Merci de votre visite

jeudi 31 octobre 2013

L’avenir est à construire



Les humains demandent souvent comment sera la vie sur la terre dans dix ans, cinquante ans, un siècle… C’est important, bien sûr, mais l’essentiel, c’est de savoir qu’un jour ils brilleront comme le soleil, que leur présence embaumera l’atmosphère, qu’on sentira le parfum de leur âme et que partout où ils passeront on entendra des symphonies, car toutes leurs cellules chanteront. Chaque jour, pendant quelques minutes au moins, représentez-vous cet avenir magnifique et, d’un seul coup, vous sentirez le courage et le sourire revenir.

Certains penseront : « Mais vraiment, il se moque de nous ! Nous sommes tellement handicapés, misérables. Quel avenir merveilleux pouvons-nous imaginer ? » Eh bien, sachez que cette réflexion prouve que vous raisonnez mal. Ce n’est pas ceux qui sont heureux et comblés, mais les malheureux qui ont besoin de souhaiter et d’imaginer, et ils sont capables de le faire cent fois plus puissamment que les autres. Alors, si vous vous sentez tellement déshérités, c’est justement le moment de créer par la pensée un avenir de richesse et de splendeur.

Que se passe-t-il quand on sait que l’on va hériter d’une grande fortune ou partir dans un grand voyage ? Déjà on vit par avance dans la joie de ce que l’on fera avec cette fortune, ou de tout ce que l’on vivra pendant ce voyage. Alors, ne pouvez-vous pas le faire aussi avec quelque chose de tellement plus important que l’argent et les voyages ; votre avenir divin ? Bien sur, c’est de l’imagination, mais cette imagination ne reste pas inopérante : les pensées et les sentiments que fait naître en vous la représentation de cet avenir divin influencent et transforment réellement votre destinée.

Utilisez donc toutes les années que vous avez encore devant vous pour préparer votre incarnation prochaine, en demandant les meilleures choses ; vous lancez ainsi des projets qui, dans l’avenir, vont se cristalliser. La cristallisation actuelle résiste et refus d’être changée, c’est normal : tant qu’elle n’est pas usée, elle ne peut pas être remplacée ; mais quand vous reviendrez sur la terre, tout ce que vous aurez créé de bon se matérialisera dans une nouvelle structure, et cette structure à son tour sera tenace, résistante, elle s’opposera aux forces de destruction. Je vous le répète, le travail que nous faisons maintenant ne peut pas apporter tellement de changements pour cette incarnation, mais pour la prochaine, oui. C’est pourquoi, si vous ne voyez pas encore les résultats de vos efforts, ne vous découragez pas, il faut attendre : dans une prochaine incarnation, quand la forme actuelle aura disparu, vous verrez la nouvelle, celle sur laquelle vous avez travaillé et vous serez stupéfait de sa splendeur.

Vous êtes un héritier du Ciel et de la Terre. Votre héritage est là, mais comme vous êtes encore trop jeune, vous ne pouvez pas en prendre possession. Est-ce que vous devez vous désespérer et perdre courage parce que vous avez encore à attendre un peu ? « Oui, mais en attendant, je vis misérablement, je m’exténue au travail, on ne me respecte pas, on m’insulte même – Ah, mais c’est nécessaire. Le Roi, votre Père, vous a envoyé faire un petit apprentissage, comme ça, pour des raison pédagogiques ».

Car la pédagogie existe aussi dans le Royaume de Dieu ! Et justement, c’est cela la vraie pédagogie ; parce que le Seigneur dit : « Quand cet enfant régnera, il aura d’immenses pouvoirs sur des millions de créatures, mais qu’est-ce que cela va donner s’il n’a pas d’abord développé des qualités de bonté, de patience, de générosité, de courage ? Il sera méchant, paresseux, capricieux, lâche. Il se conduira comme un despote, en s’imaginant que tous doivent être à son service ; donc, je ne le mettrai en possession de son royaume que lorsqu’il m’aura donné des preuves qu’il n’abusera pas de son pouvoir et de ses richesses ; pas avant ».

Vous pouvez donc tout espérer, mais en attendant, travaillez !

L’espérance modèle et réalise l’avenir dans les plans subtils, car c’est une force magique ; alors, rassurez-vous, je connais votre situation et si je vous donne de pareilles méthodes, ce n’est pas pour me moquer de vous, mais pour vous être utile. Après, faites comme vous voulez. Mois je vous dis ce qui est le meilleur pour vous, et c’est à vous ensuite de vous décider.


Il est dit dans la Genèse que l’homme a été créé à l’image de Dieu, mais quand on parle de l’avenir sublime qui attend l’humanité, il y a très peu de gens pour prendre cette idée au sérieux ; pourtant, si on croit vraiment que l’homme a été créé à l’image de Dieu, il faut être logique et en accepter toutes les conséquences. Et justement, une de ces conséquences, c’est qu’il a un avenir divin, sublime. On n’a pas de droit de supprimer la moitié de cette vérité, sinon quel avenir envisage-t-on pour l’image de Dieu ?