Merci de votre visite

mardi 6 août 2013

L'AMOUR : par Peter Deunov


L'Amour est le monde où vit l'Esprit Divin.

Le monde le plus élevé, reconnu comme tel par les sages de tous les temps et dont parle le Christ, est le monde de l'Amour.

Et lorsque nous disons que Dieu est Amour, nous entendons l'essence dont tout provient. C'est de la source de l'Amour que sont sortis et sortiront tous les mondes durant toutes les éternités.

Dans le monde, tout vit dans l'Amour de Dieu et par l'Amour de Dieu. Tout ce que nous voyons : les univers étoiles, les soleils, les planètes, tout est la manifestation de l'Amour. Le cosmos dans son ensemble, le monde physique tout entier, c'est l'Amour manifesté, matérialisé.
C'est le "corps grandiose de Dieu".

En dehors de l'Amour, nous ne connaissons pas Dieu. L'Amour est lié à tous les êtres organiques. Il n'y a pas de matière vivante dans le monde qui ne subisse de quelque manière l'influence de l'Amour, qui ne soit étroitement lié à l'Amour. Ce Dieu de l'Amour n'est pas seulement en dehors de nous, dans l'univers, il est aussi en dedans de nous.
Il est le lien vivant de tout ce qui est "dehors " et "dedans ". L'Amour renferme tout en soi. Par lui-même il est infini, et toutes les choses en dehors de lui sont finies.

Et voilà pourquoi nous disons :
-         Seul l'Amour est éternel. C'est de lui que découle la Vie.
-          donne la plénitude de la vie.
-         Le bien, en tant que fruit de l'Amour, s'y trouve inclus.
-         La sagesse, c'est une méthode de l'Amour de Dieu.
-         La Vérité est également comprise dans l'Amour.
-         Et la Justice, elle aussi y est comprise.

Et qui dit "Amour divin absolu" sous-entend la Justice absolue.
Où il n'y a pas de Justice, il n'y a pas d'Amour.
Parce que le côté physique de l'Amour est la Justice.
Pour que l'Amour s'exprime sur la terre, il faut absolument qu'il se serve de la Justice.
L'Amour est plein de longanimité, de miséricorde ; mais l'Amour absolu exige la Justice absolue.

Et seulement l'homme que la Justice a illuminé est à même de recevoir l'Amour divin.
Le Christ est l'Amour manifesté dans la Justice, qui illumine tous ceux qui l'aiment.
L'Amour est uniquement pour les grandes âmes, pour les âmes fortes.
Une immense énergie emplit l'homme de l'Amour.
Retenez ceci : l'amour n'est pas pour les malades.
L'Amour est seulement pour les gens sains.
Les malades, les morts ne sont pas en état d'aimer.
Il n'y a que les vivants, ceux qui sont remplis de l'Esprit de Dieu, qui puissent sentir leur cœur tressaillir d'amour.

Ne vous faites pas d'illusions : les malades, ceux qui sont morts en esprit ne sont pas éclairés de la pure lumière de l'Amour. Et lorsque vous entendez quelqu'un dire : "Je suis un homme de jugement rassis, je ne peux pas m'occuper de pareilles bagatelles", sachez que cet homme n'est pas intelligent, il est stupide. Parce que l'Amour est tout ce qu'il y a de sage et de sublime dans le monde. L'Etre le plus sage et dont on dit qu'il est l'Amour, aime. Celui qui a créé les mondes, qui a tout rempli de vie, qui a fait tous les sacrifices, cet Etre-là aime ; et ce pygmée au "jugement rassis" ne peut pas aimer !

Le Christ descendit sur la terre pour exprimer l'Amour; mais les gens de "jugement sain" ne peuvent pas aimer ! Parcourez l'immensité des cieux, tout l'univers, parcourez tous les mondes et vous n'entendrez partout que ces mots : "Dieu est Amour" , s'élevant en un chant d'action de grâces !

Et si vous demandiez à un ange : "Dieu nous aime-t-il ?» il vous dirait : "Exigez de moi que je perde la conscience que j'ai des choses, exigez de moi que je perde tout ce que j'ai acquis dans le cours des siècles plutôt que de m'obliger à répondre à cette question ". Et en vérité Dieu ne peut rien faire qui soit en contradiction avec sa nature. Si nous supposons que Dieu agit contre sa nature il faudra admettre qu'il est limité par quelque cause extérieure. Dieu est immuable. L'Amour est immuable. Il nous illumine sans fin de sa clarté. Rappelez-vous les paroles de l'Ecriture : "Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point". C'est-à-dire que Dieu, parce qu'il aima le monde, lui fit le sacrifice de ce qui est en Lui de plus beau, de plus élevé - son Fils, de même nature que Lui - afin de relever les âmes qui croient en l'Amour.

