Merci de votre visite

lundi 5 mai 2014

Mission accomplie pour les Martyrs



Dans l’avenir, il n’y aura plus de martyrs. Les martyrs ont donné ce qu’ils devaient donner, ils ont accompli leur mission. En acceptant leur supplice, ils ont montré l’exemple du courage, de l’abnégation, et par ce sacrifice ils ont payé leurs dettes, leurs transgressions du passé. Mais une fois libérés, est-ce qu’ils doivent toujours être des martyrs ?

Non, le martyre n’est pas un but en soi. Le temps vient d’envisager d’autres solutions. Si vous trouvez que ce que je vous dis vous dépasse, eh bien, restez là où vous êtes, ce sera pour d’autres, plus courageux, plus héroïques. Si vous vous laissez massacrer sous prétexte de vous soumettre à la volonté de Dieu, ce sont les ténèbres qui se réjouissent. Elles disent : "Oh, ces chrétiens, qu’ils sont appétissants et tendres à déguster ! Avec eux il y a vraiment de quoi se régaler" ! Mais quand les ténèbres s’approchent, un vrai chrétien se défend : il projette la lumière. Voilà un vrai chrétien !

La chrétienté continuera à patauger éternellement tant qu’elle n’aura pas compris comment travailler avec les moyens divins. Et d’ailleurs, puisqu’elle n’a pas encore compris la place du soleil dans la vie spirituelle, cela prouve qu’elle n’a pas encore trouvé des moyens suffisants pour vaincre la mal. Je vous en donnerai un exemple. Non seulement Jésus demande de tendre l’autre joue, mais il a dit aussi "Aimez vos ennemis". Il n’est même pas toujours sûr qu’on aime ses amis, alors comment va-t-on aimer ses ennemis ? D’où Jésus a-t-il pu tirer cette loi morale ?... du soleil qui envoie sa lumière et sa chaleur à toutes les créatures sans exception. Même les méchants, même les criminels, il les éclaire, les chauffe, les vivifie. Si vous cherchez chez les humains un modèle de cet amour illimité, vous n’en trouverez peut-être pas, même parmi  les êtres les plus évolués. Pour faire des discours, ça oui, le monde est plein de gens capables de faire de beaux sermons, mais combien arrivent à réaliser ce qu’ils disent ? Le soleil, lui ne dit rien, il agit. Il ne dit pas : "Je vous aime, J’aime mes ennemis…" Il ne dit rien, mais il continue à aimer le monde entier.

Seulement, comprenez-moi bien ; si je ne cesse de prendre le soleil pour exemple, c’est parce que nous avons en nous un principe divin qui peut se comparer au soleil. Donc, en pensant au soleil, en nous concentrant sur lui, nous arrivons à éveiller en nous cette puissance de lumière et de chaleur qui nous permettra de remporter toutes les victoires.

Le Seigneur demande de ses serviteurs la force, l’intelligence, la lumière. Alors, si vous voulez vaincre les difficultés, les obstacles, les ennemis, exercez-vous, ne vous cachez plus derrière la faiblesse. La faiblesse ne sauvera jamais personne, ni la bêtise, ni la paresse. Vous devez méditer, chercher, vous exercer, jusqu’au jour où vous parviendrez à développer en vous un principe de la même quintessence que la lumière et la chaleur du soleil, et à ce moment-là, qui pourra venir s’attaquer à ce soleil sans se brûler ? Devant la puissance spirituelle, on est toujours obligé de capituler. Pour le moment, vous êtes étonnés, bien sûr, mais plus tard vous serez obligés d’accepter cette nouvelle conception, et vous apprendrez à devenir plus forts, toujours plus forts, mais sans jamais nuire aux autres. cette force, vous ne l’obtiendrez qu’en sachant conjuguer l’amour et l’intelligence : la chaleur et la lumière du soleil.

C’est dans ce sens que les vrais chrétiens sont des chevaliers, des combattants ; c’est "l’armée du Christ". Ils doivent être bien armés, oui, mais uniquement avec les armes de l’amour et de la lumière. Quand Jésus a dit : "Je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée", c’est qu’il reconnaissait la nécessité d’utiliser la force. Oui, mais quelle force ? Pas la violence. C’est cela qu’il faut comprendre. Il a déclaré la guerre aux ténèbres, à tout ce qui est obscure et mauvais, par la force formidable que sont la lumière et l’amour réunis. Et que fait justement le soleil ? Sans vous demander votre opinion, il projette son amour (sa chaleur) et sa lumière, et vous êtes obligés d’enlever vos vêtements, de mettre un chapeau et des lunettes noires ; par sa lumière, par sa chaleur, il oblige aussi les semences à pousser sur toute la terre. Vous voyez, le soleil est l’être le plus fort et combatif quand il s’agit de chasser les ténèbres et le froid et de faire naître la vie nouvelle. Pourquoi ne pas l’imiter ?

Si vous m’avez compris, vous commencerez à considérer vos ennemis comme des amis cachés, car c’est eux qui vont vous obliger à vous exercer. Ils sont là comme une tentation présentée par le monde invisible ; car, soit par des paroles, soit par des actes on a envie de leur répondre pour leur montrer qu’on est capable de les écraser. Ils se présentent donc comme une tentation, mais ils peuvent devenir une bénédiction. Si vous apprenez à ne pas vous servir des mêmes moyens qu’eux, mais à travailler avec les forces supérieures de l’amour et de la lumière, vous serez toujours victorieux.

Il n’y aura plus de martyrs. Les martyrs ont donné ce qu’ils devaient donner, ils ont accompli leur mission.          


Omraam.