Merci de votre visite

dimanche 4 août 2013

Les dix séphiroth : nom de Dieu



Comme dit précédemment, séphiroth est le pluriel de séphira. Donc chaque séphira se définit par cinq noms : le nom de Dieu, le no m de la séphira elle-même, le no m du chef d’un ordre angélique, celui de l’ordre angélique, et enfin celui d’une planète ou d’un corps cosmique qui représente le support matériel de la séphira.

Il s’agit donc de cinq plans distincts dont vous comprendre mieux la nature en sachant qu’on peut établir une correspondance entre ces différents plans et les cinq principes en l’homme que sont l’esprit, l’âme , l’intellect, le cœur et le corps physique. Dieu correspond à l’esprit, la séphira à l’âme, le chef de l’ordre angélique à l’intellect, l’ordre angélique au cœur, et la planète au corps physique.

Ainsi, chaque séphira est une région habitée par un ordre d’esprits lumineux ayant à sa tête un archange, lui-même soumis à Dieu. C’est donc Dieu qui dirige ces dix régions, mais sous un no m différent dans chaque région. Voilà pourquoi la Kabbale donne dix noms  Dieu. Ces dix noms correspondent à différents attributs. Dieu est un, mais Il se manifeste différemment suivant les régions. C’est toujours le même Dieu unique, mais présenté sous dix aspects différents, et aucun de ces aspects n’est inférieur ou supérieur aux autres.

Les dix noms de Dieu sont :
-          Dans Kéther : Ehieh,
-          Dans Hohmah : Iah,
-          Dans Binah : Jéhovah,
-          Dans Hassed : El,
-          Dans Guébourah : Elohim Guibor,
-          Dans Tiphéreth ! Eloha caDaath,
-          Dans Netsah : Jéhovah Tsébaoth,
-          Dans Hod : Elohim Tsébaoth,
-          Dans Iésod : Chadaï El Haï,
-          Dans Malhouth : Adonaï-Mélek.

Les chefs des ordres angéliques ont pour nom :
-          Métatron : qui participe au trône,
-          Raziel : secret de Dieu,
-          Tsaphkiel : contemplation de Dieu,
-          Tsadkiel : justice de Dieu,
-          Kamaël : qui est comme Dieu,
-          Haniel : grâce de Dieu,
-          Raphaël : guérison de Dieu,
-          Gabriel : force de Dieu,
-          Ouriel : Dieu est ma lumière, ou bien Sandalfon qui est interprété comme la force qui unit la matière et la forme.

Les ordres angéliques sont :
-          Les Hayot haKodesch : les animaux de sainteté ou, dans la religion chrétienne, les Séraphins,
-          Les Ophanim : les roues, ou Chérubins,
-          Les Aralim : les lions, ou Trônes,
-          Les Haschmalim : les enflammés, ou Puissances,
-          Les Malahim : les rois, ou Vertus,
-          Les Elohim : les dieux, ou Principautés,
-          Les Bneï-Elohim : les fils des dieux, ou Archanges,
-          Les Kéroubim ; les forts, ou Anges,
-          Les Ischim ; les hommes, ou la Communion des Saints.

Enfin, les corps cosmiques ou les planètes qui correspondent au plan physique sont :
-          Reschit haGalgalim : les premiers tourbillons,
-          Mazaloth : le Zodiaque,
-          Chabtaï : Saturne,
-          Tsédek : Jupiter,
-          Maadim : Mars,
-          Chémesch : le Soleil
-          Noga : Vénus,
-          Kohave : Mercure,
-          Levana : la Lune,
-          Aretz : la Terre, ou bien Olam Iésodoth, c'est-à-dire le mondes fondements.


Les Anciens, qui ne connaissaient que sept planètes, ne plaçaient sur l’Arbre séphirotique ni Uranus, ni Neptune, ni Pluton. A Kéther ils faisaient correspondre les nébuleuses, les premiers tourbillons : Reschit haGalgalim, et à Hohmah, le Zodiaque : Mazaloth. On peut conserver cette attribution, mais on peut aussi placer Uranus au niveau de Hahmah, Neptune au niveau de Kéther, et Pluton au niveau de Daath.