Merci de votre visite

mardi 23 juillet 2013

L’Humain est complet dès la naissance


Quand un enfant naît, l’Intelligence cosmique lui donne tout ce qui est nécessaire pour vivre sur la terre. Rien ne lui manque ; la tête, les bras, les jambes, les organes, tout est là. On l’a expédié sur la terre tout équipé, comme on fait avec un soldat ; on lui donne son uniforme, ses bottes, son casque, son fusil, ses munitions, et après c’est à lui de se débrouiller. Nous aussi, tous les éléments qui nous sont nécessaires pour vivre et nous épanouis spirituellement, le Seigneur nous les a donnés, ainsi que tous les organes physiques et spirituelles dont nous avons besoin pour attirer et conserver en nous ces éléments.

Et c’est de notre faute si nous ne savons pas les utiliser pour faire de tout notre être le temple de la Divinité. Oui, mieux qu’un palais, un temple. Evidemment, ce serait déjà bien que nous parvenions à transformer notre for intérieur en palais, mais dans le palais il manque cet élément de sanctification que l’on trouve dans le temple. Celui qui parvient à faire de lui-même un temps, Dieu entrer en lui et ne le quittera plus ; la Divinité ne quitte pas le sanctuaire qui lui a été consacré et où l’on continue à lui rendre un culte dans la pureté et la lumière.

Le but de toutes les disciplines spirituelles est d’amener l’homme à se connaître comme étant Dieu lui-même. Chaque progrès que vous pourrez réaliser dans l’identification, vous rapprochera de votre vrai moi. Cette conscience divine que vous aurez réussi à développer, participera à toutes vos activités. Vous commencerez à vous sentir un autre être et c’est Dieu lui-même qui viendra se manifester en vous. C’est là le sens des paroles de Jésus.

Les Initiés de l’Inde, ont résumé ce travail d’identification par la formule ; « Moi, c’est Lui ». C'est-à-dire Lui seul existe ; moi, je n’existe que pour autant que je parviens à m’identifier à Lui. Et les disciples apprennent à méditer sur cette formule qu’ils prononcent jusqu’à ce qu’elle devienne en eux chair et os.

Celui pour qui cette identification devient vraiment une réalité vit dans la plénitude. Bien sûr, il n’est pas donné  à tout le monde d’arriver jusqu’à ce sommet, mais en faisant des efforts, il est possible pour chacun d’arriver à sortir de certaines limitations, à condition de savoir utiliser les moyens que Dieu a mis à notre disposition. Dieu a donné à tous les êtres la possibilité de s’approcher de Lui et de devenir comme lui. Même les créatures les plus limitées, handicapées, possèdent les moyens de se dépasser, de se surpasser ; si elles acceptent de tourner leur regard et leur pensée vers ces régions en elles où brille l’étincelle divine, elles comprendront où est leur véritable prédestination.

Gardez toujours cette pensée présente à l’esprit que toutes les créatures qui sont là autour de vous sont une partie de vous. Quand on marche sur ce chemin de la véritable philosophie, on s’aperçoit que toutes les créatures ne font qu’un. Il n’existe en réalité qu’un Etre, le Créateur ; toutes les créatures éparpillées ça et là ne sont que des cellules de son immense corps. Apprenez donc à vous lier par la pensée à toutes ces cellules ; c’est ainsi que vous réaliserez pleinement l’identification avec le Créateur.


La véritable transformation de l’homme est dans cette conscience de l’unité ; nous n’existons pas comme des individualités séparées, chacun représente une cellule de l’immense organisme cosmique, et notre conscience doit se fondre dans cette conscience universelle qui embrasse l’homme dans sa totalité.