Merci de votre visite

dimanche 18 mai 2014

Les impuretés négatives que nous absorbons



Que sont tous ces états négatifs par lesquels les humains passent chaque jour : la paresse, le découragement, la colère, la jalousie, le désir de vengeance etc ? Des impuretés qu’ils ont laissées pénétrer en eux et qui troublent leur organisme psychique, comme un poison ou d’autres éléments toxiques troublent l’organisme physique. Grâce à l’eau, on peut remédier à ces états. Regardez l’eau couler, écoutez-la : que ce soit une source, un ruisseau, une cascade, l’eau qui coule libère le plexus solaire en entraînant les éléments obscures qui entravent ses fonctions. Car l’eau qui coule est l’image du renouvellement perpétuel de la vie, et en la regardant on est influencé. Evidemment en ville, dans l’existence quotidienne, il n’est pas facile de rencontrer des sources et des cascades, mais alors, laissez coulez l’eau du robinet pendant un moment ! C’est moins poétique, mais cela peut être aussi efficace. L’essentiel c’est de se concentrer sur l’eau qui coule.

Vous pouvez aussi plonger vos mains dans l’eau. Toutes les influences entrent et sortent par les mains, les bonnes comme les mauvaises, car les mains, et particulièrement les extrémités des doigts, sont comme des antennes qui captent les ondes et les renvoient. Alors, trempez vos mains dans un récipient d’eau, ou bien placez-les quelques minutes sous l’eau du robinet en pensant qu’elle nous traverse de sa pureté, de sa fraîcheur, et emporte tous vos états négatifs. Et comme le plus important est l’activité de la pensée, vous pouvez faire aussi cet exercice, même si vous n’avez pas d’eau.

Quelles que soient les circonstances de la vie, il y a quelque chose à faire ; l’essentiel est de ne pas rester inactif, de ne pas subir. Et s’il vous arrive parfois d’être assailli par des impulsions négatives dont vous voudriez vous débarrasser et que vous n’ayez pas la possibilité de toucher ou de voir l’eau, fermez les yeux et faites travailler votre imagination. A ce moment-là, vous êtes libre de prendre une douche, un bain, ou de vous plonger dans un fleuve, un lac, un océan. Imaginez que des milliers de gouttes d’eau ruissellent sur vous. Vous nagez, vous vous laissez emporter par le courant ou bercer par les vagues… Vous plongez pour vous perdre dans l’immensité… Restez là, dans ces images merveilleuses, le plus longtemps possible ; peu à peu vous sentirez une transparence, une légèreté, comme si vous aviez été véritablement traversé par des flots purificateurs et vivifiants.

Les exercices, les méthodes que je vous donne, doivent vous amener à découvrir l’eau en vous. Car je vous l’ai dit et je le répète : l’eau physique n’est qu’un reflet grâce auquel nous pouvons nous lier à l’eau véritable. Et cette eau véritable, il faut la chercher en nous, il faut découvrir les eaux vives qui coulent dans les profondeurs de notre être. C’est long, c’est difficile, bien sûr, mais persévérez et vous comprendrez un jour que c’est de cette eau spirituelle que Jésus parlait quand il disait : "De son sein jailliront des sources d’eau vive…"

Donc, c’est clair maintenant. Celui qui veut se manifester comme un disciple du Christ ne doit pas se contenter d’avoir été baptisé une fois, il y a tellement longtemps ! On ne lui a même pas demandé son opinion et il n’était conscient de rien ; alors, que vaut ce baptême s’il ne le soutient pas de tout son coeur, de toute son âme, pendant le reste de sa vie ? Le baptême, le vrai baptême est un travail de chaque jour. Chaque jour nous devons penser à nous purifier. Et ne dites pas que vous l’avez déjà fait hier ou avant-hier. Hier, c’était pour hier, et aujourd’hui il faut recommencer. Chaque jour nous devons penser à la purification, à la sanctification ; oui, chaque jour, jusqu’à ce que notre être soit entièrement renouvelé.


Omraam.