilibres et des incompréhensions, pris par nos problèmes personnels en Maison 6, nous éprouvons le besoin de retrouver une harmonie extérieure avec Vénus en étant attentif aux autres mais aussi une harmonie intérieure avec Neptune en ayant une démarche un peu mystique et spirituelle. C’est l’heure de faire un bilan et comme à 42 ans, Uranus, planète des bouleversements, se trouve en opposition avec sa position natale dans l’horoscope, cela peut être un cap pour changer radicalement de vie et se rapprocher de ses aspirations profondes. Cela ne va pas se passer sans heurts. C’est pourquoi cette Maison est celle des ennemis déclarés, des ruptures de contrats, des procès et des divorces mais aussi celle de nouveaux engagements, de mariages non plus basés sur les valeurs du cœur, comme en Maison 4, mais sur celles de l’âme.

La Maison 8 est celle où nous apprenons à aimer avec notre ressenti. Nous nous détachons des apparences et nous devenons plus sensibles aux émanations des êtres, à leurs sentiments réels. C’est la période, en moyenne entre 49 et 56 ans, de la ménopause pour la femme et du démon de midi chez l’homme, avec l’influence de Mars, qui implique un tournant dans la vie affective et sexuelle. Les parents quittent la terre et laissent un héritage. Nous pouvons être bousculés, déstabilisés par le fait que l’argent, jusque là difficile à acquérir, puisse venir sans grand effort. La mort des proches provoque des remises en question et amène à se poser des questions sur la vie, sur l’après vie et l’au-delà. C’est une période de crise, de doute, de culpabilisation, de fermentation, d’analyse intérieure qui mène à une renaissance.

C’est aussi la Maison de l’occultisme, de l’ésotérisme, des mystères avec l’influence d’Uranus qui donne une grande capacité de pénétration spirituelle..

La Maison 9 est celle où nous apprenons à penser à Dieu, à nous dédoubler, à monter le plus haut possible. Cela correspond à la période, en moyenne, entre 56 et 63 ans. Après le côté tourmenté de la Maison 8, nous aspirons à aller vers la lumière, à sortir de nous-mêmes, à découvrir de nouveaux horizons et à retrouver un sens à notre vie sur terre avec l’influence de Jupiter mais aussi à exister spirituellement, à nous réaliser intérieurement. La Maison 9 donne des indications sur les voyages lointains, sur la pensée abstraite, philosophique, théologique et sur l’initiation. Dans la Maison opposée, la 3, on touche à tout. Dans la Maison 9, on se concentre sur un point particulier, on creuse toujours plus en soi, de plus en plus profondément jusqu’à atteindre l’Esprit pour faire jaillir la lumière à travers soi, éclairer le monde.

La Maison 10 est celle où nous apprenons à agir en nous servant de l’intellect, à agir avec pragmatisme. Cela correspond à la période, en moyenne, entre 63 et 70 ans. Après avoir pris de la hauteur, du recul, clarifié son mental pour intégrer les principes essentiels du fonctionnement du monde, adopter une idéologie avec la Maison 9, c’est le moment de passer à l’action de façon calme pour tirer les marrons du feu, se servir tranquillement, prendre ce dont on a besoin avec Saturne tout en restant centré intérieurement avec le Soleil Noir.

En partant sur de bonnes bases, après avoir pris de la bouteille, nos entreprises sont couronnées de succès et nous donnent une crédibilité aux yeux du monde. C’est la Maison des honneurs, de la réalisation sociale, des plus hautes responsabilités.

La Maison 11 est celle où nous apprenons à aimer de façon universelle. Cet amour est celui de l’Ame qui englobe toutes les créatures et qui est impersonnel. C’est un amour qui permet à l’autre de respirer, d’être lui-même en l’acceptant tel qu’il est, le considérant comme un frère avec lequel nous pouvons créer un monde meilleur.

Ce qui est intéressant après avoir réussi socialement, c’est de transmettre ses connaissances, son savoir-faire, aider d’autres à se réaliser, les parrainer, promouvoir des projets novateurs et utiles à tous ou adhérer à des associations pour servir de belles causes. L’expérience de la vie et les échecs rendent tolérant et les amitiés durables parce que nous sommes plus conscients de nos limites et de celles des autres. Saturne permet de concrétiser, de créer en équipe et Uranus de s’ajuster intérieurement, d’avoir une grande souplesse mentale, de l’humour, la meilleure attitude pour trouver naturellement, quelles que soient les circonstances, sa place dans un groupe. Cela correspond à la période, en moyenne, entre 70 et 77 ans. La Maison 11 donne des indications sur les amis, les projets, la vie associative.

Entre 14 et 21 ans, on a besoin de se créer, de se structurer intérieurement sous l’influence de Vulcain, octave supérieure de Saturne, lié au plan atmique. Pour cela paradoxalement, on se met en bande, on se fait des copains qu’on appelle amis, en tenant compte beaucoup de l’apparence extérieure. On fait des choix visibles que ce soit au niveau de l’habillement, des lieux fréquentés, des idées que l’on affiche, de ses goûts ou dégoûts pour s’affirmer intérieurement.

