Merci de votre visite

mercredi 2 octobre 2013

La face cachée des influences zodiacales




Si l’on considère le visage humain, on découvrira que sa structure et ses transformations au cours de l’existence sont en relation avec le développement des six corps. Vous observez un visage de face, puis de profil… Etant donné qu’il s’agit de la même personne, cette face et ce profil devraient normalement correspondre et révéler les mêmes qualités ou les mêmes lacunes et c’est assez souvent le cas. Mais il peut arriver aussi que dans un même visage la face soit harmonieuse, expressive, tandis que le profil est vulgaire, grossier. Ou bien, inversement, la face est assez quelconque et le profil remarquable. Que signifient ces différences ?

La face représente l’héritage, les qualités et les défauts que l’homme reçoit de ses parents, de ses grands-parents, etc… tandis que le profil le représente lui-même. Si dans un visage la face est belle mais le profil ordinaire, cela signifie que la personne a hérité de belles qualités de ses parents, mais que ses propres ressources sont limitées. Et comme l’hérédité est un capital que l’homme ne cesse de dépenser, il en est peu à peu réduit aux seules possibilités qu’indique son profil. Il y a des enfants dont on dit qu’ils « promettent » ; ils sont éveillés, ouverts, aimables. Mais quelques années après, on est étonné de les voir devenir des adultes tout à fait quelconques. Une fois qu’ils ont dépensé le bon héritage reçu de leurs parents, il ne leur reste que leurs propres ressources, c'est-à-dire pas grand-chose, car ils ne font pas non plus tellement d’efforts pour les développer.

Un enfant commence naturellement par suivre la ligne de ses parents. Mais au fur et à mesure qu’il grandit, il devient de plus en plus autonome ; il laisse en chemin ce qu’ils lui ont donné, car cela ne lui appartient pas, et il se manifeste désormais dans le sens de sa propre nature. Lorsque la face d’un homme est vulgaire mais son profil expressif, noble, cela signifie qu’au cours de sa vie d’enfant et d’adolescent il s’est manifesté de faon médiocre, ou peut-être même vicieuse, en conformité avec son héritage, mais qu’en devenant adulte il s’est efforcé de développer ses corps supérieurs et a réussi à vaincre les tendances et les influences mauvaises reçues de ses parents. De tels êtres, luttant contre l’hérédité, se distinguent par leur sagesse,   leur bonté, leur force de caractère. Pour connaître l’avenir d’une personne, le profil est donc beaucoup plus révélateur que la face.

On peut voir également comment les différents âges de la vie s’inscrivent sur le visage en correspondance avec les six corps. L’enfant tout petit se caractérise par le besoin de bouger (le corps physique ; le menton), mais comme il ne possède pas encore de volonté pour se diriger ou se maîtriser, son menton n’est ni développé ni formé. En grandissant, il entre dans le monde des sentiments, des émotions, des désirs (le corps astral ; la bouche). Puis il va à l’école, il étudie, il réfléchit, il apprend le discernement (le corps mental : le nez). Plus tard commence en lui le véritable travail de la pensée (le corps causal : le front) grâce aux connaissances et à l’expérience qu’il acquiert. Parvenu à la maturité, il multiplie tout ce qui est bon et utile dans la vie, il travaille avec son âme (le corps bouddhique : les yeux) et partage ses acquisitions avec les autres. Enfin, devenu vieux, il délaisse de plus en plus les choses de la terre pour vivre dans l’esprit (le corps atmique ; le sommet du crâne) et se lier au monde divin. A ce moment-là, comme le haut et le bas se rejoignent, son menton exprime tous les efforts de volonté qu’il a dû faire pour acquérir ce pouvoir sur lui-même. Il exprime la force de l’esprit.

Plaçons maintenant les planètes en relation avec les différents corps et les différentes parties du visage. Saturne (la matérialisation) et la Lune (la passivité, l’inertie) sont liés au corps physique qui correspond au menton.

Vénus (l’amour) et Mars (la force combative) sont liés au corps astral qui correspond à la bouche.

Mercure (l’intelligence) et Jupiter (l’autorité) sont liés au corps mental qui correspond au nez.

On retrouve ces mêmes planètes et leurs qualités dans la partie supérieure du visage (front, yeux, sommet du crâne) où elles se manifestent dans leur véritable dimension spirituelle. Et Saturne qui au niveau du plan physique est associé à la Lune est, dans le plan atmique, associé au Soleil.


A la naissance le corps éthérique de l’enfant, qui est encore comme une cire molle et vierge, reçoit l’empreinte des influences astrales. Au moment où l’enfant pousse son premier cri, le ciel appose son sceau sur son corps éthérique et fixe ainsi son destin : dans la cire refroidie l’inscription ne peut plus être modifiée. Le seul moyen pour l’homme de se libérer des limitations que lui imposent les astres est de travailler à rétablir consciemment le lien avec Dieu pour entrer dans la liberté de l’esprit ; Mais cette liberté à laquelle nous aspirons tous est la dernière chose que nous obtiendrons. C’est pourquoi la liberté est considérée comme la couronne de la spiritualité ; cette couronne est un cercle de lumière que l’Initié porte symboliquement au-dessus de la tête pour montrer qu’il est sorti du cercle des limitations terrestres.