Et en vérité, on ne peut croire qu'en une chose : en l'Amour.
Toute autre croyance n'est que mensonge.
L'Amour ne tient aucun compte des nationalités.
L'Amour ne reconnaît aucune religion. L'Amour crée lui-même les religions.
Dans le monde divin il n'y a pas de religions.
Là, il n'existe que l'Amour. L'Amour est l'atmosphère même du monde divin. Et tout y respire l'Amour.

Mais puisque l'Amour ne peut se manifester sur la terre, les religions ont dû paraître.
Cependant si vous voulez accomplir la volonté de Dieu, il faut absolument substituer l'Amour à la religion. Alors tout homme qui vous aime sera prêtre et serviteur dans votre temple. Ce qu'il y a de plus grand au monde, c'est de connaître Dieu en tant qu'Amour.
La beauté de la vie se trouve dans le lien qui nous unit au Dieu de l'Amour.

L'Amour renferme en lui toutes les conditions, toutes les méthodes, toutes les possibilités par lesquelles l'âme humaine peut atteindre son plein développement.Seul il peut éveiller les possibilités latentes qui s'y trouvent. La science, l'art ne peuvent être un stimulant pour le réveil de l'âme humaine. Ce sont des choses dont on s'occupe temporairement.

Le seul vrai travail dans le monde c'est de s'adonner à la science de l'amour. C'est le suprême objet de l'âme. Dès que l'homme commence à sentir l'amour comme une grande force d'une puissance extraordinaire, son âme et son esprit se réveillent et il entre en contact réel avec les mondes physique, spirituel et divin. C'est uniquement par l'amour que l'homme peut comprendre les rapports qui existent entre ces mondes ainsi que le sens de la vie dans sa totalité.

Mais n'oubliez pas ceci : il n'y a dans la vie de l'homme que dix possibilités de s'engager avec l'amour. Tous les dix ans il se présente une occasion de pouvoir travailler avec cette force puissante. Le reste du temps de sa vie, l'homme l'emploie à s'occuper de différentes choses. Si l'homme peut saisir une de ces occasions, un des rayons du Grand Soleil qui éclaire l'immensité du cosmos, tout ce qui est élevé et noble dans son âme commencera à fleurir, à se former en fruits qui mûriront. Les fruits de l'âme ne mûrissent qu'aux rayons de ce soleil.

Et lorsque brillera le premier rayon de l'Amour, vous sentirez une félicité si indescriptible dans votre âme, une telle lumière, une si puissante impulsion dans votre intelligence, un élan irrésistible dans votre volonté, que tous les obstacles dans le monde commenceront à s'évanouir. Quelques instants vécus dans l'Amour Divin valent infiniment plus que des milliers d'années d'une vie humaine ordinaire passée même au sein des plus grands plaisirs et des plus rares délices. En aimant nous cherchons Dieu. Nous devons aimer Dieu pour que nous puissions le recevoir en nous et éprouver ce qu'il est. Et dès que nous.

 L'acceptons, nous obtenons les preuves de Sa Sagesse. Dans l'Ecriture il est dit : "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toutes tes forces. Et tu aimeras ton prochain comme toi-même".

C'est la seule et unique loi qui se manifeste dans trois mondes.
Par l'Amour envers Dieu, on est dans le monde divin.
Par l'Amour envers soi-même, envers son âme, on est dans le monde spirituel.
Par l'amour envers le prochain, on est dans le monde physique.

Si l'homme applique ces lois, il n'y aura pas de force au monde qui puisse lui résister ; il n'y aura pas de pensée qui ne lui soit soumise et ne se mette au service de son idéal.

Retenez cependant cette grande Vérité : II n'y a que Dieu qui aime parce que Dieu est Amour. Il n'y a pas d'homme qui, par lui-même, puisse vous aimer. L'homme ne peut que transmettre l'Amour ; mais que lui-même vous aime, cela, il ne le peut pas. Et vouloir être aimé de quelqu'un, cela revient donc à vouloir être aimé de Dieu. Et pour que Dieu puisse exprimer son amour pour vous sur la terre, il choisira un bon conducteur, un homme par lequel il pourra se manifester. Et s'il n'y a sur toute la terre qu'un seul homme qui vous aime, cela suffit.