Entre 70 et 77 ans, sous l’influence de Saturne, octave inférieure de Vulcain, lié lui aussi au plan atmique, on a envie de participer avec d’autres à la réalisation de projets et de faire partager son expérience. On se fait de réels amis et leur apparence extérieure a peu d’ importance.

La Maison 12 est celle où nous apprenons à penser avec l’Eau, c'est-à-dire que nous utilisons notre cœur, nous nous servons de notre ressenti pour tirer des conclusions. Cela correspond à la période, en moyenne, entre 77 et 84 ans. Le corps se détériore et rend de plus en plus dépendant des autres pour qui on devient une charge. Pour que cela devienne vivable, on met des lunettes roses pour ne voir que l’aspect positif du monde avec Jupiter. Le personnel de la Maison de retraite a de moins en moins de considération pour le vieillard et certains ne pensent qu’à profiter de son état de faiblesse pour le délester de ses biens ou lui prendre son héritage. Nous méditons, aidé par Jupiter, sur le sens de la souffrance pour en comprendre les bienfaits et acceptons les renoncements pour nous en remettre de plus en plus à Dieu, aidé par Neptune, et obtenir ainsi Ses grâces juste avant de quitter la Terre. La Maison 12 est celle de l’emprisonnement et des grandes épreuves qui nous rapprochent de Dieu, de l’Esprit.
 
Les Anciens, plus portés sur le prévisionnel, accordaient la Maîtrise de chacune des Maisons quelque soit le thème natal aux mêmes planètes, comme nous l’avons vu plus haut. C'est-à-dire que Mars est toujours le Maître de la Maison 1, Vénus actuel de la Maison 2 , etc. En ce qui concerne des faits concrets, il peut alors y avoir une inversion entre Mercure et Vénus quant à l’interprétation. Par exemple, Vénus actuel, c’est-à-dire Mercure ancien, représentant un enfant mâle, affecté par Uranus peut signifier un accident d’un de ses fils pour un père.

Les Modernes, plus portés sur la psychologie, accordent la Maîtrise des Maisons aux planètes qui gouvernent les Signes tropicaux qui y résident. Par exemple, si le Verseau tropical occupe la Maison 9 et de préférence la cuspide, Saturne et Uranus en sont les Maîtres. Par exemple si Vénus transite cette Maison et qu’elle est en bonne aspect avec Saturne, elle sera soutenue par cette planète. Cela peut se traduire par un voyage dépaysant ou une rencontre spirituelle apportant l’un ou l’autre, de façon agréable un regard différent sur le monde (Vénus en Maison 9) qui aura des effets durables (Saturne, Maître de la Maison 9).

Que ce soit pour les Anciens ou les Modernes, les planètes dans une Maison astrologique sont sous la domination des planètes qui en sont les Maîtres.

D’après Omraam Mikhaël Aïvanhov, les planètes ont plus d’influence dans les Maisons que les Signes qui les occupent et les colorent. La pensée prime sur le sentiment.

Chaque planète ou luminaires (Soleil, Lune) pousse à développer la vertu du Signe du Zodiaque tropical où il se trouve dans le secteur physique correspondant à la Maison qu’il occupe. Par exemple Mars en Verseau en Maison 5 nous pousse à aller de l’avant, à foncer (Mars) en développant dans son cœur un amour pour tous (Verseau)
et en créant quelque chose d’unique (Maison 5). 

Les Maisons sont des écoles où nous avons des leçons à apprendre et où le Soleil, la Lune et les planètes représentent des professeurs avec des tempéraments différents : solaire, lunaire, mercurien, vénusien, etc., qui sont à l’intérieur de nous mais peuvent se manifester à travers des personnes physiques ou par des événements. Si une personne a 5 planètes en Maison 7, elle aura le choix de se marier entre 5 personnes. Elle attirera inconsciemment 5 types de partenaires du sexe opposé du fait de son aura en partie déterminée par le moment de sa naissance et la position des astres dans le ciel. Une planète en Maison 9 peut être un gourou et une en Maison 11 un ami. Si la planète est en transit dans une Maison, ce sera une influence passagère. Si elle y est dans l’horoscope natal, elle y jouera un rôle prépondérant. Une planète en Maison 12 sera une grande épreuve et en 6, un contretemps.

Plus une planète est en début de Maison, plus son enseignement est théorique, plus il est proche de l’essence, de son esprit. Plus elle est à la fin, plus son enseignement est pratique. Si une planète est juste sur l’Ascendant, le natif aura des réactions instinctives et spontanées correspondant à la nature de celle-ci. Par exemple, quelqu’un avec Uranus en plein sur l’Ascendant sera sujet à des réactions incontrôlables et explosives. Plus la planète sera vers la fin de la Maison 1, plus le natif aura l’aspect physique qui la caractérise. Si c’est Uranus, il aura une apparence originale. De la même façon, le début du Signe est marqué par son Esprit et la fin par son incarnation, ses caractéristiques extérieures.


Des clefs pour l’astrologie données par Omraam Mikhaël Aïvanhov et  révélées par un de ses élèves : Hugues Lecharpentier