Merci de votre visite

vendredi 16 août 2013

Notre aura attire les êtres célestes



La lumière attire la lumière, et les ténèbres attirent les ténèbres. Si votre aura est sombre et chaotique, toutes les forces harmonieuses, pures et lumineuses resteront au-dehors, et seul ce qui est terne, laid, nocif, s’engouffrera en vous parce qu’elle laissera passer tout ce qui lui ressemble. Donc, vous voyez, la question de l’aura est très importante et vous devez la prendre en considération afin d ‘avoir un bon rideau de protection, et un bon instrument pour percevoir le monde invisible et le côté caché des choses. C’est grâce à elle aussi que vous pouvez entrer en contact avec les entités célestes qui, voyant de loin de la lumière t des couleurs, répondent à vos appels. Supposez que vous naviguiez la nuit sur l’océan ; si votre bateau n’est pas éclairé, personne ne le verra. Mais si vous faites des signaux, si vous projetez des lumières, on vous apercevra tout de suite et la communication se fera.

L’existence terrestre est comme un océan sur lequel nous naviguons de nuit ; nous sommes plongés dans l’obscurité, et si nous ne projetons pas du dedans, des signaux lumineux, les être s invisibles, les anges, les archanges, ne nous apercevront pas. Il faut donc projet des lumières, et ces lumières, c’est l’aura qui les projette ; celui qui possède une aura très lumineuse est aperçu par les ouvriers du Ciel et s’il les appelle, ils peuvent se diriger vers lui à cause de sa lumière. On dit que la terre est une vallée de larmes et de ténèbres ; mais qu’y a-t-il d’étonnant à ce que les humains passent inaperçus quand ils souffrent et gémissent ; ils n’émettent aucune lumière ! Il faut qu’ils envoient des signaux lumineux, et c’est par leur aura qu’ils peuvent les envoyer. C’est par notre aura que nous attirerons sur nous l’attention des êtres célestes. Mais elle nous permet aussi d’avoir accès aux régions où habitent ces êtres. Vous le savez, pour pouvoir aller dans certains endroits, on doit avoir un laissez-passer ; dès qu’on l’a obtenu, les portes s’ouvrent. C’est ainsi dans le plan physique. Eh bien, il en est de même dans le plan spirituel ; pour pénétrer dans certaines régions du monde invisible, il faut un laissez-passer, et ce laissez-passer, c’est l’aura, les couleurs qu’elle contient. Pour être admis dans une région déterminée, il faut posséder dans son aura les couleurs de cette région. Si vous possédez par exemple la couleur or, vous serez reçu dans les bibliothèques de la nature et tous les secrets vous seront révélés. Le bleu vous amènera dans les régions de la musique ou de la religion, le rouge dans celles de la vie et de l’amour etc… C’est donc l’aura qui nous ouvre les portes de l’invisible, les couleurs qui s’y manifestent sont autant de laissez-passer pour les régions auxquelles elles correspondent, et les esprits qui habitent ces régions nous reçoivent et viennent nous aider.

L’aura est un monde organisé, hiérarchisé. Comme l’Arbre de la Vie, elle est divisée en régions où habitent les archanges, les anges, les esprits de la nature, mais aussi les entités infernales. Cela dépend de la vie que mène l’être humain. Celui qui a obtenu cette grâce d’être habité par des esprits lumineux se manifeste par des qualités magnifiques. Tandis que chez celui qui a attiré des entités maléfiques, on parle de maladies psychiques, de possession, d’envoûtement… C’est donc tout un travail qu’il faut accomplir sur soi-même pendant des années pour faire de son aura une antenne capable d’attirer tout ce qui est vraiment veau et bénéfique dans l’univers. Toutes ces bénédictions ne peuvent pas vous tomber dessus par hasard. Travaillez sur votre aura est le meilleur moyen pour les attirer ; par l’amour vous la vivifiez, par la sagesse vous la rendez puissante, par une vie pure vous la rendez limpide et claire… Les qualités que vous donnez à votre aura dépendent des vertus que vous arrivez à développer.

Chaque chose est déterminée dans l’univers, et chaque vertu attire une bénédiction déterminée. Ce serait trop long de vous parler de toutes les nuances, mais vous pouvez y réfléchir vous-mêmes. Si vous savez observer, vous avez dû le remarquer dans les circonstances les plus simples de la vie quotidienne. Quelqu’un parle, il s’exprime avec force et conviction, et cette conviction influence les autres ; mais analysez bien ses paroles, peut-être vous rendrez-vous compte qu’il a dit beaucoup de bêtises ; inversement, il existe des personnes intelligentes, qui parlent intelligemment, mais la capacité de persuader leur fait défaut, et on ne les écoute pas. La force de persuasion est une chose, et l’intelligence en est une autre. De même ce sont des vertus différentes qui donnent à l’aura ses différentes qualités. Vous devez méditer là-dessus, vous comprendrez que c’est en travaillant chaque jour à enrichir votre aura de qualités nouvelles que vous réaliserez vos meilleures aspirations.

Pour travailler, vous pouvez le faire par deux manières. D’abord par la volonté consciente, c’est à dire en vous concentrant sur les couleurs les plus pures, les plus lumineuses ; vous les contemplez, vous vous nourrissez d’elles. Mais pour avoir une idée exacte des sept couleurs, on a besoin d’un prisme. Les couleurs que l’on voit dans la nature, sur des fleurs ou sur les oiseaux, ne sont jamais exactement celles de la lumière solaire, tandis qu’avec le prisme vous verrez ce que sont véritablement le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le bleu, l’indigo, le violet… et quand vous avez bien visualisé ces couleurs, vous pouvez vous exercer à vous imaginer qu’elles sorte de vous, vous entourent, et que vos pensées, vos sentiments, en traversant cette sphère lumineuse et colorée, se chargent eux-mêmes de cette lumière et de ses couleurs pour les transporter dans l’espace. Tous ces exercices sur les couleurs, vous pouvez les faire le matin au lever du soleil. En regardant le soleil, en voyant l’aura dont il est entouré et comment les couleurs jaillissent de lui et se propagent dans l’espace, dite : « Moi aussi, je veux entourer mon être de lumières : bleu, violet, or… » et plongez-vous longtemps dans cette splendeur.

La deuxième méthode, c’est de travailler sur les vertus ; la pureté, la patience, l’indulgence, la générosité, la bonté, l’espérance, la foi, l’humilité, la justice, le désintéressement ;… Vous travaillez sur les vertus et ce sont les vertus elles-mêmes qui forment votre aura. Cette méthode est évidemment la plus sûre. Car supposons que vous vous concentriez tous les jours sur l’aura, mais qu’en même temps vous viviez une vie tout à fait ordinaire en transgressant les lois divines ; d’un côté vous construisez, mais de l’autre vous démolissez. Alors, l’idéal est de joindre les deux méthodes ;: vivre une vie honnête, pure, pleine d’amour, et en même temps travailler consciemment sur l’aura par l’imagination.

Tant que l’homme ne fait rien pour changer sa vie médiocre, tous les exercices de concentration sur l’aura qu’il pourra faire ne serviront pas à grand-chose. C’est exactement ce qui se passe pour la santé ; si on se contente de prendre des médicaments sans changer sa façon de vivre, ces médicaments ne seront que des palliatifs. Si vous saviez comme il est difficile de faire comprendre aux humains que la seule méthode vraiment efficace, c’est un changement dans leur façon de vivre !