Il va sans dire que par ces mots : "être aimé", on comprend que la personne qui vous fait don de son amour vous aime consciemment. Dans le sens divin, l'amour est une manifestation supérieurement raisonnable entre deux âmes élevées, à l'entendement clair, entre deux âmes se trouvant au même niveau sous le rapport de l'intelligence, du cœur et des aspirations. I1 faut que ces âmes soient également nobles et d'une même culture. Et seulement deux âmes réunissant ces conditions seront en état de se comprendre. L'amour alors entre ces deux âmes sera une vraie musique. Car pour que deux musiciens puissent bien jouer ensemble, il faut qu'ils soient tous deux de vrais virtuoses.

Vous demandez souvent : "Qui est-ce qui nous aime ? "
En la présence de l'homme qui vous aime selon Dieu, quelle que soit la douleur qui vous oppresse, quelle que soit la désillusion qui vous attriste, tout disparaîtra à l'instant, comme par enchantement. Vous vous sentirez tout à coup soulagé et comme inondé d'une clarté intérieure. Dans l'amour, il y a un sentiment tout particulier : quand on aime une personne, on prend une part très vive à tout ce qui la touche et l'on se comporte envers elle comme on se comporte envers soi-même. Si cette sorte de sentiment ne s'exprime pas, on peut conclure que, de fait, l'amour ne s'est pas manifesté. C'est de l'amour que découle le sentiment du pardon. Il n'y a que l'amour qui pardonne. Le véritable amour est plus fort que la mort. Celui qui aime ne meurt pas. L'Amour donne l'immortalité. On meurt du manque d'amour. Si une mère aime ses enfants d'un amour fort et inébranlable, la mort ne peut les lui enlever. Pas seulement la mort, mais aucune force au monde n'est en état de séparer deux êtres que l'amour a unis. C'est l'amour qui forme les unions les plus stables dans la vie. Et quand deux âmes, par la force de l'amour, forment une union d'une telle fermeté, elles constituent une âme double plus puissante et plus lumineuse, avec deux consciences. Ces deux âmes, rencontrant deux autres âmes unies de la même manière se lient à elles et deviennent une âme d'une plus grande force encore. Ces quatre âmes se joignent à quatre autres âmes et font avec elles une âme collective encore plus puissante.
Ce divin processus de l'amour continue dans ce sens ; il est le seul qui soit en état de former entre les âmes des unions stables, inséparables.

Et ainsi, dans l'Amour divin, toutes les âmes s'unissent en un tout si puissant, si ferme, qu'aucune force au monde n'est en état d'en rompre les liens indissolubles. Dans ce tout chaque âme vit dans les autres âmes et celles-ci vivent en elle. Et ainsi se réalise l'unité dans la pluralité et la pluralité dans l'unité. C'est pourquoi il est dit que le salut de l'homme dépend exclusivement de l'Amour. Et quand l'Amour se manifeste dans un homme "tombé" même, il peut immédiatement s'élever au-dessus de son niveau.

Le bonheur de l'homme en dépend également. Dans le bonheur l'homme sent une dilatation de tout son être, il vit dans une plénitude parfaite grâce à l'Amour qui l'a visité. Il entend alors la voix de tous les êtres vivants et sent le pouls de la vie universelle. Parce que l'Amour est la manifestation collective de tous les êtres hautement raisonnables qui ont achevé leur évolution et sont devenus un avec Dieu ; l'amour d'un seul est l'amour collectif de tous ces êtres. L'amour d'un seul ne peut être appelé l'amour s'il n'est pas la manifestation collective de tous les êtres raisonnables. Le grand Amour, l'Amour suprême est donc l'amour pour tous les humains sans que ces derniers en soupçonnent même l'origine.

Aimer les hommes alors qu'ils nous haïssent et nous veulent du mal, les servir sans qu'ils en aient conscience, c'est cela qui s'appelle aimer en esprit et servir Dieu. Car c'est précisément un des traits essentiels de l'Amour de Dieu : que nous soyons coupables ou non, il vient à nous, cet amour, sans tenir compte de l'état où nous nous trouvons.
L'Amour recèle en lui une force magique.

C'est la clef avec laquelle on ouvre tout ce qui est fermé. L'Amour a son nom sacré - la parole magique perdue - que cherchent les cabalistes de tous les temps. Le nom sacré de l'Amour, c'est la clef magique de la vie immortelle. Par la vertu de ce nom, toutes les énergies négatives deviennent positives. L'homme qui le prononce a le pouvoir de tout faire. Aussi est-il juste de dire que tout est possible à l'Amour.

L'unique force qui puisse modifier magiquement toute la nature de l'homme est l'Amour.
Et il faut qu'il pénètre toute sa nature ; il faut qu'il s'introduise dans les moindres replis et dans les replis les plus profonds de son âme afin de le "former à nouveau".
L'amour doit remplir l'esprit humain. Il faut qu'il s'exprime pleinement, parfaitement, de manière illimitée dans l'âme humaine. Il faut qu'il demeure aussi dans le cœur de l'homme, qu'il en soit l'essence et le contenu. Et dans son intelligence, il doit agir comme force mystérieuse et puissante. L'amour agit en l'homme de quatre manières. Il paraît dans le cœur comme aspiration ; dans l'âme, comme sentiment ; dans l'intellect, comme force ; dans l'esprit comme principe. Et c'est en cela que consiste tout le cycle du développement du commencement à la fin.

L'amour, en tant qu'aspiration, se dirige vers le centre de la terre : ce sont les racines de l'amour. L'amour considéré comme sentiment se dirige vers le soleil ; ce sont les branches.
En tant que force, l'amour ne se manifeste que dans les saints et les hommes de génie. Il se manifeste en tous ceux qui se sacrifient pour la cause de Dieu. Le sacrifice de soi-même se rattache à l'amour comme force. Il n'y a que l'homme doué d'une haute raison qui puisse réaliser l'amour comme force. Le moment est venu où l'amour paraît dans le monde comme principe. Il embrasse tout. Jusqu'à l'amour pris comme force, il y a l'attraction et la répulsion ; il y a des contradictions. Dans l'amour comme principe, toutes les contradictions disparaissent.

L'homme doit passer par tous les degrés de l'amour. Il doit passer par les aspirations de l'amour qui sont les racines ; il doit passer par les sentiments de l'amour, qui sont les branches ; il doit passer par la force de l'amour, c'est-à-dire par ses fleurs, et il doit enfin monter dans l'amour comme principe : alors il pourra savourer le fruit divin de l'amour.
Tant que l'amour ne sera pas entré dans le monde, aucune transformation ne sera possible. C'est un feu magnifique qui répand partout la vie. Mais il n'y a pas de force plus terrible que l'amour pour ceux qui ne sont pas en harmonie avec ses lois. Les malheureux se débattent alors dans des tourments d'enfer.

Ce feu, tel une vague immense, s'avance maintenant à grands pas dans le monde.
Il renverse les prisons, les églises, il brise les coffre-forts. Lorsque l'amour n'est pas accepté, n'est pas compris comme il le faut, lorsqu'il n'est pas manifesté ainsi que le veut la raison, ses sucs, qui sont si doux, se transforment, sous l'action d'une certaine espèce de ferments du monde astral, en une sorte de vin tout particulier. C'est de ce vin précisément que les hommes sont ivres lorsqu'ils sentent naître en eux le désir de l'amour et commettent des milliers de fautes et de crimes. Mais toi qui penses, fais la différence entre le vin de l'amour humain, qui est de formation secondaire, et les sucs doux et purs de l'amour. Jette-toi résolument dans les racines de l'amour. Etends-toi tout au large dans ses branches. Fleuris comme une fleur de l'amour. Deviens enfin le fruit de l'amour. Et lorsque tu t'élèveras dans le monde où mûrissent les fruits de l'Amour, tu entonneras le chant de l'Homme qui en a parcouru tout le cycle, des racines jusqu'au fruit. Ecoute ce chant : Dieu est l'Amour éternel, Sans limites, plein de Vie, Vie du doux Esprit divin, Esprit de Sainteté, Esprit de douce Bonté, Esprit qui verse en chaque âme la paix et la joie. 

Et les âmes aimantes répondront par un chœur d'une suave harmonie dont l'écho arrivant jusqu'à toi te dira :

Nous suivrons ce clair sentier de la Lumière Où règne l'Amour du Créateur.